SATANIC ASSAULT DIVISION - Kill the Cross (Satanath) - 06/06/2016 @ 08h04
Tu as un nom à coucher dehors ? Ton artwork est digne de figurer dans un certain topic de Vs ? Tes photos de groupes sont ingrates ? Tu es Danois. Tu es, tu es ? Merci Julien, tu es Satanic Assault Division et Kill the cross est ton (déjà !) deuxième album.

Je ne connaissais rien de ce groupe mais ces premiers attouchements ne m’ont guère donné envie de baisser la totalité de la culotte. Comme je suis un homme de devoir (tu le sais bien…), j’ai cependant décidé de franchir le pas. J’ai bien fait. Même la fille la plus moche peut révéler des talents secrets à faire pâlir les plus belles. C’est un peu le cas de SAD. Son BM est violent, brutal, rapide et, disons-le, franchement agréable.

Alors ne t’attend pas à la révolution de palais. Ce que tu vas prendre pleine face, c’est un BM bien typé début 90’, avec larsens, accélérations qui tuent et attitude sataniste en veux-tu en voilà. Un BM qui ne crache pas sur les ralentissements mélodiques ("Destroying the temple of God" ou "Pleasures of the flesh" par exemple) et qui n’insulte pas non plus les ponts plus aériens. Mais un BM qui aime quand même plus que tout la vitesse et l’attaque frontale ("Beast" ; "Defiled by Abalam" ; "Atomic Holocaust" ; "Satanic Purification"), un peu à la manière d’un vieux Marduk (d’avant la misère rampante servie depuis Panzer, oui c’est mon avis, je sais que tu vas grogner mais faut t’y faire). Un BM qui apprécie aussi – et c’est une qualité – les bons vieux soli trempés dans le heavy ("Beast", "Defiled by Abalam", vers les 2’30) voire dans le thrash ("Kill the cross" et ses soli étourdissants).

L’originalité n’est pas l’axe principal du groupe. Cela n’enlève rien à son potentiel. La structure de ses titres est suffisamment prenante pour que l’ennui ou l’impression de déjà entendu ne se fasse pas trop sentir. Même si, encore une fois, l’influence Marduk plane sans cesse. Un effort est fait sur la rythmique, presque punk par instants ("Defiled by Abalam", "Satanic Purification" ou "Atomic Holocaust" par exemple), ce qui apporte une épaisseur particulière au morceau en brisant la dynamique purement BM. Les guitares alternent approche purement black et digressions thrash ; cette diversité rejaillit sur l’album, qui propose des colorations différentes bienvenues ("Evangelical Epidemic" et son intro rampante).

Le groove apporté par le groupe insuffle quant à lui une dynamique assez rock n’ roll aux morceaux les plus brutaux ("Atomic Holocaust", "Kill the cross"). Cette dimension ne doit pas être négligée dans la musique du groupe, qui aère le propos et diversifie là encore les sources de l’album. Sans être une trouvaille, cet aspect enrichit toutefois considérablement la musique proposée ("Bar Kokhba").

Le seul bémol, finalement, tient dans les 14 titres proposés ici. Dix auraient largement suffit tant il est vrai que, passé en gros un peu plus de la moitié de l’album, les redondances sont évidentes. Dès "Religious Cunts", l’ennui prend le dessus, soit 5 morceaux de trop. Non qu’ils soient mauvais en eux-mêmes mais simplement qu’ils n’apportent plus rien à la machine.

Si tu es curieux et que tu veux abreuver tes oreilles d’un joli produit estampillé 90’ mais suffisamment diversifié pour ne pas te rappeler que des souvenirs, fais comme moi, donne sa chance au produit.




Rédigé par : Raziel | 14/20 | Nb de lectures : 5879




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker