ROUGH SILK - A New Beginning (Dockyard1/Underclass) - 29/12/2009 @ 09h35
ROUGH SILK n’a jamais compté parmi les monstres sacrés du heavy teuton, c’est un fait avéré. Il serait pourtant injuste de ne pas porter au crédit du groupe quelques albums de qualité parus dans les années 1990. Toujours emmenés par Ferdy Doernberg, les Allemands, que l’on avait perdus de vue depuis quelques années, réapparaissent à l’occasion de leur vingtième anniversaire avec "A New Beginning". Encore faut-il rappeler que le sieur Doernberg est le seul représentant du line-up d’origine et qu’il est désormais en charge de la totalité des vocaux (en plus des guitares et des claviers). Si ce n’est donc pas le ROUGH SILK des débuts que l’on retrouve ici, la formation donne néanmoins toujours dans ce heavy typiquement germanique qui a fait sa renommée.

On l’aura compris, ROUGH SILK en 2009 n’est désormais plus que l’œuvre de son leader Ferdy Doernberg, et c’est clairement en cela que le bât blesse. Homme orchestre longtemps cantonné à ses parties de claviers au sein du groupe, celui-ci s’improvise ici vocaliste, pour le meilleur, mais surtout pour le pire. Car là où le groupe pouvait s’appuyer en début de carrière, sur l’excellent chanteur, Jan Barnett, les parties vocales de ce nouvel album sont tout simplement abominables. Sorte d’Udo Dirkschneider du pauvre, massacrant allègrement la plupart des titres qu’il a composé, notre homme livre une prestation à la limite de la justesse vocale.

Dommage, vraiment, car musicalement ce nouvel album tient plutôt la route. Varié, mélodique tout en restant solidement metal, "A New Beginning" se veut relativement ambitieux : « Sierra Madre » se distingue par ses guitares hispanisantes tandis que « A New Beginning » offre un passage très orienté doom, sans oublier l’ambiance punk de « We’ve Got A File On You ». Et l’on peut dire que la mayonnaise prend relativement bien tout au long de ces 62 minutes de musique (« Temple Of Evil », « Reborn To Wait »), qui rappellent par moment SAVATAGE ou ACCEPT (même si l’on est quand même très loin des meilleurs essais de ces groupes). Seulement, comprenez bien que ce que ROUGH SILK affectionne avant tout c’est le gros heavy teuton qui tache, celui qui bastonne mais tourne rapidement en rond et gave aussi vite l’auditeur. Derrière ses apparences de melting-pot musical concis et original, ce huitième album des Germains ne s’éloigne au final que très peu d’une formule musicale redondante et clichesque à souhait, qui fait parfois tomber le combo dans la vulgarité et le mauvais goût. On ne s’étendra d’ailleurs pas, par décence, sur l’insupportable refrain façon « fête de la bière » de « Black Leather ». Si le ridicule ne tue pas, il écorne considérablement la crédibilité d’un tel album.

Si les dernières années ont été marquées par une succession de retours gagnants qui ont vu d’anciennes gloires confirmer qu’il fallait toujours compter avec eux, ROUGH SILK passe très largement à côté de son sujet avec ce disque. A part aux yeux des fans inconditionnels du combo (la vie n’a pas été clémente pour tous…), "A New Beginning" devrait passer relativement inaperçu tant sa qualité est discutable. On retiendra néanmoins au sein de cet ensemble médiocre une dernière plage en guise d’hommage au guitariste originel, Hilmer Staacke, décédé en 2006. Si celui-ci regarde l’évolution de son ancienne formation depuis l’au-delà, l’incompréhension doit être grande. La mienne l’est en tout cas face à cette sortie anecdotique.

http://www.rough-silk.com/ - 234 visite(s)

Myspace - 153 téléchargements


Rédigé par : up the irons | 09.5/20 | Nb de lectures : 10185




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker