RYKER'S - Never Meant To Last (Beatdown Hardwear) - 18/02/2016 @ 07h12
Le retour de RYKER’S avec « Hard To The Core », en 2014, en avait surpris plus d’un tant le groupe semblait prendre la poussière dans les archives des trentenaires amateurs de streetcore nineties. « Hard To The Core » avait donc séché tout le monde et pris les plus rétifs par surprise : le disque faisait l’effet d’une balayette vicelarde et pleine de haine sortie des temps jadis. Une petite année plus tard, les allemands remettent le couvert avec ce « Never Meant To Last » au titre tristement prémonitoire. Car non, ce dernier album ne va pas durer, oui on va vite le ranger pour ne plus jamais le ressortir tant il est vie, creux et échoue à convaincre qui que ce soit. Après la bonne surprise de « Hard To The Core », la douche froide de « Never Meant To Last ».

Premier choc, exit Kid D chanteur historique du groupe, remplacé par Dennis de Brightside. Et ben c’est pas la même chose. Du tout. Dans le hardcore, la voix c’est sacré et quand on a un mec comme Kid D au micro on fait tout pour le garder. Je ne connais pas les raisons exactes de son départ mais en tant qu’auditeur neutre, c’est très fâcheux tant il semble être parti avec toute la sève et l‘essence du groupe qui, ici, ne propose rien d’autre qu’un album raté au sein duquel ne surnage que quelques morceaux épars qu’on peut compter sur la main d’un lépreux. Il n’y a plus rien de RYKERS historique la dedans, on est face à un canada dry vaguement frelaté. Un truc qui fait penser à du RYKER’s mais le vice et la violence old school en moins. Les chœurs sont mous, les moshparts ne feraient pas danser un teufeur coké jusqu’aux cheveux, les riffs sont inoffensifs, les parties two-step neurasthéniques… L’impression d’être devant une bande de jeunes agnelets tentant de jouer une musique de vieux loups solitaires balafrés. Aucune pêche, aucune puissance, aucune agressivité, rien, rien, rien, juste du vide masqué par la présence de quelques vieilles légendes comme Mike « Breakdown, Crown Of Thorns » Dijan et Craig « Sick Of It All » Ahead. Des noms venus combler le vide qui se dégage de ce disque.

On notera bien « The Downfall » et « Fair Play Overrated » mais pour le reste c’est circulez, y a rien à voir. Plat, mou, gentillet, triste. Un album qui sent l’échec, qui n’offre que quelques caresses là où attend de grosses droites de forains. Pour une critique plus détaillée, je vous à effectuer une lecture inversée de la chro de « Hard To The Core ». En définitive « Never Meant To Last » est à l’image de son horrible pochette.



Titres en écoute - 61 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 08/20 | Nb de lectures : 6334




Auteur
Commentaire
Fiston
IP:84.102.91.2
Invité
Posté le: 18/02/2016 à 16h54 - (119439)
Je crois que le chanteur d'origine s'est bousillé la voix, ou en tout cas qu'il n'est plus capable de faire des concerts...
Il n'est pas si mauvais que ça cet album, mais ils auraient peut-être du carrément former un nouveau groupe, histoire d'éviter des jugements pas très objectifs. Certains invités, bien loin de combler le "vide", sont au contraire assez foireux, surtout un certain Samuel...

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 18/02/2016 à 17h16 - (119440)
Une honte pour le groupe cet album



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker