SIVYJ YAR - From the Dead Villages' Darkness (Avantgarde) - 03/03/2015 @ 08h14
J’avoue que je ne connaissais pas Sivyj Yar. From the Dead Villages’ Darkness est pourtant leur quatrième album. Et j’avoue tout aussi aisément qu’il m’a séduit. Je savais la scène slave en général de très grande qualité pour le pagan black atmosphérique, surtout la scène ukrainienne en vérité, mais la scène russe rattrape semble-t-il le temps perdu.

L’intro toute en mélancolie, comme le vent qui balaierait un village russe perdu aux confins de la Sibérie, accompagnant un cortège funèbre, annonce la couleur. Les premiers accents de "Now only Abyss hears Us" renvoient directement à Drudkh, à ses couleurs sépia, à ses tonalités enlevées, épiques, où l’automne tient lieu de siège à l’Humanité toute entière. Les mélodies, la dynamique du morceau, sa structure même appellent le grand Drudkh en la cause, période Autumn Aurora et Blood in our wells. Le souffle qui se dégage de ce titre est typiquement slave, comme les arrangements (crépitements du feu…) que l’on retrouve sur les chefs d’œuvre de cette scène. Moins inspiré néanmoins que le maître précité, Sivyj Yar n’en demeure pas moins intéressant. Sa capacité à susciter le voyage chez l’auditeur est réelle et crédible, même si la voix d’une extrême banalité – voire même faiblesse – ne participe pas de ce potentiel.

La grandeur de la Nature, la désolation qui parcourt les villages russes isolés comme le sentiment d’espace infini de la campagne slave sont parfaitement retranscrits ici au travers de morceaux très « typés » dont les instruments folkloriques sont pourtant presque totalement absents. La volonté de laisser les guitares développer des thématiques épiques, où les tempi n’hésitent pas à s’emballer ("From the dead villages’ darkness"), participent également de l’aura mystique qui se dégage de cet album. Les quelques soli légèrement naïfs apportent la touche chaotique et offrent autant de points de rupture qui tranchent avec les ponts atmosphériques. La recette est connue ; elle est toujours aussi jouissive.

"Distant Haze Was Arising", le quatrième titre, s’ouvre magnifiquement sur une intro très sombre juste perturbée par l’arrivée de belles guitares et d’une basse sautillante, bien présente dans le mix. Passé cet enchevêtrement de riffs, c’est l’emphase qui reprend le dessus, la folle cavalcade dans les champs russes, le vent dans les cheveux. L’empreinte Drudkh est très forte ici encore ; son esprit plane sur le morceau.

Les bonnes idées ne manquent pas : la basse, on l’a dit, le petit discours en russe accompagné de guitare sèche qui apporte un surcroît de mélancolie et de nostalgie ("With the birds farewell song"), où la basse là encore tricote de petites lignes discrètes mais rondouillardes, délicates notes au piano…

Sans égaler les grands de scènes slaves, Sivyj Yar nous livre tout de même ici un bien joli témoignage de la survivance de cette scène, du renouvellement des troupes et de leurs capacités à prendre la relève. Très belle surprise.




Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 9072




Auteur
Commentaire
AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 03/03/2015 à 09h08 - (115964)
Très bonne livraison de Sivyj Yar mais j'ai une préférence pour le précédent où le travail de la basse avait plus retenu mon attention que sur cet opus.



CROM
IP:90.52.48.4
Invité
Posté le: 04/03/2015 à 19h06 - (115975)
mi figue mi raisin: manque un poil de couilles

senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 12/03/2015 à 15h11 - (116053)
pas mal mais je prefere aussi le precedent car celui ci a un mix bizarre quelques fois les guitares disparaissent des fois lorsqu'il y a un autre instrument (le clavier et la jolie (hum) flute ..)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker