SECRETPATH - Wanderer and the choice (Art Gates) - 29/08/2013 @ 08h11
Et voilà une des bouses de l'année. Et devinez d'où ça vient ? D'Italie bien sûr ! Et signé sur un label espagnol. Non, nos amis transalpins et transpyrénéens ne sont pas les meilleurs pourvoyeurs de Metal au monde, c'est un fait définitif. Et à quelques occasions, ils nous gratifient d'un album moisi qui n'aurait jamais dû sortir des cartons. Et c'est toujours désespérant de voir de tels groupes signés alors que des groupes bien plus innovants et méritants triment dans l'autoproduction. Les directeurs artistiques italiens et espagnols devraient vraiment enlever le fromage qu'ils ont dans les oreilles ou arrêter la sangria. Objet de mon bâchage aujourd'hui : SECRETPATH, groupe italien *soupir* existant depuis 2008 qui signe sur Art Gates Records Wanderer And The Choice, son premier album full-length après deux démos.

Pour une fois, pas de mélodeath mais une sorte de Black/Death mélodique tendant vers le gothic/doom (sans claviers sirupeux). On ne pensera pas à un nom en particulier, ce qui serait un bon point si la mixture proposée par SECRETPATH n'était pas tout simplement mauvaise. Si certains groupes italiens repompant DARK TRANQUILLITY sans vergogne arrivent à avoir un minimum d'honneur grâce à une bonne exécution, SECRETPATH souffre de multiples défauts de forme. Les trois types de chant (hurlé, growl, lyrique dans un ton majoritairement grave) sont tous immondes, les chants Metal sonnent plus comme du yaourt informe ou du « breu breuuu » qu'autre chose, le chant clair pompeux et forcé est d'un insupportable rarement atteint. La production est minable, avec un son de batterie « tic tic » et des mélodies de gratte qui froissent les tympans. La qualité de composition et d'arrangement laisse franchement à désirer, le groupe ne fait qu'enchaîner des plans mélodiques convenus et des rythmiques inintéressantes dans un mid-tempo lénifiant malgré quelques assauts blastés. Je pourrais passer des heures à lister les défauts de Wanderer And The Choice mais rien qu'avec ça on comprend bien que ce premier effort (bien grand mot) de SECRETPATH est totalement raté, rien n'est à sauver là-dedans. Et en plus ça dure pas moins de 58 minutes ! Avec 10 morceaux qui se ressemblent tous, se distinguant parfois avec des breaks acoustiques inutiles. Je suis rarement tombé sur un promo sur lequel j'ai vraiment du mal à aller jusqu'au bout de l'écoute tellement la calamité est au rendez-vous.

Certains trucs nazes que je reçois me font marrer, d'autres sont particulièrement consternants et Wanderer And The Choice fait partie de la seconde catégorie. J'ai limite le sentiment d'avoir entre les feuilles une version démo d'un album, parce que là sur certains points ce n'est juste pas possible tant on a l'impression d'avoir affaire à un brouillon, avec des solos très perfectibles et donc non définitifs, des arrangements non liés, des breaks et des passages rythmiques qui arrivent comme un cheveu sur la soupe, une production sommaire témoin d'un enregistrement à la va-vite et des paroles pas encore écrites et temporairement remplacées par du yaourt (mais c'est quoi ce passage totalement WTF vers la fin de "The dark forest of my insanity" ???). Ce n'est pas cette fois ci que j'applaudirai un groupe italien. Pire, je pense même qu'on touche le fond. Ce pseudo-black/death mélodique à chants extrêmes et d'opéra est absolument ridicule, mal branlé, inécoutable, affreux, épouvantable et j'en passe. Avec sa photo promo, SECRETPATH passerait presque pour un groupe avant-gardiste ou décadent mais ce n'est absolument pas le cas, à moins qu'on considère que faire un album de Metal complètement loupé relève de l'art contemporain (on ne sait jamais avec eux). N'achetez pas ce disque, ne perdez pas votre temps et quelques cellules auditives à l'écouter, oubliez au plus vite leur nom, c'est une catastrophe.


Rédigé par : ZeSnake | 03/20 | Nb de lectures : 11592




Auteur
Commentaire
MrGuitoune
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2013 à 15h06 - (108808)
au début je me suis dis en voyant cette note, oh vache le ZeSnake mais finalement, en écoutant je me suis dis que là on touchait vraiment le fond...
c'est mal foutu, au début du morceau tu te dis bon c'est bof bof c'est pas non plus l'horreur puis plus on avance plus, ça en devient horrible et si tout les autres morceaux sont comme sa...ça doit être très dure de l'écouter en entier sans gerber par les oreilles, la note est méritée...
je te plains d'avoir du écouter sa ZeSnake..



Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2013 à 15h33 - (108809)
Le genre de groupe qui te fait plus rire que pleurer en fait (le passage en chant clair).



Mauras
IP:83.213.3.38
Invité
Posté le: 29/08/2013 à 17h57 - (108811)
C'est clair, sub-product mais quand meme note trop sévére. J'ai eut la chance d'ecouter choses encore plus minables avec meilleures notes. Mon opinion!

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2013 à 18h21 - (108812)
c'est un album du genre barême régréssif : plus on avance dans l'écoute, plus on enlève des points ^^

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 31/08/2013 à 16h27 - (108862)
ça m'a fait penser à certains groupes moisis que l'on trouvait sur les 1ers samplers Metallian.
C'est super marrant mais écouter ce groupe et en pondre une chronique, c'est tout de suite méga éprouvant...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker