ROCKING CORPSES - Rock ‘N Rott (Abyss) - 26/03/2013 @ 08h00
Avant
ROCKING CORPSES, ROCKING CORPSES... Hum, ‘connaîs pas, mais un tel patronyme laisse augurer un truc sympa… Un mélange de LORDI et CANNIBAL CORPSE, peut-être ?
La pochette, sobre mais explicite, suggérant une approche Metal... Un nom d’album au doux parfum de gore, là encore sans équivoque …
Autant dire que ça a l’air plutôt cool, de prime abord. Si ça tape à la fois dans le Hard, le Death, le Metal et le Rock, le résultat doit dépoter !
Allez, hop, c’est parti !

Pendant
Une intro pour débuter ; un peu longue, pas grave.
Ah, premier titre. Hum, ces riffs, ça laboure, du bon Rock, presque Hard Rock. Un côté un peu cru, rugueux, ça m’évoque KISS qui se taperait MOTÖRHEAD.
Miam, le gros chant guttural par-dessus ces envolées, ça rend vachement bien ! Pas mal, ce petit rythme légèrement dynamique ; puis le chant clair qui arrive ensuite est bien foutu.
L’alternance entre les deux types de chant est bien équilibrée, les morceaux qui débutent par les growls semblent légèrement plus pêchus. Puis les riffs sont vraiment chouettes, assez classiques, mais ils donnent vraiment envie de secouer la tête. Cool !

Au bout de plusieurs titres
Mouais, on dirait quand même qu’ils n’ont pas trop envie de changer de rythme… c’est chouette au début, mais là, ça commence à être un peu redondant.
Dommage, ce manque de variation, car a contrario les soli sont convaincants et énergiques. Et certains passages mettent assez bien en avant le dynamisme Hard/Rock.
Par contre, le côté Death, à l’exception des quelques lignes de chant gutturales, est totalement absent. Et je ne parle pas du Metal…
... Allez, les gars, une petite accélération ? Quelques BPM en plus, ça vous dit ?
Ah, ben non...

Après
Sympa, cet album. Frais. Un peu dynamique. Mais aussi : redondant. Et un peu ennuyant...
Le ‘Rock ‘n rott’ clamé par le titre de l’album ne mentait pas, ce duo finlandais (devenu trio depuis le recrutement récent d’un batteur) nous offre un condensé de Hard Rock coloré à la pourriture, doté d’un son gras et ronronnant. Par contre, en ce qui concerne le Corpse du patronyme, c’est exclusivement du côté des paroles qu’il faut le chercher. Des textes dédiés à l’univers des zombies et des films d’horreur, orientés sur un certain second degré, qui colle bien avec le style du groupe.

Au bout de plusieurs écoutes de l'album
S’il fallait jouer au jeu du collage d’étiquettes, je pense que le Death ‘N Roll n’aurait pas vraiment d’adéquation avec RC, dont le terrain de jeu est bien plus proche de CLUTCH que d’ENTOMBED. Je trouve que "Rock ‘N Rott" s’aventure dans un Hard Rock ‘N Death, ou même, quitte à être raillé, dans un Guttural Rock.
Les attributs Death metal sont totalement absents, à l’exception de ce chant growlé, qui apporte une vraie fraîcheur (pour qui aimera).

Point de violence, de rage ou de blast. "Rock ‘N Rott" est essentiellement un album de Rock, à l’énergie fluctuante, et dont les envolées musicales vers un Hard Rock plus viril restent trop discrètes.
Les riffs sont sympa, du pur Rock ‘N Roll, agrémenté de touches Hard/rock, Heavy, ou Southern Rock ; le panel est varié, les influences multiples, tout reste très fluide.
Le chant non hurlé rappelle parfois une sorte de Phil Anselmo qui essayerait de chanter du AC/DC. Pas mal du tout. Car ça permet de se concentrer un peu sur autre chose que la linéarité grandissante qui s’installe au fil des minutes.

Car oui, le gros problème de "Rock ‘N Rott", à mon avis, est ce dynamisme en chute libre. Pour un album de (Hard) Rock, ça fait tache. Les rythmes sont beaucoup trop redondants, à l’exception d’un ou deux morceaux.
Et si au début de l’album, l’alternance réussie du chant guttural et du chant clair permet d’apporter un peu de patate, le déroulement musical de "Rock ‘N Rott", sans aucune surprise, vient ternir la bonne impression du début. Les quelques riffs pêchus et entraînants ne suffisent pas à éclipser la monotonie des structures et des temps.
Associé avec une durée d’album atteignant presque les 45 minutes, la linéarité rythmique et l’énergie en berne rendent l’écoute répétée laborieuse.

Dommage, car le groupe se fait plaisir, et parvient assez bien à retranscrire ce bien-être et son humour léger. Sans compter que les titres, pris individuellement, sont sympa et sans réels défauts.
Bref, un album sympa, avec une approche originale, mais plombé par une redondance et une linéarité pénalisantes.

http://rockingcorpses.com/ - 149 visite(s)

Quelques titres en écoute - 92 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 12/20 | Nb de lectures : 12162




Auteur
Commentaire
buy anabolics
IP:176.195.235.39
Invité
Posté le: 27/03/2013 à 05h54 - (106711)
Je dugg certains d'entre vous poster ce que je pensais qu'ils étaient à portée de main très bénéfique ;) ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker