SLAVIA - Integrity and Victory (Drakkar) - 06/01/2012 @ 08h04
C'est un cri,
C'est un chant,
C'est aussi le désert et le vent,
Tout l'amour qu'elles ont dans le corps,
La gloire des hommes le chant des morts,
La joie de porter un enfant,
C'est un cri,
C'est un chant,
C'est aussi la douleur et le sang,
Toutes les fureurs qu'elles portent en elles,
La peur des hommes la peur du ciel,
Et toutes les forêts du Liban.


Ouais, je vois ce que vous vous dites. Pourquoi mettre en valeur sur VS les propos d'un mec fortement soupçonné d'islamophobie? Pourquoi accorder de la place à ce genre de type qui joue avec le feu à longueur de temps et nous remerciera de le traiter de gros fasco. Et toujours cette question: que doit-on vraiment connaître d'un artiste sinon ce qu'il nous renvoie au travers de son art? Finalement est-il un faf qui fait mumuse avec des thématiques comme l'Islam pour foutre le dawa (sans prosélytisme, aucun)? Ou est-ce autre chose dont nous n'avons pas idée en tant qu'auditeur lambda ? En tant qu'auditeur lambda, je n'en sais rien. Je m'en cogne même, pour tout vous dire. L'important est le résultat, la musique brute et l'image mentale qui se forme à son écoute. A ce jeu-là, Michel Sardou n'est pas trop ma tasse de thé.

Par contre, Slavia miam. Disiplin était déjà une boule de feu. Autant dire que les amateurs du projet ont suivi avec intérêt le premier opus du bébé de Jonas Christiansen. Et Strength and Vision est encore aujourd'hui un pur condensé d'apocalypse non dilué, du black à l'arrache englué dans un concept puant. Du vomi transformé en grand art. Alors que Disiplin commandé par le survivant General K. sombre dans l'ambient soporifique idéal pour faire danser les goths camés sur le dancefloor, les regards étaient tournés avec gourmandise vers Slavia en rêvant d'un nouvel héritier blond aux yeux bleus.

Quatre ans plus tard, c'est le corps bouffé par le crabe que Jonas Aus Slavia verra sortir son ultime effort à la fin de l'été. On ne va pas se la jouer "c'est l'album dans lequel il a tout mis avant de caner gnagna" et se laisser attendrir. Pas sûr que ça colle avec l'extrémisme du personnage. Et quelque part, ça serait croire en une destinée déjà écrite. Trop chrétien comme pensée. Même s'il pense écrire lui-même sa route, difficile de ne pas croire que Jonas sentait le bout du chemin venir tellement il renie dans son ultime livret cette fin qui n'en est pas une à ses yeux. Son négativisme et ses convictions hurlées à pleins poumons pour seule arme. Non, on va prendre cet opus pour ce qu'il est, avec l'appréhension d'écouter un ultime Slavia qui surpassera le précédent.

Difficile de prime abord de céder aux sirènes des deux titres de Integrity and Victory. L'album surprend par sa courte durée et la grande part accordée aux passages ambient. La courte durée, c'est du Slavia pur jus. Tendu comme un string, Strength and Vision fait à peine 35 minutes, mais l'album fait pour autant le plein de riffs. Cette fois-ci, sur un peu plus de 33 minutes, vous obtenez tout juste un quart d'heure de grésillements électriques quand vous mettez les parties bout à bout (j'ai poussé le vice à calculer, c'était pas dur). Ces moments de black sont brutaux et raw à souhait. Voix arrachée (quand il y en a, c'est-à-dire encore la moitié du chrono), disto collée tellement fort qu'un pingouin pourrait passer les riffs. La BAR est très moche, surtout le charley qui fait ding ding en continu. Mais putain, tout de même, ça a de la gueule. Slavia a beau faire tourner et re-tourner du riff souvent basique, c'est balancé direct depuis Mars et c'est la guerre. Les plages ambient tiennent parfaitement leur rôle de rustine entre les assauts, nous assoupissant de leurs douces mélopées avant le prochain déferlement. Les sons de synthé employés sont quelque peu vieillots mais parfaitement assumés (même si l'intro de "Victory" est tout de même bien kitschouille).

Au bilan, j'ai un gros faible pour "Integrity" que je trouve péter globalement mieux. Les riffs et les sonorités ambient m’interpellent plus sur ce morceau. Le sample du départ de l'album est simplement grandiose (fallait oser). Et ceux qui hurleront à l'intolérance n'auront probablement pas noté les cloches plus loin dans le morceau, histoire que les deux monothéismes visés soient symbolisés. Oui, mais les cloches cela ne nous surprend plus, alors que quelques notes chantées suffisent encore aux plus mijaurées... Je me souviens de cette soirée où je rentrais chez moi, marchant en ville dans la nuit fraîchement tombée. Et là, alors que tourne le tout début de l'album, je croise un clodo en train de fouiller les poubelles pour chercher quelques recyclables à la con. Ambiance glauque, que voilà. Ouais, ce Slavia a un goût de fin du monde. De fin de CE monde tel qu'il a été mis en musique par une société désormais rongée jusqu'à l'os qui danse sur ses souvenirs. Si on pousse plus loin que le simple voile du premier degré, l'art dégénéré de Slavia interpelle sur le degré de déliquescence de tout ce qui nous entoure. Je ne suis pas certain que mes errements correspondent à la volonté de l'auteur, mais l'image mentale est bien là.

Au bilan, ce Slavia a aussi un goût de trop peu. Je ne suis pas gêné par les samples, mais la partie metal de l'album en devient beaucoup trop courte. Ça manque de sang neuf. Comme si un brouillon inachevé avait été jeté en pâture aux vautours que nous sommes, amputé d'un ou deux titres potentiels. Integrity and Victory est sauvage, instinctif et frappe à l'aveugle. Pour autant, on fait le tour de l'album en quelques écoutes. Mon enthousiasme des premiers jours s'est émoussé avec le temps, et c'est vraiment dommage. Cet album n'est pas le monument que j'espérais, et je lui préfère le premier opus. A petit prix, histoire de ne pas se sentir flouer, il vaut toutefois le détour. Un joli mausolée avant de passer l'arme à gauche. Pour une fois que Jonas est poussé de ce côté-là...


Rédigé par : Prince de Lu | 13/20 | Nb de lectures : 12783




Auteur
Commentaire
Funky Globe
Membre enregistré
Posté le: 06/01/2012 à 09h39 - (99659)
Tout à fait d'accord avec la chro. Ce disque a un goût de trop peu. Et pourtant il y avait le potentiel!



DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 06/01/2012 à 09h40 - (99660)
J'aime beaucoup l'image du clodo!
Sinon, oui il y aun goût de trop peu, de trop court. Mais effectivement et ce en dépit de leur simplicité, les riffs vous retournent tout en vous arrachant les conduits avec ce côté j'envoie toutes mes tripes de manière abrasive.
Etrangement, je le préfère au précédent...Plus homogène et finalement sans les quelques creux que je ressentais sur le 1er.
Un crachat posthume qui tourne en définitive bien souvent dans mon cloaque!



Funky Globe
Membre enregistré
Posté le: 06/01/2012 à 11h42 - (99665)
C'est clair que sur Integrity certains riffs sont surpuissants. Par contre Victory est bien moins bon je trouve. Ou plutôt moins abouti.

Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 06/01/2012 à 15h14 - (99671)
Excellente chro comme j'aime en lire.
Je crois qu'il était impossible de surpasser Strength and Vision de toute façon.
Bel effort qui sonne comme un brouillon pour un truc a venir mais qui ne viendra plus malheureusement.



Pezzini
IP:93.6.99.148
Invité
Posté le: 06/01/2012 à 21h21 - (99682)
j'ai pas du tout aimé ce ep.

abc
IP:82.224.35.200
Invité
Posté le: 07/01/2012 à 12h17 - (99694)
question:

Pourquoi traitez vous l'auteur de ce disque de "fortement soupçonné d'islamophobie", et donc, bien evidemment de facho, etc etc,...
et lorsque il s'agit de black ou de death vomissant sur la religion chrétienne, aucun réaction de votre part, aucune accusation de "fachisme", etc etc....
Deux poids deux mesures, politiquement correct, ou que sais-je encore?

Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 07/01/2012 à 13h21 - (99696)
Difficile de te répondre, étant donné que tu n'as manifestement pas saisi le second degré de la partie du texte concerné.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker