SICKER THAN MOST - No Dividing Line (Goodlife) - 31/01/2013 @ 08h05
Dans la grande famille du hardcore on connait bien le NYHC, le hardcore New-Yorkais, plus la peine de le présenter. Par contre on connait moins bien le NJHC, New Jersey Hardcore. Pour faire bref c’est le petit frère turbulent, obèse et brutal du hardcore New Yorkais. Le groupe Clubber Lang résume très bien l’esprit général des groupes de NJHC « ...still ugly...still angry...still ignorant. ». Si je cite Clubber Lang c’est parce que la transition est toute trouvée avec SICKER THAN MOST qui compte un ex Clubber Lang en son sein. « No Dividing Line », premier album de ricains envoie du lourd. Vous souvenez-vous de ce plan au début du film « Commando » quand Arnold transporte un tronc d’arbre sur son épaule ? Et bien s’il fallait trouver l’équivalent musical ce serait ce disque. De la virilité à revendre. Sans slips en peaux, sans motos et sans glaives. Juste avec des guitares accordées en drop G, des lyrics de vrais gars et un chanteur qui s’est fait greffer des cordes vocales de grizzly.

Tout ça démarre avec « Stand Fight Unite » un morceau de plus de cinq minutes dont les dix premières secondes disent « Voila à partir de maintenant tu vas en prendre plein la tronche, tes poils vont pousser immédiatement et tes muscles prendre chacun trois centimètres. » Un morceau pour les frères, pour les vrais gars, ceux qui sont toujours là pour toi et te fileront des oranges si tu vas en zonzon. Les mêmes frères qui n’hésiteront pas à te balancer de gros pains dans la gueule et des roulades de coup de pieds retournés dans le pit parce que ce morceau est un hymne écrit à la destruction d’un pit hardcore. Un riff simple à mourir, une rythmique à faire bouger un paralytique et des chœurs de bûcherons hooligans. Le tout avec un accordage qui ferait pleuvoir du plomb. « Stand Fight Unite » ne fait aucun quartier et démontre bien ce qu’est le style SICKER THAN MOST. Le reste se chauffe du même bois en enquillant les riffs metal (le très slayerien « Bring The Pain »), hardcore (« Burning Bridges ») ou plus death dans l’esprit et la lourdeur (« Unseen Scars », « Embrace The End») mais avec toujours la même virilité et l’envie de tout casser. Mis à part Xibalba, on ne trouvera pas album hardcore au son plus lourd que celui-là. Les guitares, j’en ai déjà parlé possèdent un accordage à provoquer le Big One de Los Angeles, la basse elle, fait trembler diables et démons au fin fond de l’Enfer et la batterie ben la batterie sonne un peu léger par apport au reste. Surtout au niveau des toms et de la caisse clair qui ont un son trop clair et pas assez saturés en comparaison des cordes. Puis le mix général n’est pas top non plus, il enlève un peu de lourdeur et de muscles au son d’ensemble. C’est un des points faibles de l’album. Avec une longueur un poil excessive à mon sens.

Le son de ce disque ne plaira pas à tout le monde, on y retrouve une production et un mix inhabituelle pour un groupe du style, très lourd et très sec à la fois avec des guitares sonnant très metal moderne (on pense parfois au son de Slipknot sur certains riffs). La voix elle aussi sort du lot du tout venant hardcore avec son gros timbre plus proche du death viril que de l’habituelle scansion hardcore. Pour le reste si on est amateur de gros hardcore qui tache qui ne fait ni dans la finesse ni dans la technique et de gros son, on devrait trouver son bonheur avec « No Dividing Line ». Surtout que le groupe se fait plaisir en faisant appel aux copains pour pousser la chansonnette. On retrouve deux grands bonshommes de la scène de Jersey : Stikman (Fury Of Five, Boxcutter) et Jeremy Tingle (Lifeless). Ce serait dommage de se priver. Certains d’entre vous auront certainement décidé de se remettre au sport en 2013, ça vous fera une bonne bande son pour suer en cadence et faire fondre votre graisse. No Techno! No Auto-tune! No Frills! Just Hard!

Du (gros) son. - 101 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 15/20 | Nb de lectures : 11078




Auteur
Commentaire
Troll
IP:82.247.213.245
Invité
Posté le: 31/01/2013 à 12h07 - (105779)
Excellent disque !

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 31/01/2013 à 14h12 - (105781)
tu vends du rêve, là

Vision Of Beuh
Membre enregistré
Posté le: 31/01/2013 à 18h29 - (105786)
Heavy shit en effet! Une bonne découverte que ce groupe aussi finaud qu'une charge de de rhinocéros. Le final de "Stand, Fight, Unite" est une tuerie de breakdown.



carnioxus
Membre enregistré
Posté le: 01/02/2013 à 10h04 - (105790)
Bof, perso, j'ai pas trop accroché, la lourdeur donne l'impression de masquer une pauvreté de composition, mais je ne suis, peut-être pas assez fan du genre pour apprécier ou comprendre, je lui redonnerai sa chance malgré tout...



senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 05/02/2013 à 11h10 - (105843)
excellent ! c du tout bon, petit bemol sur le son de caisse claire qui sonne comme une cymbale..

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker