SKINDRED - Volume (Bieler) - 27/01/2016 @ 07h30
Si on assiste de nos jours à une avalanche de groupes à la technicité aussi irréprochable que leur créativité est inexistante, il demeure encore quelques combos qui ont une patte, une signature qui les différencie de leurs voisins. Singulier, SKINDRED l'est assurément, mais constant et à la mesure de ses ambitions, peut être un peu moins. Parfois très bon et quelque fois en panne de carburant, SKINDRED peut tout de même se targuer d'avoir dans sa besace une belle compilation de titres qui font très mal.
Car mine de rien, cela fait déjà cinq albums que SKINDRED nous "raggametallise" la tête à grand coups de guitares saturées et de riddim contondants sauvagement chaloupés. Bien que parfois divisés sur l’appréciation de la qualité intrinsèque des skeuds, les fans se retrouvent majoritairement autour du premier album, de « Roots Rock Riot » et de « Under Black ». « Kill The power », le dernier opus en date, avait quelques peu surpris avec ses passages Dubstep, ses relents pop et son inspiration pas toujours au rendez vous. Si « Enter the ninja » et « Kill the power » semblaient suffisamment costauds pour squatter les set list des live du groupe, SKINDRED n’affichait pas autant de torgnoles que sur ses meilleurs albums. Baisse de créativité ? « Volume », le nouvel et sixième album de Skindred tombe donc à point nommé pour nous puissions voir où en est le groupe artistiquement parlant et si ils ont retrouvé un certaine certaine fougue, élément absolument indispensable au dynamisme de leurs chansons.

Ce que j'aime chez SKINDRED, c'est quand le groupe enquille un beat très rythmé et sautillant pendant que les guitares labourent grassement et que Benji dégaine un flow imparable. Si par dessus tout cela il y a une petite touche Dub/Electro, c'est la cerise sur le gâteau ! Des titres comme "Doom riff", "Rat Race", "Set it off" ou "Bruises" ça vous donne quand même envie de coller un patch de la Jamaïque à la vielle veste en jean !
Pour le dire de manière très claire, "Volume" me plait beaucoup plus que "Kill the power", semble plus homogène que "Under black" et plus inspiré que "Shark...". Laissant de coté les effets de style trop mainstream du dernier opus, SKINDRED est revenu à une formule de composition plus épurée, plus proche de ses racines primales. On retrouve ce goût du gros riff qui tache et de la rythmique qui fait mouche (le pont façon "Eyes of the tiger" de "Hit The ground", l'ouverture très RATM de "Under attack") allié à des vocaux plus agressifs et rythmés que jamais. Dans le même temps, et sans perdre ce sens de l'agressivité retrouvée, le groove revient en force et cimente à nouveau les fondamentaux du groupe, les influences Electro/Dub/Reggae trouvant de nombreux échos dans les chansons de Volume. En mettant en avant la rythmique et se concentrant sur la dynamique des morceaux, SKINDRED renoue avec son passé le plus intéressant et le plus dynamique et avec des titres forts comme "Straight Jacket" ou "Sound the siren". Les patterns à la batterie reviennent vers ce mélange Ragga/metal hyper efficace soutenu par une basse dodue et des guitares venant souligner les accents en venant coller des pêches là où ça fait mal.
On retrouve d'ailleurs, en forme de clin d'œil, cet espèce de coup de klaxon roboratif qu'envoient les D.j's de Dancehall afin d'attirer l'attention du public, les "Hou ! Hou !" typiques du Hip Hop des années 80's et un petit vocoder soyeux renvoyant directement au funk des 70's. Discrets, ces détails montrent témoin que le groupe ne s'est pas fait en écoutant juste deux/trois groupes de fusion par ci par là, mais que ses influences sont un peu plus pointues que ce qu'il ne parait au départ. Et puis, il y a cette Wha - Wha qui à plusieurs moments vient se caler en pole position dans les riffs de guitare("I" en est un bel exemple), ce qui donne une coloration carrément vintage aux composition de SKINDRED habituellement plutôt typées Néo. Plutôt équilibré et très digeste, "Volume" recèle son lot de chansons qui tuent, un peu à l'image de "3 words" où Benji fait preuve d'un feeling et d'un placement vocal absolument renversant.

Je suis donc content de dire que cet album me plait beaucoup et que je suis ravi de retrouver SKINDRED à ce niveau de créativité et de maîtrise (pas au niveau de "Babylon" mais quand même pas mal). Difficile de choisir parmi les titres les plus percutants de cet album, entre le refrain de "Volume", le riff de "Under Attack", la torgnole rythmique de "Sound the siren" ou la démence de "Straight Jacket". Je ne doute pas de toute façon que vous aurez vite fait de remplir votre barillet avec les multiples cartouches de ce nouvel opus. Vous le valez bien après tout.




Rédigé par : Pamalach | 15,5/20 | Nb de lectures : 7037




Auteur
Commentaire
DIMECHAG
Membre enregistré
Posté le: 29/01/2016 à 14h39 - (119256)
La bonne bande son des booms du samedi soir!
Excellent



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker