SOCIETY'S FINEST - And I, the Drunkards (Alveran/Overcome) - 04/08/2006 @ 10h09
J'avais commencé une chronique très assassine de ce CD, avant de lui laisser une seconde, enfin plutôt une dixième chance. Car c'est pas faute d'avoir essayé de l'apprécier, de lui trouver un intérêt ou au moins quelques qualités. Society's Finest est un groupe formé de membres ayant joué ou jouant encore dans Zao, Norma Jean et d'autres groupes arrivant à caser le mot 'Dieu' dans chaque refrain. Etonnament, c'est un des groupes de la vague de metalcore au sens où il est défini aujourd'hui (pompage d'At The Gates avec des vocaux 'hurlés' et quelques mosh-parts), mais il est resté curieusement méconnu pendant 8 ans, tandis que Shadows Fall et consorts explosaient sur la scène internationale.

'And I, the Drunkards' (quel curieux nom) est donc le 3ème album de ce quintette Texan. Dans la lignée de leurs précédentes oeuvres, ils nous proposent ici un métal brut, plutôt axé sur les riffs efficaces et lancinants que sur les mélodies ou les breaks. On peut dresser rapidement un parallèle avec les derniers albums de Zao, même si ce dernier propose beaucoup plus de variété et de 'chaos'. Le problème majeur vient de Joshua, le vocaliste, qui essaye de brailler mais qui n'a pas la moitié du coffre d'Ally, la chanteuse de Boodlined Calligraphy. Autant les compos ne me gênent pas plus que ça, à part le fait qu'elles sont toutes plus linéaires et prévisibles les unes que les autres, autant tous les plans du chanteur m'horripilent. Il y a même des passages chantés que je soupçonne d'être effectués par les gratteux, je n'imagine pas ce mec arriver à chanter. Bon, vous l'aurez compris, il est la raison principale du fait que j'arrive pas à écouter cet album. Ah, y'a aussi la batterie qui est vraiment mal mixée selon moi ou alors le batteur utilise un matos sacrément pourri. On se croirait revenu à la fin des années 80, là. Mais je peux tout de même sortir quelques points intéressants de cette galette: euuuuh...Si, si, attendez...Ben non pas la jaquette, qui est un horrible patchwork de trucs roses autour d'un pape masqué (ohé ohé). Pas les solis non plus, qui sont un monument de banalité. Ah ben si, en voilà un de bon point: ils en ont pas abusé, ils sont pas fous, ils doivent se rendre compte que ça rend rien.

Bon, je vais arrêter là, je redeviens acide. Je ne suis pas fan de ce style de metalcore, je crois que ça se voit, mais il y a des groupes qui s'en sortent bien: Zao, Sinai Beach, Bloodjinn, par exemple. Si vous vénérez ces groupes et que vous en redemandez encore, laissez une chance à 'And I, the Drunkards'. Sinon, vous allez vous faire du mal pour rien, il y a tellement de groupes plus intéressants, quand on y pense...


Rédigé par : Candira-Thon | 08/20 | Nb de lectures : 12219




Auteur
Commentaire
Le Slave Barbu
Membre enregistré
Posté le: 04/08/2006 à 10h54 - (31438)
La pochette est magnifique en tout cas ! xD

master_bibouc
Membre enregistré
Posté le: 04/08/2006 à 22h48 - (31466)
elle a été faite par un graphiste qui avait les bras en bois de cajette et de coriandre, et ses pieds étaient fais de tout petits morceaux de plannisphères lyophilisés.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker