RYKER'S - Hard To The Core (BeatDown HardWear) - 09/05/2014 @ 08h24
Le nom Rykers est ressorti dans l’actualité il y’a quelque temps car c’est là-bas que Dominique Strauss Khan a passé plusieurs nuits à l’ombre. Oui Ryker’s Island est le nom d’une prison américaine mais pour les amateurs de musique, c’est avant tout un groupe de hardcore des années 90 que l’on croyait perdu à tout jamais, figé pour toujours dans la grande histoire du hardcore européen. Quelle surprise de voir RYKERS resurgir d’entre les morts avec ce nouvel album, paru quatorze ans, quatorze putains d’années, après leur dernier méfait en date. Ce sont les allemands, habituellement spécialisés en Beatdown, de BeatDown HardWear qui sortent le disque. De quoi décontenancer les fans du label parce que RYKERS ne joue absolument pas de beatdown. Eux, leur truc c’est un hardcore de tradition, beaucoup plus classique, inspiré en grande partie par la scène américaine et plus particulièrement celle de New York.

« Hard To The Core », le titre du disque, résume fort bien l’album. Une musique directe, sans chichis, qui avance tout, tape dur et fort. Les allemands ne sont pas là pour tailler des pipes. Pas de préliminaires, ont rentre directement dans le lard à coup de riffs qui groovent et qui envoient du gros en même temps. Classique mais efficace. On n’est pas absolument pas dans la démonstration ou la branlette. En NBA, RYKERS serait Tim Duncan, un type qui, plutôt que de claquer un poster dunk, préfère assurer un petit lay-up peinard. Avec la planche. Ce n’est peut-être pas très beau ni très panache mais ça marche. « Hard To The Core » ne possède pas les riffs les plus brootal de la scène, ni les moshpart les plus dures, ni les parties two-step les plus dansantes ou les patterns de batterie les plus techniques mais ils ont un gps bien réglé et savent que la route la plus sure et la plus rapide c’est tout droit. Huit titres pour une vingtaine de minutes, pas besoin de plus sinon ça deviendrait vite chiant. Un groupe qui joue à l’expérience et regarde les jeunes zazous type Code Orange Kids faire n’importe quoi et multiplier les gris-gris. Live slow, die old, les allemands adoptent la posture de ceux qui savent.

Si on rentre dans l’album plus en profondeur, on remarque que la qualité est là. « deutsche qualität » comme on dit là-bas. RYKERS a cette faculté à placer le bon plan au bon moment. Le petit break qui va bien à la seconde près, le chœur de hooligans qui viendra parfaitement accentuer le refrain. Les muscles qui se gonflent quand il faut impressionner le petit jeune qui se la raconte. On ne sort pas le flingue, on soulève son t-shirt et on le montre, c’est bien suffisant pour dissuader. C’est ça RYKERS, un groupe qui n’a pas besoin de faire, juste de montrer que s’ils veulent, ils peuvent le faire. Le morceau « Hard To The Core » touche au but avec ses parties de guitares qui groovent et font danser puis son refrain ronge crâne qu’on se surprend à fredonner aux moments les plus incongrus de la journée. Un signe qui ne trompe pas. Le moshcore de « The World As I See It » qui ouvre le disque ou le metal de « Slave Cruel World » avec ses solos tellement heavy font de ce disque un bon disque de hardcore à l’ancienne. Avec la petite sonorité oï qui va bien aussi. On signalera aussi une petite touche bien beauf typiquement allemande avec le sample du fameux « You’ll Never Walk Alone » cher aux footeux de toute l’Europe, et une piste cachée constituée simplement d’un bruit de bouteilles (certainement de bières) éclatées. Ça ne mange pas de pain. Le tout bien enrobé avec une production sans fioritures elle non plus. Pas besoin d’ajouter mille effets et de tout compresser, juste laisser la place aux instruments et les enregistrer correctement. Ça donne un son ni trop à l’ancienne, ni trop moderne, juste comme il faut. Lay-up avec la planche. Tim Duncan.




http://www.rykershardcore.com/ - 135 visite(s)

Ryker's - 80 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 14,5/20 | Nb de lectures : 11938




Auteur
Commentaire
ennemi juré
IP:93.14.83.48
Invité
Posté le: 09/05/2014 à 11h22 - (112049)
Ouah, j'avais leur album à l'époque. En tout cas sympa ce retour.

PIlsner
IP:80.13.1.37
Invité
Posté le: 09/05/2014 à 15h45 - (112052)
Vu en live au with full force en Allemagne, plutôt cassage de bouche à la deandre jordan :)
c'est bien avec les groupes allemands, 15 ans après c'est pareil :)

CROM
IP:90.52.185.202
Invité
Posté le: 11/05/2014 à 00h00 - (112059)
Une des meilleurs formations des 90's

CROM
IP:90.42.177.165
Invité
Posté le: 14/05/2014 à 21h40 - (112100)
Et très bon retour

xmaxx TOOTH
IP:84.99.112.198
Invité
Posté le: 15/05/2014 à 11h45 - (112106)
Même 14 ans après, un des meilleurs groupes de hardcore en Europe.

Metalunion
IP:92.128.10.161
Invité
Posté le: 07/01/2015 à 21h24 - (115376)
Efficace, présent pour le Persistence Tour 2015 !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker