SIVYJ YAR - Как Прежде Плыли (Those Opposed) - 12/09/2013 @ 08h03
Vyritsa est une petite ville d'environ 12000 âmes située dans la région de Leningrad Oblast, au sud de Saint Petersburg. C'est également la ville de Vladimir, multi-instrumentiste et tête pensante de SIVYJ YAR. Depuis 2006, SIVYJ YAR est le moyen qu'a trouvé Vladimir pour partager ses connaissances concernant la mythologie et la poésie slave, sa façon de perpétuer le souvenir pour éviter l'oubli. Depuis 2006, il a sorti une démo, deux EP et trois albums (dont celui qui nous intéresse aujourd'hui). L'album est sorti à la fin du printemps sur l'excellent Those Opposed Records, qui succède à More Hate Records qui avait sorti les albums précédents. A noter un artwork désuet, poétique et franchement réussi qui colle parfaitement à la musique.

Venons-en justement à la musique. Vladimir catégorise sa musique comme étant du "slavonic pagan black metal". Après une intro gratouillée sur ce qui semble être une guitare traditionnelle, SIVYJ YAR démarre de manière surprenante avec le premier titre. Après un démarrage virulent et guerrier, traditionnel du pagan BM, Vladimir ralentit le tempo pour donner une structure plus originale au morceau. Les dissonances, les riffs s'éloignent du black metal traditionnel, donnant une fraîcheur à la musique, même si ça reste plus ou moins maladroit dans l'écriture, car pas totalement cohérent. Les autres morceaux sont plus classiques, à base de trémolos mélancoliques, de riffs contemplatifs, soutenant la philosophie de sa tête pensante, à savoir mettre en musique la poésie et les mythes de sa région. On sent bien le rude hiver russe à travers le chant lointain et plaintif. Et les riffs mordent autant que les températures négatives.

Le classicisme absolu (mis à part dans le premier titre) ne dessert pas d'un pouce la musique de SIVYJ YAR et les nostalgiques des premiers DRUDKH auront un excellent album de pagan black metal slave. Si Vladimir n'arrive pas à se hisser au même niveau que Roman Saenko, il délivre une musique poignante et passionnante. Dommage que l'album soit si court, il manque facilement 10/15 minutes pour nous garder dans la steppe russe.



http://sivyjyar.bandcamp.com/ - 173 visite(s)

2 extraits - 88 téléchargements


Rédigé par : Skay | 14/20 | Nb de lectures : 11337




Auteur
Commentaire
AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 12/09/2013 à 10h35 - (109003)
L'un de mes albums black de l'année! Structures originales, belles mélodies, et la basse qui fait toute la différence en apportant un vrai plus aux morceaux. Mais l'album est trop court à mon goût!



françois trouduc
IP:92.147.93.10
Invité
Posté le: 12/09/2013 à 15h07 - (109012)
one man band slave
voix screamo black
je pense surtout à l'excellent dernier Lutomsyl, en moins bien.

senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 13/09/2013 à 11h44 - (109022)
merci pour la decouverte !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker