SIDIOUS - Revealed In Profane Splendour (Kaotoxin) - 25/03/2015 @ 07h39
Les britanniques n’ont pas bonne réputation lorsqu’il s’agit de Black-Metal et en particulier du Black Sympho. Bien sûr, les railleries sur CRADLE OF FILTH n’aident pas, mais il y a bien peu de formations parvenant à élever le niveau, citons par exemple SATURNIAN qui avait sorti en 2012 un modèle d’album de Black Sympho daté et en carton. Les choses pourraient bien changer avec SIDIOUS qui va enfin montrer que des anglais sont capables de faire des choses un peu plus ambitieuses en matière de Black Sympho. Déjà, notons que les membres ne viennent pas de nulle part vu que SIDIOUS, existant depuis 2009 d’abord sous le nom SEED OF DETEST, est composé de 4 membres de EYE OF SOLITUDE, pour le coup flanqués de pseudos et peinturlurés comme il se doit. SIDIOUS n’a rien d’un énième newcomer lambda et se pose plutôt comme un side-project de musiciens de Doom/Death qui veulent faire du Black Sympho traditionnel, sans prétention. Mais la réussite sera au rendez-vous pour un groupe qui a tout de même sa vision plus personnelle du Black Sympho. Si le groupe et/ou le label peut citer DIMMU BORGIR comme influence, nous sommes bien loin d’un Black Sympho basique qui alignerait les riffs Thrashy et les lignes vocales traficotées sur fond d’un déluge d’orchestrations.

Après un premier EP (Ascension To The Throne Of Self) un peu trop linéaire, SIDIOUS passe la seconde pour son premier full-length Revealed In Profane Splendour, ceci au profit d’un petit remaniement de line-up vu que Mark « Isfeth » Antoniades reprend le micro autrefois tenu par un certain Void, et que la batterie est reprise par un certain Khrudd qui n’est d’autre que Daniel Neagoe, chanteur de EYE OF SOLITUDE impliqué dans quantité d’autres projets (CLOUDS, COLOSUS, VAER, GOD EAT GOD…), on l’aurait d’ailleurs imaginé au micro également mais ici il se contentera des fûts, avec une certaine classe d’ailleurs. Reparlons du chant car c’est une particularité de SIDIOUS, il est rauque et plutôt orienté Death que des habituels râles à la Shagrath. Isfeth se place de ce côté dans la lignée de Void, mais les vocalises sont bien plus variées et la maîtrise est au rendez-vous, ces chants sont même tout à fait excellents et font une des forces de SIDIOUS. L’autre force, ce sont des compositions bien plus fouillées et techniques que la moyenne du Black Sympho, les anglais n’hésitent pas à pencher du côté du Black/Death (BEHEMOTH est cité à juste titre comme influence) pour proposer quelque chose de bien plus varié et travaillé que ce qu’on croise d’habitude dans le genre. Quand à tout ce qui est Sympho, le groupe met juste ce qu’il faut sans déborder, les différentes orchestrations et effets servant surtout de toile de fond histoire de créer une ambiance plutôt que de mener la danse. SIDIOUS se pose donc comme une formation de Black Sympho à la fois sobre et bavarde, préférant étaler sa science des riffs et des arrangements Metal plutôt que d’en mettre plein la vue façon Hollywood.

SIDIOUS s’offre néanmoins une belle intro sympho pour "Sacrilegious Majesty", mais va bien vite balancer ses compositions Metal dans la bataille, qui vont souvent se manifester par des descentes de trémolos, des blasts et des rythmiques black/death croustillantes. Dans un tempo parfois effréné comme le montre "Inexorable Revelation", qui surprend déjà de par son côté presque Techno-Death dans les riffs (on peut même remarquer un petit passage à la basse typique). SIDIOUS sait aussi offrir quelques moments épiques (les montées du morceau-titre notamment) ainsi que quelques autres surprises, comme des variations de chant (un peu de lignes trafiquées sur "Annihilation Ov Abhorrent Credence", un tout petit peu de chant clair sur ce même morceau et "Obscenity Ov Old"). Mais on retiendra surtout les compositions savoureuses pour un Black Sympho plus riche qu’il n’y paraît. Les rythmiques, plus death, du morceau-titre sont terribles, "Annihilation Ov Abhorrent Credence" comporte d’excellents enchaînements et un final qui dépote ; "Infernal Reign" propose aussi de sacrés enchaînements dans une ambiance plus sombre, le tout agrémenté de plans à nouveau plus techniques et de passages plus lourds, il s’agit sans conteste du meilleur morceau de Revealed In Profane Splendour, dont l’effort est prolongé par "O Paragon, Bringer Ov Light" qui clôt l’album par un superbe final sympho et montre que SIDIOUS a gardé le meilleur pour la fin.

Si par rapport à Ascension To The Throne Of Self, SIDIOUS a passé la seconde, il devra encore passer la troisième mais ce qu’on peut déjà dire c’est que Revealed In Profane Splendour possède un gros potentiel. Mais le groupe anglais est capable d’encore mieux, surtout qu’il s’est contenté de peu, 7 morceaux pour 36 minutes seulement, il y avait de la place pour en faire un peu plus, et peut-être pondre un vrai tube même si "Infernal Reign" se défend bien. Si le touché du groupe, plus axé sur les compos Metal que les excentricités Sympho, est personnel, son art n’est pas non plus éminemment original et tombe parfois dans les clichés extra-musicaux propres au Black Sympho, ce qui est un peu dommage. Mais on reconnaîtra à SIDIOUS sa volonté de faire du Black Sympho presque moderne, qui pioche ce qu’il faut dans le Death de BEHEMOTH et cie et met un peu de technique au détriment des orchestrations à tout va, ce qui est une bonne chose. Reste à savoir si SIDIOUS restera un simple side-project de EYE OF SOLITUDE qui sortira un album ponctuellement ou aura d’autres ambitions. Mais le groupe ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin car il est pour moi une des formations de Black Sympho les plus prometteuses du marché, proposant une autre vision du genre que CARACH ANGREN et cie. En attendant, Revealed In Profane Splendour est à posséder pour tout amateur de Black Sympho qui n’est pas coincé dans les 90’s.




Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 9158




Auteur
Commentaire
ennemi juré
IP:93.14.83.10
Invité
Posté le: 26/03/2015 à 17h54 - (116263)
Peut-être le meilleur album de black sympho du moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker