SLUGDGE - Dim & Slimeridden Kingdoms (Autoproduction) - 09/02/2016 @ 07h44
Plus les années passent et plus je me rend compte qu'il n'y a pas cinquante milles façon de découvrir de nouveaux groupes. Soit c'est par l'intermédiaire de sites ou magasines spécialisés, chez des amis, sur le net et/ou totalement au hasard. La vie étant malicieuse, nous savons bien que, parfois, le hasard fait bien les choses... et même foutrement bien les choses quand elle s'en donne la peine.
C'est en effet en croyant cliquer sur SLUDGE (le superbe groupe qui à donné naissance au nom moins superbe "Yellow acid reign") que j'ai cliqué sur SLUGDGE et découvert avec bonheur l'incroyable "Dim and Slimeridden Kingdoms" (vous remarquerez toute l'ironie du sort quand c'est finalement mon œil de lynx famélique qui en me faisant faire un erreur m'emmène finalement au septième ciel musical). Découverte d'autant plus savoureuse qu'elle s'accompagne non pas d'un, mais de plusieurs albums à découvrir selon vot'bon coeur sur le Bandcamp du groupe ! On se dit alors que des découvertes comme ça on en veut bien tous les jours.

SLUGDGE est un duo formé par Kev Pearson et Matt Moss qui façonnent une sorte de "Crossover extrême" coincé entre le Black, le Death, le Sludge et le progressif. Pas vraiment novice dans le "circuit", SLUGDGE est déjà l'auteur de 3 albums qui, comme je le disais plus haut, sont tous en téléchargement sur leur plateforme Bandcamp. Sur un opus comme "Gastronomicon" (leur précédent méfait) on se rend vite compte à la simple lecture des titres de chansons, que le groupe n'est pas allergique à l'humour ni aux références cinématographiques horrifiques, effrayantes et Gore. Si les influences cinématographiques sont soulignées, les œuvres littéraires et en particulier celles de Lovecraft sont clairement la grosse limace nourricière à laquelle SLUGDGE tête son petit lait dégoulinant.
SLUGDGE est un groupe polymorphe, se définissant à la fois par le caractère dégoulinant et crade de sa musique mais aussi par la rigueur et la froideur de sa section rythmique (le duo joue avec une BAR). Drivé par une huit cordes, le groupe se régale tour à tour des mélodies lugubres du Black Metal pour passer ensuite à de furibonds blast beats bien death avant de se poser malicieusement sur des plages calmes et arpégées où l'atmosphère se fait plus douce tout en restant flippante. Un patch mélancolico/épique semble coller au groupe le groupe, la technicité du progressif n'est parfois pas loin et la longueur des chansons proposées permet en outre à SLUGDGE de varier les angles d'attaques afin de toujours surprendre l'auditeur qui n'est pour autant pas paumé au milieu de cet océan d'émotions.
J'avoue sans peine que j'ai complètement craqué sur ce groupe et sur ce disque, l'inspiration et la maîtrise dont il font preuve depuis leur débuts (et particulièrement sur ce "Dim...") étant vraiment réjouissante.

Malgré une BAR donc, SLUGDGE fait preuve d'une créativité incroyable où ils passent d'un style à l'autre sans perdre de vue l'intégrité et la cohésion de ces chansons. Vocaliste polyvalent, Matt Moss passe tour à tour par une voix typé black, de gros growls Death puis une voix claire par moments théâtrale et épique puis plus calme et feutrée. Ce que j'adore chez ce groupe c'est ce que je reproche souvent à beaucoup de groupes de metal actuels : Leur absence de nuances. Jouer comme des gorets en cherchant à être le plus rapide, le plus lourd, le plus evil où le plus sale... quel intérêt si au final tout le monde joue la même chose ?
SLUGDGE n'est pas dans cette dimension unilatérale et propose du violent, de l'inquiétant, du rapide, du mélodique et du foutrement efficace, tout cela sans trop abuser des effets de style inhérent aux écoles qu'il traverse et/ou qu'il malmène. Leur utilisation de la guitare reflète parfaitement cet état d'esprit puisque Kev Pearson peut très bien "économiser" ses interventions dans les graves pour qu'elles gardent un impact optimal. Du coup, l'aspect Sludge apparaît particulièrement gras quand le groupe se décide à labourer les gastéropodes en fouillant dans les boues dégueulasses de leurs inspirations déliquescentes.
Je parlais un peu plus haut de mélodies car il est absolument stupéfiant de constater combien SLUGDGE est efficace dès lors qu'il s'agit de proposer des ambiances morbides et inquiétantes. Même si plusieurs d'entre elles ont un goût de déjà vu, le groupe arrive toujours à détourner suffisamment le propos pour que cela finisse par sonner comme une "limace" maison.

Ah oui mince, un titre en particulier ? Pas vraiment en fait, écoutez l'ensemble, je trouve que tout l'album se tient. Du "Hit" très black "Spore ensemble" à l'esprit Morbid Angel de "The Toxic Salts", SLUGDGE peut se montrer plus "aérien" sur "The chapter for transforming into a slug" pour ensuite s'enfoncer dans les cavernes boueuses avec "Suffering Quahog". Du tout bon alors ? Ben ouais, du tout bon... du tout bon...




Rédigé par : Pamalach | 16/20 | Nb de lectures : 7232




Auteur
Commentaire
callisto
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2016 à 11h12 - (119355)
Ça fait plaisir de lire une excellente chronique sur Slugdge ici. Je suis le groupe depuis leur précédent méfait et y a pas à dire, ils nous régalent à nouveau avec cet album même si j'ai une petite préférence pour Gastronomicon.

eyziel
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2016 à 12h16 - (119356)
Ma préférence va aussi à Gastronomicon. Cela dit, cet album est une tuerie. C'est mélodique, violent, inspiré et ça se pait le luxe d'être original.

Pour enfoncer le clou c'est gratos et drôle.

Qui dit mieux ?

ManOfShadows
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2016 à 13h54 - (119358)
Très bonne chronique, très juste. J'ai aussi découvert le groupe sur cet album. La musique est intelligente, fraiche, le style et le concept personnels. Que du bonheur. Par contre, j'ai peur qu'ils tournent en rond assez rapidement, à la manière un Anaal Nathrakh.



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2016 à 14h27 - (119359)
Merci pour la découverte, ça semble effectivement très bon !

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2016 à 18h01 - (119361)
J'adore ce groupe, découvert sur Bandcamp à l'époque du second album... Ils sont généreux, talentueux et plein de bave ! Que demander de plus... sinon, peut-être, la bénédiction de Mollusca, ce grand ancien qui fait peur à Cthulhu lui-même...

Pour ce qui est des risques que ce groupe finisse par tourner en rond, perso, je ne pense pas que se sera le cas (même si c'est un avis très subjectif)... J'ai la sensation de me trouver face à l'un groupe qui, sans s'éloigner de ses terres d'élection (déjà fort hétéroclites), continuera à sortir des classiques que j'aimerai écouter et réécouter, quitte, bien sûr, à les alterner, selon mes préférences du moment... L'avenir me dira si j'ai raison mais, nom de Zeus... ou plutôt de Mollusca... je sens que je ne vais pas être déçu ! :)

En tout cas, rarement été si heureux de trouver une chronique sur l'un de mes groupes préférés ! Merci Pamalach ! ;)



TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2016 à 20h29 - (119362)
A mon humble avis un cran en dessous du sensationnel "Gastronomicon" et de son incroyable morceau de cloture "Pax Aranea" qui m'avait alors hanté pendant de nombreuses semaines. "Dim..." balance néanmoins encore un bon paquet de riffs très inspirés qui laissent espérer encore quelques futures galettes de qualité. Chapeau !



Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2016 à 22h15 - (119364)
A l'heure des débats stériles et des groupes sans inspiration, cet excès de bave fait beaucoup de bien. Une préférence pour le précédent aussi, pour l'instant.

ennemi juré
IP:93.14.83.24
Invité
Posté le: 09/02/2016 à 23h34 - (119365)
Tout est dit dans la chro, et dans les comm. Des avis unanimes. Ca fait plaisir. Ce groupe défonce. Ma plus belle découverte 2015.

dances of death
IP:149.154.226.114
Invité
Posté le: 10/02/2016 à 01h43 - (119366)
Je plussoie... belle découverte

hostlost
Membre enregistré
Posté le: 10/02/2016 à 22h34 - (119381)
Merci pour ton excellente chronique qui donne très certainement envie, aux non-initiés, de se pencher sérieusement sur ce groupe si talentueux !
Je viens de commander le coffret 3 cds et j'ai vraiment hâte de me l'écouter dans de bonnes conditions sonores !!!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker