SEAGULLS INSANE AND SWANS DECEASED MINING OUT THE VOID - Seagulls Insane And Swans Deceased Mining Out The Void (Witching Hour/Season of Mist) - 06/03/2012 @ 08h23
« Des mouettes folles et des cygnes morts, creusant le vide… », difficile de faire plus mystique (et compliqué) comme nom, mais la phrase est tout de même intrigante et évocatrice. Et on sait pourtant à quoi s’attendre lorsque le line-up du premier album éponyme de SEAGULLS INSANE AND SWANS DECEASED MINING OUT THE VOID se dévoile. Il s’agit d’un duo polonais composé de Nihil, bien connu pour être tenancier de projets tous plus dérangés les uns que les autres (CSSABA, FDA, FURIA, MOROWE, et MASSEMORD qui a récemment pris une direction assez barrée), accompagné de Havoc qui est guitariste de BLINDEAD et a également tenu le manche dans BEHEMOTH entre 2000 et 2004. Et la présentation par Witching Hour nous plonge encore plus dans l’ambiance à venir : « Havoc et Nihil ont passé 7 jours sur Saturne et ses alentours. Le but de ce voyage était de voyager à travers le vide, découvrir ce que personne ne sait exactement, et pourquoi… Aucune réponse n’a été trouvée, aucune conclusion n’a été atteinte -parfois il y a de la gravité sur Saturne, parfois non… la plupart des saisons apparaissent simultanément…- Ils ont ramené quelques échantillons sonores avec eux, mais ils n’apporteront rien à l’humanité… 5 d’entre eux peuvent se retrouver sur cet album ». Ça promet…

Ma première approche musicale avec Seagulls Insane And Swans Deceased Mining Out The Void se sera faite par l’écoute du morceau "III" qui traîne sur YouTube. Ouch. La baffe. Ambiance apocalyptique, sonorités glaciales, chant halluciné, riffs pesants et lancinants à l’envi. SHINING (le Suédois) qui copule avec le BLUT AUS NORD de 777 - The Desanctification pendant que Nihil et ses acolytes de FURIA, MASSEMORD et MOROWE se pignolent sur le spectacle. 12 minutes (dont les 4 dernières plongent dans une noise suffocante) à voir son âme prise dans une orgie de mouettes et de cygnes sur la surface de Saturne, en noir et blanc. La première entrée dans l’univers décharné de SEAGULLS INSANE AND… bon, de SIASDMOTV (pas sûr que ça soit plus clair) est terrifiante, originale et diaboliquement prenante. "III" est la bande-son d’un je-sais-pas-quoi bien dérangé et glauquissime, une plongée dans les abysses du vide, un voyage sans retour vers un trou noir. Si tout l’album avait été dans la lignée de cette piste sensationnelle, on aurait pu tenir ici un pur chef-d’œuvre de Black apocalyptique jubilatoire.

En réalité le reste de l’album est plutôt inférieur en qualité à "III" qui est absolument au-dessus du lot, même après des écoutes intensives. Mais ça vaut quand même largement son pesant de cacahuètes radioactives. Globalement, SIASDMOTV reprend quelques éléments de MOROWE à savoir ceux qu’il a chipés à SHINING : les riffs groovy et efficaces et le chant arraché à la Kvarforth. A ceci s’ajoute une atmosphère totalement différente, qui comme je le disais évoque parfois BLUT AUS NORD en moins décharné et dissonant quand même. "I" alterne donc passages déglingués et mystiques à grand renfort de sonorités cristallines assez étranges, et gros riffs à headbang portés par les gimmicks vocaux de Nihil (dont des « Ugh ! » très Tom G. Warrior-esques). Une ouverture parfaite pour se plonger dans l’ambiance bien sombre et nihiliste de SIASDMOTV. "II" poursuit dans la même voie, avec encore quelques riffs et patterns de batterie percutants, ici parsemés de mélodies désespérées et de breaks très noirs, où les éructations de Nihil prennent toute leur dimension possessive. A noter que ce morceau se termine par un passage ambiant très dépouillé, qui a la charge d’introduire l’exceptionnel "III". "IV" est une piste plus répétitive, génialement lancinante, avec des riffs excellents, et un Nihil au bord de la rupture qui rend ce morceau de 7 minutes particulièrement aliénant. En revanche, le combo des palmipèdes suicidaires va se fourvoyer avec "V", 17 minutes interminables d’ambient/noise à grattes dissonantes, avec certes une atmosphère étouffante à souhait (et les vocaux de Nihil au top), mais sans autre intérêt intrinsèque qu’une loooongue outro au reste qui est une sublime galette de « Post »-Black délicieusement apocalyptique et bien chtarbée par moments.

Glauque, étonnant et efficace, bien que se basant sur des éléments connus, ce premier album éponyme de SEAGULLS INSANE AND SWANS DECEASED MINING OUT THE VOID possède un potentiel sombre et halluciné hors pair. Tout n’est pas parfait et le combo en fait peut-être un peu trop du côté « noisy », mais pour le reste Seagulls Insane And Swans Deceased Mining Out The Void est une pépite de Black ambiancé qui sort des couloirs spatio-temporels battus, avec de purs moments de grâce dont l’inoubliable "III" qui pourrait bien rester dans les mémoires. Classique pour l’« école Nihil » (CSSABA, FURIA, MOROWE, le dernier MASSEMORD), ce disque arrive pourtant à tirer son épingle du jeu. Et pourrait même être une sacrée révélation, s’il s’avérerait que SIASDMOTV soit pérenne car Nihil a d’autres cordes à son arc et multiplie peut-être un peu trop les projets. Dégustons sans fin cet album souvent hallucinant et espérons que ça ne soit pas un « one-shot ». Messieurs Havoc et Nihil, si vous pouviez donc aller voir du côté de Neptune (pas d’Uranus, les NOCTE OBDUCTA y sont déjà allés) s’il n’y a pas d'échantillons sonores à ramener…

http://witchinghour.pl/web_new/zespoly/seagulls?lang=en - 163 visite(s)

III - 162 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 13465




Auteur
Commentaire
nokbourrin
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2012 à 09h53 - (100865)
Une kro qui donne envie !

Je jetterai une oreille dès que possib' !

Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2012 à 10h02 - (100866)
Ta chro résume exactement ce que j'ai ressenti: une première écoute d'un "III" dévastateur, puis l'album qui est bon mais globalement en dessous de ce titre.

CA reste quand même bien foutu avec de sacrées ambiance, mais ce III non di diou, quelle claque!



away.alive
Membre enregistré
Posté le: 08/03/2012 à 12h07 - (100896)
la kro donne envie, le titre sur youtube donne envie, le titre sur Witching Hour donne envie... manque plus que la version LP sorte !

away.alive
Membre enregistré
Posté le: 08/03/2012 à 20h07 - (100903)
au final, pour m'être bourré les oreilles avec une bonne partie de la journée, je préfèrerais pour ma part le "II". Il me tarde d'écouter le reste, la version vinyle sort apparemment début Avril.

away.alive
Membre enregistré
Posté le: 11/07/2012 à 19h25 - (102935)
Version vinyle sortie fin juin et reçue cette semaine, qui m'a permis d'écouter cet album vraiment excellent en définitive. Il faut certes aimer l'expérimental noisy, surtout pour le final peut-être un poil longuet de "V", mais l'ensemble me convainc aisément.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker