SEES - The enD (Autoproduction) - 13/09/2011 @ 08h03
Alors, les djenteurs (djentistes ? djentmen ?), quand est-ce que vous allez sérieusement vous décider à prendre votre envol ? Il faut dire que depuis son avènement, la scène Djent n’a toujours pas explosé comme elle le devrait. PERIPHERY et TESSERACT ont (enfin) sorti leur premier album, d’autres gros noms devraient suivre sous peu (UNEVEN STRUCTURE, VILDJHARTA, et encore ces deux-là devraient prendre une direction plus progressive que purement djent), à part ça c’est l’encéphalogramme plat. Entre les projets qui se cantonnent à balancer quelques compos (au son pourri) sur Soundcloud et les groupes prometteurs (comme MONUMENTS ou VOLUMES) qui sortent un EP, annoncent un album puis partent en tournée US et/ou UK sans donner plus de nouvelles, y’a pas franchement grand-chose d’intéressant à se mettre sous la dent. Reste TYRANT OF DEATH qui sort un (bon) album tous les mois, à part ça le surf quotidien sur got-djent.com n’apporte rien de probant. Ou alors de temps en temps, une bonne surprise…

En voici une avec SEES. Projet solo formé en 2001 à Coventry dans le Connecticut, devenu un groupe à part entière en 2007. Purement Djent ou plutôt « Math-Metal », SEES n’atteint pas des sommets d’originalité avec son premier album autoproduit, The enD. On est donc ici à la croisée des chemins entre les tout-puissants MESHUGGAH, le chant arraché à la Jens Kidman y compris, et entre l’aspect moderne de PERIPHERY, avec les refrains en chant clair mais sans le côté plus atmo/mélodique ou « soft », car SEES reste quand même assez rentre-dedans et propose des ambiances plutôt sombres. Rien de bien neuf vous allez me dire, et vous avez parfaitement raison. Car il ne faut pas vraiment chercher de la nouveauté chez la plupart de ces groupes, hormis ceux qui vont chercher à sortir des sentiers battus (avec plus ou moins de réussite), mais surtout de la maîtrise et du talent musical dans le domaine musical polyrythmique. Et c’est là que SEES se révèle être un exécutant de haut niveau.

The enD est tout simplement un excellent album de Djent/Math-Metal. Pas la peine d’en faire des tartines, l'équation est toute simple : une intro + 8 tubes + une outro = 37 minutes de bonheur. Riffs syncopés dans tous les sens, production énorme (surtout pour de l’autoprod !), chant agressif très accrocheur, breakdowns bien écrasants (headbang assuré). D’habitude, je déplore le fait qu’il n’y a pas de morceau qui se démarque des autres dans un album bon au demeurant, ici c’est également le cas mais on s’en fout : tous les morceaux sont bons ! Du très direct et sombre "Stare", en passant par le plus mélodique "Ungrateful Self", l’efficace "Slowly", le plus TESSERACTien "Nail Biter" (avec un chant clair parfait), l’ultra-véloce "Hidden", ou encore le plus Catch-33-esque "Candidate", il n’y a rien à jeter dans cet album. Le chant clair est surtout utilisé pour les refrains, il est correct sans être exceptionnel et devrait probablement s’améliorer avec le temps, mais son utilisation parcimonieuse évitera peut-être l’apparition d’excroissances indésirables sur la peau de certains auditeurs. Du reste il n’y a rien à redire, que ce soit sur les structures ou le riffing global, ainsi que le jeu de batterie : SEES maîtrise son Djent de A à Z et The enD est un putain d’album pour le genre, entraînant et percutant comme il se doit.

Si la scène Djent venait à se casser la gueule, ce qui risque malheureusement d’arriver à mon avis, on retiendra quelques noms et SEES pourrait bien en faire partie. The enD est un album excellent mais bien évidemment, sans originalité, et je sens venir l’éternelle rengaine du « c’est que de la repompe de MESHUGGAH » se pointer dans les comms. Sincèrement : on s’en bat les noix, c’est la qualité qui compte ici, et The enD est loin d’être un ersatz ou du Metal polyrythmique bon marché, c’est même un article first class, qui est encore appelé à s’améliorer dans le futur (si futur il y a, croisons les doigts). Et de toute manière, comme pas mal de groupes du genre SEES vous propose son œuvre en téléchargement libre. Alors si le Djent vous parle, n’hésitez pas une seconde. Un groupe prometteur qui mériterait d’être signé et de faire une vraie carrière…

Album en écoute et téléchargement - 426 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 12028




Auteur
Commentaire
Custom sheep
IP:90.3.16.140
Invité
Posté le: 13/09/2011 à 21h20 - (96698)
Ladies and Djentleman, cet album a la classe!
Ma curiosité m'a poussé à cliquer sur le lien, et la hop! l'album en free DL!
Autorisé par le groupe donc, sympa!
Bon encore un groupe qui joue avec une corde, une case et un doigt, mais la rythmique toute en breaks et en surprise peut suffir à faire la différence. Allez les gars, 2 cordes, 2 cases et 2 doigts et vous signez!
"J'aime"
Egalement, bonne chro objective et sans langue de bois qui donne envie de découvrir. Merci VS!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker