SAISON DE ROUILLE - Déroutes sans fin (Autoproduction) - 23/07/2014 @ 09h46
Sur la chronique de leur précédent album, je louais la pertinence des artistes de SAISON DE ROUILLE d'avoir trouvé un nom aussi génial. La musique sombre et terriblement inquiétante du groupe était, par dessus le marché, en lien parfait avec la dureté du nom du groupe. Tu aimes la crasse au gout de ferraille ? SAISON DE ROUILLE va t'en donner...
Constant dans leur progression musicale Industriallo - Morbide, SAISON DE ROUILLE nous propose donc aujourd'hui "Déroutes sans fin", un deuxième album plus abouti et encore plus cohérent que le précédent. On va donc se plonger ensemble dans l'univers musical si particulier de SAISON DE ROUILLE et évoquer au passages quelques éléments éclairants sur la gestation de ce nouvel opus.

"Caduta Dei Gravi", le précédent opus, se caractérisait (outre sa musique inquiétante) par l'association de pas moins de six labels pour en arriver a la sortie finale de l'album.
Étonnant du coup de constater qu'aujourd'hui, le groupe a du se débrouiller pour tout financer par lui même et galérer un max pour en arriver à la gestation de "Déroutes sans fin".
Qu'est ce qui a conduit la situation à évoluer de la sorte, je n'en sais rien, mais je peux vous dire que la qualité de l'album n'est certainement pas en mettre en cause, "Déroutes sans fin" étant, à mon goût, encore plus réussi que le précédent !
Surprenant aussi de constater (lors d'une interview que j'ai eue avec Karl Sugin) que le groupe peine beaucoup à trouver des dates où se produire. Là encore, je trouve terriblement dommage que SAISON DE ROUILLE ne puisse pas jouer devant plus de dix pèlerins, la singularité de sa musique méritant assurément qu'on s'y pose un peu plus que pour un énième groupe d'Indus tout pareil que MINISTRY et NINE INCH NAILS. L'indus, justement, parlons en puisqu'il n'est plus ici le seul contremaître de l'usine, de nombreuses incrustations bluesy/mélodiques venant colorer de manière assez noire l'univers déjà bien aigre de SAISON DE ROUILLE.

Arpèges sinueux, accords dissonants, power chords ultra lourds et larsens criards, l'excellent travail du guitariste Sebastyen amène beaucoup de cachet aux compostions de ce "Déroutes sans fin". Cette effrayante sensibilité guitariste est bien sûr admirablement complétée par le reste du travail de composition, les sonorités ferrailleuses et les rythmes abrasifs de Surin se frayant un chemin "à la machette" dans toute cette atmosphère de paysage post apocalyptique. Je relève d'ailleurs au passage que les rythmes sont un peu moins entêtants que sur le précédent et ont presque des retentissements "entraînants" (avec de GROS GUILLEMETS) sur des morceaux comme "Déroutes sans fin" et "L'oiseau de Chrome". Du coup, l'album passe un peu plus aisément que le précédent et même si on n'en est pas encore à se taper sur les cuisses en se tordant de rire, SAISON DE ROUILLE varie un peu ses attaques. Reste encore les lyrics...

Même si c'est pas évident évident de comprendre ce qui se dit au travers du chant, lire les paroles vaut vraiment le coup car c'est beaucoup plus qu'un simple agencement de mots sans sens, uniquement choisis par ce qu'ils "sonnent". Très immersives, les paroles posent un cadre chaotique désespérément abandonné mais ne font pas l’économie de la poésie des mots et d'une certaine rigueur d'écriture.
Sans vraiment parler de concept, on suit ses "aventures" comme si on était perdu au beau milieu d'une vallée dévastée par les hommes, hantée par la mort et peuplée de quelques vagues architectures métalliques pourrissant dans des mers croupies, sales et viciées.
Glaciale et humide, la musique et l'univers de SAISON DE ROUILLE et ses paroles blessées nourrissent pourtant un tableau esthétiquement très réussi où la beauté d'un décor à la dérive prend forme dans la formidable pochette de ce "Déroutes sans fin"... le Vinyle doit sacrément taper avec un visuel comme ça !

Artistiquement encore en mouvement, SAISON DE ROUILLE est un groupe qui gagne à être plus connu. Les gars sont à mi chemin entre plusieurs carrefours musicaux mais qu'importe quand la musique est bonne... non ? Le vinyle est en tout cas disponible directement "chez" le groupe... et ça vaut bien, quoi qu'il en soit, une petite écoute non ?




Rédigé par : Pamalach | 15,5/20 | Nb de lectures : 14034




Auteur
Commentaire
Hollande de François
IP:83.112.33.44
Invité
Posté le: 23/07/2014 à 10h47 - (112892)
Parchemin de Montagne
Cheval de Roue
Barbe de Noir
Eclade de Moule
Ecran de Lagune
Fatalité de Terre
Espoir de Glaive...

Tout ça pour dire que j'aimerais bien savoir d'ou sont Saison de Rouille...

karlingus
Membre enregistré
Posté le: 23/07/2014 à 17h02 - (112894)
9-4 south central, gros

tt2neu
IP:83.196.68.2
Invité
Posté le: 24/07/2014 à 12h18 - (112905)
ça à l'air sympa,tu aurais pu souligner l'influence de godflesh qui est flagrante.

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 24/07/2014 à 23h14 - (112922)
TT2NEU : Tu sauras pourquoi je ne l'ai pas fait dans l'interview de SAISON DE ROUILLE à paraitre bientôt sur vs !



tt2neu
IP:83.194.34.252
Invité
Posté le: 30/07/2014 à 11h08 - (113026)
quand on parle de musique on est souvent subjectif, on a tous un ressenti, une éducation , une culture musical différente, alors il peut trouver la comparaison facile mais moi ça ma fait penser à godflesh, je l'ai pas fait exprès je vous jure !!

tt2neu
IP:83.194.34.252
Invité
Posté le: 30/07/2014 à 11h19 - (113027)
et je dis pas que c'est du plagiat ou que l'influence et étouffante, juste que ça ma fait penser à godflesh, voire fall of because, en tout cas j'ai bien aimé, allé sans rancune

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 30/07/2014 à 20h59 - (113037)
Pas de soucis mec ! C est cool car tu as eut l élément de réponse directement du principal intéresse .



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker