SCORCH - One Big Loss For Man, One Giant Leap For Mankind (Murmurlement/Season of Mist) - 21/03/2013 @ 08h02
Coincé quelque part entre le Néo Metal et le Hardcore, SCORCH continue, plus de dix ans après ses débuts, à tracer son petit bonhomme de chemin musical.
Muni d'un nouveau batteur et d'une nouvelle bassiste, le groupe nous revient, après deux ans de silence, avec ce "One Big Loss For Man, One Giant Leap For Mankind" son troisième album.

Toujours énergiques et passionnés par ce style de musique qui à émergé au milieu des 90's, SCORCH a le mérite de rester fidèle à ses racines pour le meilleur et pour le pire.
Pas vraiment dans l'air du temps, il est certain que SCORCH aurait eut la partie plus facile il y a dix ans, à l'époque où leur style était beaucoup plus répandu et pas encore rallié par une grosse partie du public metal. Ce dernier se montrera aujourd'hui, qu'on le veuille au non, plus difficile avec les groupes comme SCORCH. Heureusement que le groupe à l'air d'avoir la motive !

Musicalement, ce troisième album part dans de multiples directions.
On retrouve toujours néanmoins un socle d'énergie assez rude mais sautillante et jouée majoritairement en mid Tempo.
Les excentricités stylistiques prise sur cet album ne sont guère étonnantes au vu du background des musiciens, le néo métal étant aussi un style qui toujours eut de grandes facilités à faire copain-copain avec des musiques "différentes".

En ce qui me concerne, je trouve que le meilleur sur cet album est le groove des musiciens. Il suffit d'écouter la couplet du refrain de "It" pour réaliser que SCORCH à fait une très bonne affaire en intégrant le socle rythmique qui est désormais le sien.
Super complices, le batteur et la bassiste s'en donnent véritablement à cœur joie dés lors qu'ils jouent dans un registre Néo/funky. Les parties brutales, tout en restant correctes, ne sont pas toujours au niveau des autres et créent parfois un petit décalage dans les changements d'ambiances.
En n’hésitant pas à passer de la polyrythmie à l'électro, les chansons sont assez classiques dans leur forme bien qu'on note quelques efforts de compositions et d’arrangements. Les lyrics sont très crus, directs et réalistes, et posent les idées du groupes ainsi que leur vision de la société moderne.

Si l'album possède plusieurs moments pêchus et si il s'écoute plutôt pas mal, il peine un peu à se dégager des grandes influences de ce que l'on appelait il y a longtemps le French Core.
J'ai souvent pensé à certains groupes clé de la scène, je n'ai pas vraiment été convaincu par les lyrics et les passages les plus violents peinent à tenir la distance sur la longueur.
Bref, j'ai finis par m'ennuyer à l'écoute de cet album malgré quelques bons points. Reste la démarche du groupe et son authenticité manifeste. Je ne doute pas que cet album séduira certains d’entre vous alors...bonne écoute !


Rédigé par : Pamalach | 12/20 | Nb de lectures : 11590




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker