SCARS DIVIDE - Scars Divide (Tenacity) - 01/07/2014 @ 08h16
Après CONJONCTIVE et MAKE ME A DONUT, Tenacity Music continue à se poser comme porte-étendard du Metalcore suisse avec SCARS DIVIDE. Un jeune groupe d’à peine un an d’âge formé du côté de Vevey, qui nous livre ici son premier EP éponyme. Un parcours classique, sans prétention, sans prise de tête. Quand certains balancent leur premier full-length sur Bandcamp d’autres proposent un EP de 27 minutes en digipack. Dans un cas ou dans l’autre cela n’empêche pas d’y trouver une certaine qualité, et de la qualité SCARS DIVIDE en a. Si CONJONCTIVE ne m’avais pas du tout convaincu et que MAKE ME A DONUT est un cas très particulier, SCARS DIVIDE va remonter un peu le niveau. Déjà grâce à un style pas facile à définir, si ce n’est par le terme souvent galvaudé de « Metalcore progressif », qui leur sied pas mal cependant. Sur des influences telles que ARCHITECTS, THE DILLINGER ESCAPE PLAN, KILLSWITCH ENGAGE, PERIPHERY et STRUCTURES ou encore THE HUMAN ABSTRACT, SCARS DIVIDE livre un Metalcore moderne mélodique, complexe, sautillant, couillu, touffu, qui bouffe un peu à tous les râteliers et part parfois dans tous les sens, mais est tout à fait convaincant dans l’ensemble. Seul le chant coince un peu, de même que pour le second album de STRUCTURES qui se rapproche pas mal de ce que font les suisses, mais ça ne gêne pas l’écoute et pour le reste c’est du bon même si le groupe est encore assez proche de ses influences. De plus la production de Vladimir Cochet donne à SCARS DIVIDE une efficacité bienvenue. Tout est donc réuni pour faire de Scars Divide un très bon premier EP et la mission est remplie avec brio. 6 morceaux (bon, 5 plus un interlude en fait) punchy, un peu foufous par moments, aux riffs qui font mouche, aux breakdowns croustillants et aux jolies mélodies metalcore, même si sur ce point le groupe n’a pas grande originalité et qu’on retiendra surtout les passages qui cognent. Le trio d’entrée "All That We Need" - "Three Meters Sixty" - "The Venom of Leviathan" est donc sacrément réussi, s’offrant même une belle montée en puissance. "Their Own Demise" est plus classique et le final plus épuré "Salt, Ice and Fire" ne me touche pas, mais ça reste bien bon. Vous l’aurez compris, SCARS DIVIDE est un groupe très prometteur de « Metalcore progressif », pas très djenty finalement, qui ne demande désormais qu’à faire montre de ses qualités dans un full-length, qui sera probablement une réussite si le groupe parvient à se détacher de ses influences. Cet EP n’atteint pas encore l’intensité d’un STRUCTURES mais pour un début, c’est un très bon début.




Rédigé par : ZeSnake | 7.5/10 | Nb de lectures : 11199




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker