SKOX - Years Of Legions (Dooweet/Season of Mist) - 30/05/2016 @ 07h08
En France on a pas de Bay Area mais on a du Thrash quand même… A Lyon, il n’y pas de bois de Boulogne, mais il y a le Brésil quand même avec SKOX. Existant depuis 2003, le groupe a voué son Metal au Thrash américain « au sens large », se revendiquant de SLAYER ou PANTERA mais aussi, et surtout, de SEPULTURA. Le SEPULTURA d’antan, celui d’avant Roots, pour ceux qui auraient peur de ce que signifie le nom du groupe brésilien aujourd’hui. Avec la voix de JC digne de celle du Max Cavalera de la grande époque (quand il était propre sur lui), difficile de se tromper. Et avec son Thrash musclé, SKOX parvient sans grand mal à livrer une sorte de SEPULTURA remis au goût du jour. S’il était sorti il y a 7-8 ans, Years Of Legions aurait pu être un disque imparable du revival Thrash. Comme si EVILE avait sorti Enter The Grave avec comme influence principale SEPULTURA plutôt que METALLICA. Mais il n’est jamais trop tard et avec ce premier disque qui arrive après deux démos et un EP (qui remonte à 2010), SKOX va se poser comme une révélation du Thrash hexagonal mais au son international.

On le sait, le Thrash n’est pas un style exigeant sur l’originalité, si ce n’est pour les formations plus progressives et techniques. SKOX va alors se poser comme l’exécutant parfaitement appliqué qui balance toutes ses gammes et remplit un à un les cases du cahier des charges. Des riffs efficaces, un rythme entraînant, une batterie qui suit l’ensemble, un chant hargneux, et emballez c’est pesé. L’intro "Entering the Battlefield…" nous plonge dans l’ambiance infernale de Years Of Legions, et le morceau-titre lance les hostilités à coups de riffs tranchants et de patterns de batterie qui envoient. Et voilà déjà 5 excellentes minutes de Thrash vitaminé et surtout inspiré. Difficile de ne pas taper du pied, headbanguer, enfin bref tout l’attirail gestuel du metalleux devil horns bien tendue comprise. Que l’on soit thrasheur affirmé ou non, difficile de résister à un Thrash aussi bien branlé et percutant. Un SEPULTURA en plus moderne qui fait mouche à chaque riff. Souvent puissant voire jouissif et assez dévastateur, Years Of Legions parvient sans mal à enchaîner les brûlots de Thrash bien énergique, entre "Cell Swelling", "Thrashtastik", ou encore les géniaux "Road 666" et "Smash Your Enemy", où SKOX y va franco sur la pédale d’accélération et balances toutes ses forces sur le champ de bataille.

Un disque qui avoine du début à la fin aurait pu être ultime mais aussi relativement lassant, aussi SKOX a choisi de varier les plaisirs et de tempérer un peu son jeu frénétique. Si quelques passages mélodiques se font remarquer, le groupe lyonnais n’hésite pas non plus à partir dans le véritable mid-tempo. Le temps d’un ralentissement en milieu de piste ("Thrashtastik") mais aussi à l’occasion de morceaux complets où il n’y a pas d’emballement à signaler. Cerise sur le gâteau, c’est ici que SKOX parvient à livrer ses meilleurs riffs, prouvant qu’il excelle dans tous les domaines. Une fois digérés, les "Running Out of Time", "Engine of Death" ainsi que le plus lourd "March of the Dead" se révèlent comme des pièces de choix de Thrash musclé mais plus contemplatif, laissant place à toute l’inspiration des musiciens avec des riffs très accrocheurs (ajoutons à ça le beau final "…Leaving the Battlefield"). Un peu comme ce que EVILE avait réussi à faire pour Infected Nations, même si je sais que la référence sera diversement appréciée. Ne cherchez pas plus loin le SEPULTURA illustré v.2016 : il est du côté de Lyon au sein de cet excellent album qu’est Years Of Legions.

Je dois toutefois apporter un bémol à ce premier album au demeurant très réussi des lyonnais : la production. SKOX a choisi un son très moderne et puissant mais l’ensemble est parfois un chouïa trop agressif, trop « fort » (oui je sais, si c’est trop fort c’est que je deviens vieux), qui irritera probablement bon nombre d’oreilles habituées à un Thrash traditionnel moins reluisant mais tout autant efficace. Years Of Legions souffre donc un peu de cette surproduction « maison », notamment pour le morceau-titre qui démarre de manière un peu foutraque avec une batterie très claquante qui englobe tout. On s’habitue à force histoire d’apprécier les compos de qualité, mais il est sûr que ce son très dur ne plaira pas à tout le monde. Mais il ne fait nul doute que dans l’ensemble SKOX a voulu bien faire et a eu raison de montrer ses muscles pour son premier album, équilibré dans les compos, moins dans le son mais sur ce point le meilleur est à venir, une fois les erreurs de jeunesse gommées. Et de toute façon, le potentiel est bien là, mieux encore Years Of Legions a tout du premier album parfait. Avec des influences très identifiables certes, mais c’est du Thrash et c’est l’efficacité qui compte, et sur ce point SKOX cartonne, avec quelques pépites à l’appui et un paquet de compos croustillantes portées par un chant maîtrisé. Le groupe lyonnais a tout pour devenir un véritable SEPULTURA français, élargissant son spectre à l’Amérique du Nord voire à l’Europe également (les réminiscences de Thrash allemand étant discrètes mais présentes tout de même), en tout cas une formation de vrai THRASH à suivre de près, qui vient de pondre un album-révélation aux relents de « Next Big Thing » qui devrait à l’aise figurer dans tout bon Top 5 français de fin d’année de tout Thrasher qui se respecte.




Rédigé par : ZeSnake | 15.5/20 | Nb de lectures : 5672




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker