SEKTARISM - Le son des stigmates (Zanjeer Zani) - 23/12/2015 @ 07h27
Sektarism. 2012. Le son des stigmates. Non, nous n’avons pas de retard. L’album vient de nous arriver. Copie 250 sur 999. Holy ritual doom. Funeral doom. Peu importe en fait. 46 minutes. Trois titres. Alors ?

Sektarism ne va sans doute pas te dire grand-chose. Mais tant qu’on est dans le fatras ésotérico-mystico-sataniste, autant que tu le saches de suite. Le projet comprend des membres de Malhkebre, de Darvulia et de Fornication pour les plus connus et tous appartiennent aux Apôtres de l’Ignominie. Une sorte de club sataniste/sectaire dont je vous laisse aller lire la déclaration d’intention sur le Net (sans critiquer, d’une part, parce que je m’en moque, d’autre part, parce que critiquer sur le Net, c’est juste pour les méchants qui comprennent rien à rien).

Revenons à l’essentiel, la musique. Sektarism développe un funeral doom à forte tendance rituelle, qui baigne tout entier dans des ambiances mortuaires relativement immersives. Le "Prélude" ressemble ainsi à une sorte d’incantation (avec un chant relativement faux…) sur fond de guitares bourdonnantes et dissonantes. Bon, soyons franc, en la matière il y a infiniment mieux. Ce premier titre n’est guère emballant.

Le départ de "Hosanna Sathana" me laissait envisager le meilleur : lourd, profond, puissant. Même le son, approximatif mais très organique, m’a donné envie d’aller plus avant. Même la voix, de retour en un petit râle plaintif, ne m’a pas rebuté. Mais il y a un mais. Le tout est très, très répétitif. Trop. Trop peu inspiré aussi pour se démarquer ou, à tout le moins, tenter d’arriver à la cheville des ténors du genre. C’est d’autant plus regrettable qu’on se laisse happer par cette dynamique ultra lente, que la musique en elle-même pourrait être davantage immersive si la structure n’était pas brisée par l’amplification de cette voix désagréable (qui devrait se contenter de growler ; dans ce rôle elle est beaucoup plus efficace) et certaines cassures dissonantes ou ponts atmo inutiles (le morceau est bien plus puissant quand la basse ronronne et que la rythmique en général écrase la structure). Le morceau est dépouillé, ce qui n’est pas en soi un tort lorsque l’inspiration est présente, mais qui est finalement diriment lorsque tel n’est pas le cas. Encore une fois, il ne manque pas grand-chose mais ce petit plus est précisément ce qui est le plus délicat à trouver. Le bourdonnement drone en arrière-plan n’est pas non plus désagréable ; il apporte même à l’architecture du titre mais il reste également trop générique, trop peu exploité pour faire mouche. Dommage.

Quant au dernier titre, "Le Testament", il reprend peu ou prou les mêmes bases. Le son est très chaud, la rythmique est très lourde, traînante, rampante ; la voix, pour une fois, n’occupe pas trop l’espace au profit de la batterie. Mais là encore, en dépit de ces quelques éléments favorables, le tout reste bien trop classique pour véritablement attirer l’attention de l’amateur. La linéarité du titre – qui encore une fois n’est pas pour moi un défaut – se ressent tout de même de l’absence trop flagrante d’éléments novateurs ou inspirés qui auraient pu permettre de relancer le morceau à intervalles réguliers. Dommage là encore car le son des guitares est approprié, intéressant pour le style.

Tu l’auras compris, je n’ai pas été séduit. Il y avait sans doute mieux à faire sur cette base, à commencer par cette voix finalement désagréable, qui ne procure pas les émotions attendues mais plutôt l’exaspération. A revoir, dans d’autres conditions.



http://www.sektarism.org - 90 visite(s)


Rédigé par : Raziel | 11/20 | Nb de lectures : 7579




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2015 à 08h03 - (119007)
Assez d'accord : frustration.

marissa
IP:159.245.16.100
Invité
Posté le: 23/12/2015 à 14h23 - (119010)
faut pas se voiler la face et arreter de faire du social, c'est musicalement creux, conceptuellement pauvre, et scéniquement très mauvais.

Dispater
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2015 à 19h28 - (119013)
@marissa : scéniquement très mauvais ? Au contraire je pense que la dimension scénique est le point fort de ce groupe. J'ai des très bons souvenirs du concert du 27 mars à "Les Voutes" avec des effets de fumée encensées et de l'auto-flagellation augmentant le côté malsain du rituel.

mi-molle
IP:82.239.187.246
Invité
Posté le: 24/12/2015 à 10h02 - (119018)
J'arrivais enthousiaste, je repars déçu.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker