RUINS - Front The Final Foes (Debemur Morti/Season of Mist) - 28/12/2009 @ 09h06
Moins d’un an après la parution de "Cauldron", le duo de kangourous maléfiques nous revient avec leur troisième essai dont le titre nous invite penser que l’on n'est pas là pour s’en payer une bonne tranche en se tapant sur la bedaine.
C’est avec une certaine fébrilité que j’attendais cette galette car il faut bien avouer que la précédente m’avait mis une bonne petite claque et que cette dernière tourne toujours régulièrement dans mon mange-disque.
Allô… allô… oui, bonjour, vous serez-t-il possible de m’envoyer un bon gros cliché, s’il vous plaît ! Merci !!
Attention… cliché en attente : la déception est souvent synonyme et consécutive de la hauteur de notre attente !!
Combien de fois n’avons-nous pas fait l’expérience de cet amer lieu commun ! Mais essayons de dénouer les fils de ce constat lapidaire.

Si nous retrouvons ce death ambiancé avec sa bonne touche de black, nous apercevons assez vite tout au long de cette nouvelle offrande, la volonté de nous asséner un riffing beaucoup plus direct. Il y a une véritable recherche d’efficacité. Il est indéniable que cet opus va vous faire osciller le follicule pileux. A ce titre, on notera une plus grande influence de la scène scandinave dans les riffs et en particulièrement dans les passages strictement blacks.
Ainsi, cet album est encore plus proche d’un Satyricon deathifié. Il suffit d’écouter le morceau titre avec son groove dissonant pour son convaincre.

D’autre part, les morceaux apparaissent moins homogènes entre eux. C’est ainsi que "Annihilate" apparaît comme le morceau mélancolique de l’album. De même, Ruins n’hésite pas à véritablement varier les compos des titres en alternant l’agression et les ambiances en étirant certains passages comme le final de "With These Winged Words".

Mais alors d’où vient la déception ? En fait, cette dernière s’avère complètement subjective. Il se trouve que "Cauldron" tout homogène et répétitif qu’il était, me nouait bien plus les tripes. Les mélodies subtiles s’insinuaient en moi et me parlaient de défaites héroïques. "Cauldron" était pour moi la parfaite illustration musicale du guerrier déchu sur le champ de bataille.
Rien à faire, je préfère Ruins dans la chute que dans la guerre et cela j’en conçois n’est qu’une question de goût. Il n’empêche que la plupart des titres sont bons à l’instar de "Breath of Void".

Chapitre II : Où le chroniqueur se rend compte que le fait de posséder un batteur d’exception change la donne !

Et putain que David Haley est un grand batteur ! Non pas que ce soit le plus rapide du monde, non plutôt que de vitesse ou de technique, je parlerais plus volontiers de justesse. Bien loin des batteurs qui en font des caisses et en foutent partout, Haley sait rester sobre lorsqu’il le faut. Même si ses parties restent ultra techniques, il sait se contenter d’un simple tchac poum poum lorsque le morceau le suggère. Il a le don de sublimer chaque morceau avec ses bras agiles. Finalement, il est assez rare d’entendre une telle osmose entre la batterie et les guitares. De plus, il est encore plus rare que la batterie soit à ce point-là déterminante dans la qualité et la variété d’un album.

En définitive, que penser ? Il est difficile de ne pas reconnaître les qualités intrinsèques de cet album. Tout est bon dans le diable de Tasmanie mais le fait est que je n’ai pas ressenti l’urgence poignante qui parcourait tous les titres de "Cauldron". Même si ce dernier album me touche moins, je ne peux que m’incliner devant tant de maîtrise.



http://www.ruinsband.com - 232 visite(s)

page bandcamp - 257 téléchargements


Rédigé par : Dark Rabbit | 14/20 | Nb de lectures : 10777




Auteur
Commentaire
fabevil666
Membre enregistré
Posté le: 28/12/2009 à 09h37 - (79104)
j'aime beaucoup le mélange Satyricon / voix à la Hellhammer ..... et effectivement le batteur .... classe !



tartampion
IP:196.221.186.158
Invité
Posté le: 28/12/2009 à 10h11 - (79105)
Ultra fan de cauldron, je comprends ta préférence pour son côté plus triste, et j'y préfère également la performance de David Haley.Petite décéption pour ma part, donc.

Berry_Bourrin
Membre enregistré
Posté le: 28/12/2009 à 18h37 - (79124)
Ah bah moi j'ai une préférence pour celui-ci. Très bon album et putain de batteur c'est clair

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 28/12/2009 à 19h16 - (79126)
je préfère le précédent



Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 28/12/2009 à 20h56 - (79128)
Je trouve Ruins légèrement plus accrocheur sur cet album. J'ai le sentiment que le duo maitrise encore mieux son death blackened à la Satyricon. Un premier album de ce type aurait peut-être pu me séduire plus qu'aujourd'hui. Néanmoins, ça commence à devenir sacrément redondant d'album en album et ça n'arrange pas leurs affaires.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker