RIWEN - Riwen EP (Indie) - 13/01/2015 @ 09h07
Perdu.

RIWEN n'est pas le dernier side-project de notre Lolo Cellier national, encore moins un obscur tribute-band metal à Dan Ar Braz... mais un trio suédois composé du leader de CULT OF LUNA, Johannnes Persson, aidé dans sa quête du bastonnage par deux fugitifs (temporaires) de TOTALT JAVLA MORKER, experts en matière de martelage auditif. Et RIWEN, son truc c'est le hardcore. Musculeux, turgescent, celui qui laisse la face rougie et tuméfiée. Persson décrit d'ailleurs son bébé comme tel : "RIWEN, c'est le genre de musique avec laquelle j'ai grandi, mon influence principale quand j'ai appris à jouer d'un instrument il y a une vingtaine d'années. RIWEN, c'est le hardcore du début des nineties : INTEGRITY, JUDGE, DAMNATION AD, BATTERY..."

Pour sûr : 3 titres expédiés en moins de 12 petites minutes. Pas le temps de s'installer que deux brûlots sont balancés en guise d'entrée et plat principal : "Nature calls us back" ouvre les hostilités avec son riff frondeur et entêtant, généreusement arrosé de parties de batterie bûcheronnesques et son ambiance de jeux olympiques discipline (aaah, la discipline) lancer de marteau. Mais c'est surtout "Values" qui tient la dragée haute, sans complexe, il livre une ligne de basse nerveuse qui déboule en quelques secondes sur une urgence punk vindicative et sans détour. Les tripes sont vomies avec hargne, la bile coule, les émotions à fleur de peau. En moins de 6 minutes, RIWEN balance toute sa science de la sauvagerie contrôlée, du riff-laguiole qui découpe et incise avec fougue et précision. Pas forcément très original donc foutrement jouissif. Mais derrière ses aspects bourrus de prime abord, cet EP livre ses secrets au fil d'écoutes attentionnées. Et c'est définitivement le troisième et dernier titre "Karlsgrundet" qui du haut de ses six minutes fait office de fromage et dessert. Trompeur avec son intro presque post et cette mélodie insidieuse qui s'étale toutes en nuances, il éclate brutalement comme un foie de marin russe gavé à la vodka-formol sans prévenir. Touché-coulé : retour à Mourmansk. Et tiens, devine qui (re)vient dîner ce soir ? Cette mélodie noire et menaçante qui porte en elle les stigmates du groupe principal de son géniteur.
Aucun doute sur l'origine du bestiau.

RIWEN livre ici un (court) premier EP net, sans bavures, doté d'une prod-mammouth organique, sur lequel il n'est pas évident de se prononcer en raison de sa durée relativement réduite. Une chose est sûre : en matière de hardcore burné et racé, le père Persson sait de quoi il parle et il y a fort à parier qu'il n'en restera pas là.

Dont acte.



https://www.facebook.com/riwenhc - 135 visite(s)

- 59 téléchargements


Rédigé par : TarGhost | 7,5/10 | Nb de lectures : 9688




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker