SICK SAD WORLD - Murmuration (Send The Wood) - 02/07/2014 @ 09h10
Nantes est une ville que j’apprécie énormément, et vu que SICK SAD WORLD vient de là-bas je leur colle au moins un 15/20. Ha ha, non, faut pas déconner non plus, ce n’est pas le style de la maison non plus (même si certains le pensent, et ils se reconnaîtront), mais faut avouer que la ville bret… de Loire-Atlantique regorge d’excellentes formations (vous chercherez, là j’ai la flemme). Dans le cas de SICK SAD WORLD on peut dire que ça penche plutôt dans le bon sens.

Les cinq nantais font tourner la baraque depuis 7 ans (avec un bon changement de personnel) et ont carrément bien fait évoluer leur style d’origine. Auparavant ça tournait façon metal/punk, aujourd’hui ça la joue plus post-core/metal avec des brides de rock planant. La came est largement meilleure et sur ce premier album ça le fait tranquillement. SICK SAD WORLD s’engouffre dans un genre assez banalisé, avec ses codes, ses schémas, mais nos Nantais s’en sortent bien avec ce premier album.

On ne peut pas dire qu’on se retrouve dépaysé mais voilà « Murmuration » joue la carte de l’album authentique et présente un groupe qui n'en veut. Les ambiances et les émotions sont là et SICK SAD WORLD nous délivre 8 titres (plus une intro) intéressants et accrocheurs. Comme je le disais, on est dans un style connu, cependant les nantais arrivent à faire sortir quelque chose de profond, de recherché et de précis. Les ambiances sont lourdes, oppressantes pour la plupart, mais certains passages réchauffent l’atmosphère par instants et donnent un nouvel aspect au décor planté. Sur 3/4h SICK SAD WORLD fait sonner la poudre et les larmes.

Niveau instrumentalisation, rien à dire, ça sonne, correctement, menée par un chant criard un brin trop « criard » justement. Légèrement trop poussif, celui-ci se pose comme le caillou dans la chaussure du disque. Je ne dis pas qu’il est horrible au point de ne pouvoir écouter le CD, mais son ton en devient légèrement agaçant au fur et à mesure. Un obstacle un peu dommage, qui se voit rattrapé par les parties en chant claire qui, elles, passent beaucoup mieux et contrebalancent avec ce coté plus brut. La variation entre postcore et rock Deftonien va-t-on dire fait assez bon ménage et permet d’inclure une bonne diversité dans le jeu et la forme de « Murmuration ». On passe sans contraintes d’un titre lourd et tellurique à un autre plus aéré sans briser la ligne continue organisée par le groupe. Le résultat qui en découle s’illustre bien sur ce premier album et pose un base solide pour SICK SAD WORLD qui promet pour l’avenir.

Send The Wood nous a encore dégoté une bonne formation bien de chez nous avec cette formation Nantaise. Produit par David Enique (STRIKE DOWN) et masterisé par Magnus Lindberg (CULT OF LUNA) ce « Murmuration » impose SICK SAD WORLD comme il faut sur la scène post-core.




Rédigé par : Velvet Kevorkian | 14/20 | Nb de lectures : 11705




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker