SEAMOUNT - Earthmother (The Church Within/Plastic Head) - 20/02/2013 @ 07h52
Formé en 2007 par Tim Schmidt et Phil Swanson (HOUR OF 13, pour citer le plus connu), SEAMOUNT est maintenant un quintet, 3 autres teutons secondant Tim Schmidt. En seulement cinq ans (l’album est sorti fin d’année dernière), Earthmother est déjà le quatrième album. Ce disque est également le troisième sur l’excellent label/distro The Church Within (LORD VICAR, UNORTHODOX, SERPENT VENOM…). Malgré la distance, le groupe est donc plutôt prolifique. J’avoue qu’adorant pourtant HOUR OF 13, j’étais passé à côté de cet autre projet du sieur Swanson. La chose est réparée, et je vais rapidement me pencher sur les précédents méfaits.

Mais attention, à part le chant, SEAMOUNT est bien différent de HO13. Le groupe définit sa musique comme « NTODRM » qui signifie « new torch of doom rock music », tiré de leur premier album (The New Torch of Doom). Cette appellation colle parfaitement aux 10 titres de l’album, tant SEAMOUNT arrive à mixer à un heavy/doom old school du rock plus éthéré et épuré. Les parties à la guitare acoustique côtoient très naturellement des passages plus lourds en provenance directe de BLACK SABBATH ou WITCHFINDER GENERAL. D’ailleurs, la guitare acoustique ne se contente pas d’apparaitre sur des passages calmes et posés, mais elle est également en support de l’autre guitare elle amplifiée pour donner ce côté rock assez original (sur The Fool notamment).

On retrouve également la voix de canard de Swanson, reconnaissable entre mille, avec ses intonations encore plus coincées que Ozzy ou Chritus (ex-COUNT RAVEN). Son chant se fait plus plaintif que sur HOUR of 13, notamment sur les morceaux poignants comme Echoes. Dans tous les cas, il s’adapte parfaitement aux morceaux et tempos plus rock de SEAMOUNT, quand il est beaucoup plus heavy dans HO13.

Avec un son assez lourd, mais très axé sur les guitares, SEAMOUNT joue complètement la carte rock. Si quelques éléments rapprochent la musique du combo avec le doom trad, il faut avoir en tête que le groupe est d’abord rock/folk. Seuls certains riffs et la voix de Phil Swanson pourront racoler les amateurs de gros riffs velus et lents. La reprise de WITCHFINDER GENERAL également, même si cette version de Music est largement moins lourde que l’originale. Au-delà de ça, ce quatrième album est une réussite, plutôt frais même si les ambiances et les thèmes abordés sont plutôt sombres. Il faut dire que l’utilisation de la guitare acoustique fait beaucoup pour cette fraicheur. Earthmother est un album qui nous sort de notre ordinaire tellurique et amplifié, et ça fait du bien de se reposer les oreilles avec ce genre de musique, pas trop éloigné de nos sentiers battus.


Rédigé par : Skay | 14,5/20 | Nb de lectures : 11223




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker