SOLBRUD - Jærtegn (Mighty) - 29/04/2015 @ 07h17
Quand on pense au black metal scandinave, le Danemark n'est pas vraiment le premier pays qui nous vient à l'esprit. Cependant quelques formations de black metal dignes d'intérêt ont déjà émergé du pays de la petite sirène. SOLBRUD, quatuor originaire de Copenhague et actif depuis 2009 est de ceux-là. Après une démo et un premier album éponyme sorti en 2012, le groupe nous revient en cette fin d'année 2014 avec un second album répondant au doux nom de "Jærtegn" et sorti chez Mighty Music.

Au programme de cet album, quatre titres pour une durée dépassant les 46 minutes. Inutile donc de vous dire que les morceaux sont longs. "Ursult", le plus court, qui clôt l'album atteint les 9:38 alors que "Klippemennesket", le plus long dépasse les 15 minutes. Quand on évoque un black metal aux morceaux longs, je pense bien sûr à GRIM FUNERAL, groupe espagnol dont je voulais parler l'année dernière, à l'occasion de la sortie de "Abdication Under Funeral Dirge", leur second album dont les titres s'étiraient parfois jusqu'à quelques encablures de la demi-heure. Cependant bien qu’œuvrant tous les deux dans un style similaire, la démarche des deux groupes est bien différente. Là où GRIM FUNERAL enchaînait sans discontinuer plans barrés, breaks inattendus et soli frénétiques, SOLBRUD lui, donne dans la sobriété, la continuité voire la redondance, les très longues montées en puissance pour un résultat bien plus convaincant ou tout du moins bien plus digeste que ne pouvait l'être l'album de l'Ibère (puisque je vous le rappelle, GRIM FUNERAL est un projet solo). Dans ce domaine "Klippemennesket" est sans doute l'exemple le plus éloquent. Ce titre commence très lentement avec des arpèges qui résonnent. On sait déjà à cet instant ce qui va suivre : ces mêmes arpèges répétés sous la forme de gros accords bien lourds. Et effectivement, dès la troisième minute, c'est ce qui ne manque pas d'arriver. C'est prévisible mais c'est ce qu'on attend car on sait que ce moment sera intense et épique. A cet instant, la lourdeur est telle qu'on pourrait se croire dans un titre de funeral doom. Cependant, rapidement, la vitesse de croisière habituelle du black metal revient, nous rappelant, si besoin était que l'on est bien sur un album de métal noir. Vers la sixième minute, les arpèges reviennent mais ce n'est que pour mieux relancer la furieuse cavalcade quelques secondes plus tard. A cet instant, on n'en est alors à peine à la moitié du morceau, soit tout de même près de huit minutes mais on ne s'est pas ennuyé une seule seconde. La suite du morceau est tout aussi haletante, alternant légères baisses de régime et parties plus puissantes, le tout tournant toujours autour de la première petite mélodie jouée en arpège au début du morceau, avant que pour les deux dernières minutes, le calme ne revienne et que le morceau ne finisse toujours avec la même lancinante boucle, jouée aux claviers et accompagnée de bruitages métalliques oppressants.

Il n'est pas dans mes habitudes de disséquer un titre, rien ne m'ennuie plus que ces kroniks où l'on nous décrit précisément, chaque titre pour qu'au final on ne sache pas plus qu'au début à quoi ressemble l'album ni même s'il est bon. J'ai cependant pensé que dans le cas présent, cela ne serait pas une mauvaise idée que de vous décortiquer un peu ce titre représentatif de cet album qui, vous l'aurez compris m'a bien tapé dans l’œil, où plutôt dans l'oreille. Car outre, une brillante construction des morceaux, des lumineuses montées en puissance et une atmosphère intense rare, cet album et ce groupe ne manquent pas d'atouts. L'exécution est bien entendue exempte de tout reproche, menée par des musiciens dont le CV n'est pas des plus éloquents mais qui savent ce que jouer du black metal veut dire. Le chanteur, sans faire preuve de prouesses exceptionnelles est lui aussi assez convaincant, apportant sa part de rage et d'intensité à cette galette. La production est elle aussi à la hauteur de ce qu'on est en droit d'attendre d'un tel album. Bref, je ne peux que chaudement vous conseiller de jeter une oreille plus qu'attentive à ce skeud.




Rédigé par : Sheb | 15/20 | Nb de lectures : 8925




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker