SOILWORK - The Ride Majestic (Nuclear Blast) - 16/09/2015 @ 08h07
A peine remis de la claque ‘The Living Infinite’, voilà que nos compères suédois reviennent avec un nouvel album… Pas de double album cette fois-ci, ni de concept ou d’originalité particulière, ‘juste’ un nouvel opus, le 10ème depuis sa formation en 1995.

A l’instar d’IN FLAMES, mais de façon mieux maîtrisée, SOILWORK a considérablement fait évoluer son style depuis ses débuts rageurs. Les mélodies occupant de plus en plus de place, jusqu’à ‘Stabbing the Drama’, accompagnant en parallèle l’évolution du chant de Björn ‘Speed’. Avant un raffermissement musical, entamé avec ‘The Panic Broadcast’, remettant en avant un peu de la hargne d’antan.

Pourquoi cet historique que vous connaissez par cœur ? Car ‘The Ride Majestic’ s’apparente à une synthèse de cette odyssée musicale, proposant un Death metal mélodique typiquement Soilworkien. C’est-à-dire à la fois teigneux, agressif, accrocheur, musical et mélodique. Peut être un peu trop, en ce qui concerne ce dernier qualificatif…

Comparer ‘The Ride Majestic’ avec son prédécesseur relève de la gageure, tant ‘The Living Infinite’ me subjugue sans me lasser. La suite ne peut qu’être inférieure. Et, de fait, marque le pas.
La bonne nouvelle, tout de même, c’est que SOILWORK n’a rien perdu de son aptitude à composer des morceaux qui font mouche du premier coup. Ces fameux morceaux aptes à capter rapidement l’attention et à rester en tête toute la journée.

Même si aucun n'est du calibre de ‘Spectrum of Eternity’ ou ‘Long Live the Misanthrope’ (pour rester sur le précédent album), plusieurs titres sont appelés à être des hits en concerts. Des morceaux plutôt classiques dans l’approche – Couplet hargneux, refrains mélodiques - qui proposent à la fois une bonne dose d’agressivité et d’efficacité.

Malgré tout, on sent que le groupe a souhaité surprendre un peu ses fans, en s’essayant à quelques menus changements. L’incursion de blastbeats à certains passages plutôt mélodiques, quelques riffs audacieux, quelques variations rythmiques intéressantes, et des enchaînements réussis entre calme et violence. Ou comment apporter un peu de fraîcheur tout en préservant sa force de frappe et son identité.

Le chant de Speed, également, reflète cette envie d’évolution timorée, avec cependant un résultat plus nuancé… Aucun souci du côté des hurlements, toujours aussi teigneux et pertinents. En revanche, je trouve que Björn en fait trop sur son chant clair, montant parfois trop dans les aigus. Alors c’est sur, le gaillard a sacrément progressé depuis ‘Natural Born Chaos’. Mais à trop vouloir en faire, certains refrains apparaissent trop mielleux ou exagérés, à l’image de ‘Petrichor by Sulphur’ ou ‘Alight in the Aftermath’.
Pas de quoi gâcher l’album, mais tout de même un sentiment contrariant.

Il en va de même avec certains titres, où la facette mélodieuse occupe une grande partie de l’espace sonore. Sauvés par des des accélérations teigneuses en milieu de morceau certes. Mais on était habitué à entendre un SOILWORK avec plus de mordant et de pertinence que ce l’on constate sur les titres ‘Death in General’ ou ‘Whirl of Pain’.
Le contraste entre la violence et le calme n’a peut être jamais été aussi marqué, ce qui constitue à la fois une agréable surprise et un élément de déception tangible.

Fort heureusement, les riffs demeurent souvent intéressant et catchy, et les rythmes sont plus que jamais variés, précis et percutants.
Globalement pêchu, ‘The Ride Majestic’ a un avantage certain, celui d’être à la fois diversifié et homogène. Et un inconvénient, celui d’être trop hétérogène par moments…

SOILWORK confirme avec ce nouvel opus son regain de forme, mais également son souhait de ne pas stagner. Avec une réussite réelle, mais timorée.
Car oui, d’accord, Speed chante super bien. Mais, clairement, la facette mélodique de SOILWORK (essentiellement dans le chant) s’est accentuée sur ce dixième album.
Est-ce un bien ou un mal ? A vous de voir….

Deux certitudes, en ce qui me concerne : SOILWORK est sans conteste extrêmement doué pour composer des morceaux de Death Mélodique ultra effiaces, à la fois agressifs et mélodieux. Mais ‘Natural Born Chaos’ et ‘The Living Infinite’ ne sont pas prêts d’être égalés…




Rédigé par : ..::Ju::.. | 14,5/20 | Nb de lectures : 9413




Auteur
Commentaire
Meridian
Membre enregistré
Posté le: 16/09/2015 à 10h18 - (117874)
Le Soilwork de 2013 nous a pondu un double album, privilégiant la quantité à la qualité (et le miel d’acacia aux épices) – voir mon commentaire sous la chro. « The Ride Majestic » présente une fois de plus un bel artwork, avec d’ailleurs un beau titre d’album. Mais quelle recette pour ce successeur ?

Le disque démarre en douceur sur quelques notes de guitare très agréables, avant d'exploser sur un riff monstrueux et une arrivée fracassante de Speed. Un bien bel amuse-gueule qui m'ouvre l'appétit : on tient le « Late For The Kill (...) » et le « Spectrum (...) » de 2015. De toute façon, sur un album de métal, il faut un solide titre d’ouverture sinon c’est râpé. En l’occurrence il bien concocté et les saveurs explosent, bien que je grince des dents sur le refrain (dont l’absence aurait profité au morceau). Et m**** voilà ! Avant d’atteindre la moitié de l'album, le soufflé retombe. En fait je le sentais. La production manque un poil de relief, avec une impression désagréable de coton sur les instrus (mais pas autant que dans le « Discordia » de Misery Index, pour illustrer la sensation).

J’arrive péniblement aux derniers titres et j’hésite à balancer le dernier Enabler pour finir le trajet jusqu’au bureau. Après cette première écoute j’ai trouvé l’ensemble correct mais sans plus. C’est bête mais je m’en veux presque de penser que cet album est insipide et qu’une poignée de riffs seulement sortent du lot. Je culpabilise de dire que Soilwork n'a plus d’inspiration, qu’on prend les mêmes et qu’on recommence. Les couplets sont des plats réchauffés, les mélodies (préparées à la va-vite) ne font plus mouche. Les refrains tombent comme des cheveux sur la soupe et frôlent parfois le ridicule (ce que Ju doit penser sans oser le dire aussi brutalement). Et puis cette batterie ! J’ai toujours aimé Dirk et salué son talent depuis Scarve, mais force est de constater qu’il peine à renouveler son jeu. Henry Ranta se répétait moins, il était créatif et groovy et relevait le niveau des compositions ; ses breaks étaient magistraux. Depuis deux albums j’ai beaucoup de mal à supporter le marteau-pilon qui compresse inlassablement les cordes de David et Sylvain et qui contraste, parfois de manière déroutante, avec les envolées pop auxquelles le groupe s’essaie depuis « The Living Infinite ».

En bref je reste sur ma faim depuis l’excellent « The Panic broadcast ».

Aux fans du groupe, vous en avez pensé quoi en tout honnêteté ?


(pas de note avant 4 ou 5 écoutes si j’y arrive : je reviens régulièrement sur le titre d’ouverture mais n’ose plus m’aventurer sur le reste)


Labradorofthedesert
IP:194.51.114.29
Invité
Posté le: 16/09/2015 à 16h13 - (117878)
Ecoute Meridian ! Je suis plus d'accord avec toi ! Merci de l'avoir aussi bien dit ! Juste pour dénoter un poil.... je dirais que l'inspiration est réellement présente mais que, et le format des morceaux, et la façon de le jouer est ultra ultra lessivé!! J'ai vraiment du mal avec le jeu de Dirk qui me fait de plus en plus vomir...technique oui mais pas forcément digeste !
C'est l'heure du mercato !

Floyderz
Membre enregistré
Posté le: 16/09/2015 à 16h23 - (117879)
Sans être fan absolu du groupe, je les suis quand même depuis Steelbath Suicide, qui m'avait bien mis par terre à l'époque, étant très friand du son de Gotheborg...
J'avais un peu lâché après l'excellentissime Natural Born Chaos, jusqu'à Living Infinite qui m'a réconcilié pleinement avec le groupe.
Celui ci arrive très vite après un double album déjà pas facile à digérer, d'où une impression de déjàvu assez importante. Je trouve néanmoins que quelques passages nous ramènent à l'époque de Predator's Portrait et ça, je kiffe!
J'ai encore besoin d'écouter tout ça pour me prononcer mais Soilwork reste bien plus costaud que leur copain d'InFlames qui se sont vautrés dans la merdasse depuis quelques années...
Et sinon moi j'adore le jeu de Dirk!

ennemi juré
IP:93.14.83.68
Invité
Posté le: 16/09/2015 à 19h50 - (117880)
D'accord avec vous. Un peu déçu également. Ca commence très bien avec le premier titre, dans la même lignée que l'excellent "the living infinite", avec un refrain bien émotionnel. Le reste de l'album contient de bons passages, le chant clair et gueulard de speed sont toujours aussi percutants, mais je sens comme une baisse d'inspiration dans leurs compos un peu confuses. Dirk en fait un peu trop sur quelques passages qui mériteraient à mon avis davantage de groove et d'aérations rythmiques, sans dénigrer son talent bien sûr. Quant à la prod, je la trouve un peu étouffée également. Un bon album, mais je me suis habitué à bien mieux depuis leur 2 excellents précédents albums. Après deux écoutes je leur colle un 14/20. Je vais tout de même le réécouter une troisième fois, au cas où je serais passé à côté de quelque chose.

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 16/09/2015 à 22h10 - (117882)
Merci Meridian d'avoir pris le temps de rédiger 1 avis super détaillé.

Au départ, j'avais vraiment le même sentiment que toi, avec le syndrome de la grosse déception qui pointait son nez. Puis, après pas mal d'écoutes, j'ai perçu cet album différemment. ..
Clair qu'il y a quelques passages mous et niais qui font bizarre.... Mais l'album fourmille aussi de variations et de rebondissements qui passent super bien, sans oublier certains morceaux bien pêchus.

Je te conseille juste de ne pas t'arrêter à ta 1ere impression. Peut être que les écoutes suivantes ne changeront rien, peut être que si ... ;)
En tout cas on est loin des albums sortis dans les années 2000, je suis d'accord, mais Soilwork continue néanmoins de proposer des choses bien sympa comparé à In Flames par exemple...



Slumber
IP:109.218.94.140
Invité
Posté le: 16/09/2015 à 22h33 - (117883)
Tout le monde parle d'In Flames comme de la merde mais si je ne me trompe, In Flames doit faire 3 à 4 fois plus de spectateurs à chaques concerts, et encore je suis loin du compte. Je pense donc qu'il doit y'avoir des fans. Soilwork n'a à l'inverse jamais percé, et pourtant y'a eu du mainstream avec des refrains sirupeux pour accrocher...Alors pourquoi? Comment? On en sait rien...
Tout ce que je sais c'est que ce groupe déboîtait à l'époque de Chainheart Machine jusqu'à Natural Born Chaos. Après....j'ai eu l'impression que c'était plus le même groupe y'a qu'à entendre Sworn je sais pas quoi...Henry Ranta, enfin l'ancien batteur était efficace, à la suédoise et était rapide. Dirk a toute la technique mais je trouve ça parfois trop démonstratif, ça peut désservir le morceau. Les riffs aussi, de moins bonnes qualités que sur Cheanheart par exemple. L'horreur absolue étant l'utilisation des riffs néo.
Pour terminer sur une note positive, ce dernier album sur ce que j'ai entendu est plutôt cool. Ça joue vite, y'a de bons riffs (et si c'était ça le problème) et c'est plus ou moins inspiré. Mais c'est quand même 100 fois meilleur que Sworn je sais pas quoi divide. C'était dur de faire pire.

Webs
IP:88.164.227.79
Invité
Posté le: 17/09/2015 à 08h28 - (117884)
Pour moi aussi c'est The Panic Broadcast qui m'a le plus fait vibrer dans leurs derniers albums même si Living Infinite était terrible également.

Pour le moment cet album ne me fait pas vraiment vibrer non plus... pourtant il est chroniqué partout comme une bombe. je vais lui laisser sa chance en le réécoutant plus attentivement.

Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 17/09/2015 à 09h16 - (117885)
Il y a tjrs eu des passages miaoumiaou dans Soilwork il me semble. Un groupe en roue libre depuis des lustres avec du bon et du moins bon, de quoi faire SON best of avec plusieurs albums!

En tout cas +1 Slumber, In flames s'est renouvelé et sa carrière aussi par la même occasion qu'on adhère ou pas! Mais ce débat on en a plein le cul et tout autour....


levelu
Membre enregistré
Posté le: 17/09/2015 à 11h09 - (117887)
Fan depuis Steelbath Suicide, j'ai pas trop aimé The Chainheart Machine, trop groovy à mon gout, par contre tombé par terre sur A Predator's Portrait, et son chant clair!
Très content de la collaboration avec le devin sur Natural Born Chaos, et pas mal déçu sur Figure Number Five, Stabbing the Drama , beaucoup trop popy ...
Sworn To A Great Divide, bof pas trop mal mais le son de grattes ....
The Panic Broadcast y'a du mieux!
The Living Infinite, fabuleux un des seuls double albums que j’apprécie de bout en bout!
Donc en gros j'avais un peu peur sur The Ride Majestic, mais non après avoir été déçu à la première écoute, maintenant je trouve qu'il y a plein de petit trucs surprenants, ou originaux, qui fait que j'accroche de plus en plus, c'est pour un moi un très bon album, mais peu être un peu en dessous de living infinite.



Floyderz
Membre enregistré
Posté le: 17/09/2015 à 11h22 - (117888)
Tout pareil que Levelu!!
Sinon le débat In flames, ben oui, il est là, il existe, certains en ont plein le cul mais c'est comme ça...
Le fait que leur carrière "décolle" et qu'il remplisse des festivals, ça ne veut pas dire qu'ils font de la bonne zic.
D'ailleurs, ils jouent devant plein de monde en festoch, mais en salle? ils ne bourrent encore pas Bercy ni un zénith sur leur seul nom...Coop de Mai, autre canal, etc...des salles moyennes quoi.

Nico38
IP:193.56.80.186
Invité
Posté le: 17/09/2015 à 14h00 - (117892)
@Webs : ben c'est peut-être parce que ceux qui l'ont chroniqué l'ont écouté plusieurs fois, ça ressemble à une certaine déontologie.

Et bingo, l'album se découvre véritablement en y retournant plusieurs fois.
Première impression mitigée, mais par la suite c'est beaucoup mieux. Pas au niveau de The Living Infinite, mais ça se joue à pas grand chose.
Du coup, j'arrive pas à comprendre la chro.
Les aigus, c'est pas nouveau (Nerve" par exemple, ça date de quelques albums) et dire que le côté mélo s'est développé, ben franchement, j'ai pas entendu la même chose car pour moi ça s'est devenu carrément plus velu.
Plus brutal, plus sombre, la première partie reste plus immédiate et directe, la seconde légèrement plus posée se révèle au fur et à mesure des écoutes. Strid est au top de sa forme, y'a juste le pilonnage de Verbeuren qui aurait pu être moins systématique. Un peu plus de groove aurait été préférable sur certains passages.


Schrissse
IP:77.146.7.76
Invité
Posté le: 26/09/2015 à 01h31 - (118027)
C'est des supers zikos c'est clair (dirk est un tueur et ca chante grave!) mais putain le style c'est la cata absolue! trop nian nian, téléphoné et miaou miaou !

Ginzu
Membre enregistré
Posté le: 02/10/2015 à 22h28 - (118136)
j'avais adoré panic broadcast, j'ai été un peu dur au départ avec ling infinite le trouvant inférieur, et au final the living est l'album de soilwork qui tourne le plus dans ma bagnole, toutes catégories confondues, je trouve qu'il ne s'épuise pas , qu'il est très inspiré.

j'achète donc le dernire et je n'ai toujours pas pu l'écouter en entier et je ne le ferais pas . RAS LE BOL.
suis je le seul à trouver le son de cet album absolument dégueulasse ???? ça commence à bien faire les chroniques sans mention des prods, des mix et des masterings immondes de ces dix dernières années. Là on touche le fond. Impossible de distinguer un riff, on monte le volume et c'est du plâtre, on dirait un truc mixé en mono!! ça pête le crane tellement c'est plat et je perds patience avec ce manque de professionnalisme et cette absence totale de sensibilité au son des musiciens producteurs chroniqueurs etc..

je suppose que depuis des dizaines d'années vous écoutez quand même de la musique sur autre chose que la pauvre mini chaine jvc sony de votre adolescence. alors si vous etes passés aux casques ipod ou beats, je ne peux rien pour vous . si ..pleurer!


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker