SACRIFICIUM - Prey For Your Gods (Whirlwind) - 19/12/2013 @ 07h52
Prey For Your Gods… un nom d’album pareil dans le Metal et on se doute que le sens serait à peu près « ouais, prie pour tes dieux parce qu’on va les dézinguer ». Mais dans le cas de SACRIFICIUM, il risque d’y avoir un léger malentendu car ce groupe allemand est chrétien. Après EXTOL, c’est le deuxième groupe touché par la grâce du Seigneur que je dois chroniquer cette année et autant dire qu’un tel phénomène (divin ?) ne m’arrivera pas souvent. Mais tout comme EXTOL et tout comme un groupe comme MORTIFICATION, rien ne distingue la musique de ce groupe de celle de Metal commun, nous ne sommes pas dans un registre de « White Metal » ou quoi que ce soit qui dépasse des clous. Du coup le « message » risque de passer au second plan mais qu’importe, c’est la musique qui compte. « Jésus II, le retour » (et en plus nous sommes dans la période de la nativité).

SACRIFICIUM fête son 20ème Noël en cette année 2013 après J.C. (pour Jean-Christophe), mais c’est un groupe du genre diesel qui n’a sorti son premier album, Cold Black Piece Of Flesh, qu’en 2002. Et Prey For Your Gods leur 3ème offrande n’arrive que 8 ans après Escaping The Stupor, ces allemands passent donc beaucoup de temps à l’église plutôt qu’en studio ou en local de répète. Dommage car Escaping The Stupor était un album de qualité, le groupe livrant un Death/Thrash plutôt bien fait et efficace, que je situe entre CARCASS, ILLDISPOSED en plus thrashy et des groupes genre DEW-SCENTED, nanti d’une excellente production même si l’album en lui-même était un peu répétitif. Mais à la base ça semble déjà au-dessus de certains trucs de seconde zone chroniqués en nos pages. Pour ce Prey For Your Gods, SACRIFICIUM va légèrement changer son fusil d’épaule, car même si le morceau d’ouverture "Contradiction of A Depressed Void" est dans la lignée de Escaping The Stupor, que Claudio Enzler alterne toujours growls rauques et cris et que la production reste quasi-identique (made in Panic Room en Suède), les cathos allemands vont montrer un visage plus gras et brutal à l’assistance, retrouvant plus les influences suédoises qu’on leur prête régulièrement comme BLOODBATH, et osant même lorgner du côté du Death « tank à grosses chenilles qui roule plutôt vite » de BOLT THROWER et de PANZERCHRIST. Là on peut vraiment dire « Christ, thy name is Panzer »…

Après le départ thrashy et à cent à l’heure de "Contradiction of A Depressed Void", SACRIFICIUM va nous montrer qu’il est un groupe de Death/Thrash toujours aussi varié avec "From Solitude to Insanity" qui marie lourdeur et mélodie, ce qui nous rappelle toujours un ILLDISPOSED. Mais après l’intro à la guitare country (!) totalement incongrue de "To Forgive and to Suffer", les allemands vont mettre en marche le tank qui va façonner le reste du champ de bataille de Prey For Your Gods, dès ce morceau assez sombre et frontal, presque old-school pour un groupe au son tout de même très moderne. "This Wraith" est d’une lourdeur exemplaire, "Once Again" est basé sur un mid-tempo bien gras tout en proposant des assauts à chant crié salvateurs, "Worship the Grotesque" est un modèle : lourdeur, brutalité, tout y est dans ce morceau écrasant à souhait. Pour le reste de l’album SACRIFICIUM va s’échiner à varier son propos, grâce à des morceaux plus foufous comme "Prey for Your Gods" et "Shallow Beauty" qui alterne mélodies, passages rentre-dedans et plus chaloupés ; ou encore "The Fallen Ones" qui est plus véloce et balance des rythmiques efficaces. Ne reste plus qu’à finir en beauté et ce sont les 7 minutes de "Afraid to Breathe" qui vont s’en charger, après une intro mélodique typée Thrash teuton c’est l’epicness qui règne en maître, pour un morceau de clôture qui rappellera le superbe final de Battalion Beast de PANZERCHRIST, "The Spirit of Soldiers".

Quelques passages sont un peu vains sur 2-3 morceaux mais rien de grave dans l’absolu, et ce 3ème album de SACRIFICIUM est une des bonnes surprises de cette fin d’année, tout comme Escaping The Stupor en son temps. Plus frontal et écrasant que leur Death thrashisant du précédent opus, Prey For Your Gods comble aisément la déception du dernier PANZERCHRIST, et ce à tous les niveaux (compos, chant, blasts, prod). SACRIFICIUM ne sera probablement jamais un grand groupe et son penchant chrétien -qui ne vire pas dans le prosélytisme même si je n’ai pas les paroles- fera toujours jaser. Mais tant qu’il livrera de bons albums je ne verrai rien à y redire. Oublié le « Oh when the saints » de SATYRICON, les cathos allemands ont sorti le tank du garage et partent en croisade, avec un Death/Thrash lourd et percutant en guise d’évangile. N’hésitez pas à offrir ce petit disque (avec une belle pochette en plus) de Panzer-Metal à vos proches pour fêter le 2013ème anniversaire du christ !


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 18008




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2013 à 09h19 - (110470)
Excellent découverte et excellent album à conseiller à tous les fans de death/thrash



Blob
IP:78.29.230.210
Invité
Posté le: 19/12/2013 à 13h32 - (110475)
Avant d'aller écouter ça je fais juste remarquer que prier se dit en anglais 'to pray' et que 'prey' avec un 'e' signifie 'proie'.

Je met ça sur le compte de l'approche du boudin de Noël.

Je reviendrai peut-être faire un commentaire pertinent sur la musique plus tard...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker