RIPE - The Eloquence Of Silence (Mighty/Season of Mist) - 02/04/2013 @ 08h03
Après « A Moment Of Forever », sortis en 2010, qui avait d’ailleurs bien marqué les esprits dans cette vague de heavy power metal qu’ils maîtrisent tant, les Danois de «RIPE ont décidé de remettre le couvert avec ce « The Eloquence Of Silence », sorti sous le label Mighty Music qui ne cesse de nous livrer de belles pépites.
« A Moment Of Forever » avait su combler mon petit cœur sensible, j’envisageai ce troisième opus avec une certaine confiance, hélas le charme n’opéra pas autant que j’aurais voulu l’imaginer.

Chez RIPE, on fait tout soit même. Le visuel est assez sobre, rien de réellement transcendant, à savoir que celui-ci est réalisé par Jakob Hojguärd Olsen.. Cet album a été enregistré, mixé et masterisé chez MonoMono Studios au Danemark, mené de main de fer par Peter Egtver, et dont la qualité de travail n’est plus à prouver A savoir, que ces deux messieurs sont les deux compositeurs principaux de RIPE, officiant respectivement à la guitare et la batterie.

Un départ en trombe bien efficace avec « Fade To Ride », qui se pose comme une première pierre en rappel au talent indéniable des RIPE. Le combo Jakob Hojgärd Obsen (guitare) et Jeppe Hoiby (Batterie), composant quasiment l’ensemble des morceaux, reste sur cette efficience dont ils ont le secret. De très belles structures dans l’ensemble, des mélodies très bien amenées avant de balancer à nouveau une sauce plus power metal, il n’y a pas de doute c’est bien du RIPE.
« The Eloquence Of Silence » offre de petits trésors de composition au travers de « Dreamwalker » avec son côté percutant, ses guitares légèrement grassouillette et ces lignes de chant doublée par des chœurs, et qui aura su pleinement me convaincre. RIPE frôle même l'excellence avec le magnifique « Saint Of the Scar » faisant preuve contradictoirement d'une puissance indéniable et d'une certaine douceur au travers de passages mélodiques, ici bien mis en avant dans une structure que l'on sent réfléchie et travaillée en ce sens.
Nouveau dans le line up, Lars Byskov à la basse va vraiment donner un plus à la musique de RIPE, la basse est plus invasive et son jeu donne bien plus d'impact aux morceaux.
Cependant, « The Eloquence Of Silence », aussi bon soit-il, nous donne l'impression que RIPE reste sur les acquis de « A Moment Of Forever ». Je regrette un peu le chant de Michael Bastholm Dahl, qui au travers de l'écoute, semble rébarbatif. Les douze titres s'enchaînent, en dehors de quelques morceaux se démarquant réellement de l'ensemble, le reste s'enlisera vite dans une certaine monotonie. Et c'est bien dommage, car la volonté et le talent ne manque pas. On sent partir l'idée, puis brutalement, celle-ci s'écroule et semble ne pas pouvoir atteindre l'apothéose dont elle pourrait faire part.
Des idées, des riffs qui arrachent, de grands moments power metal se mariant très bien au côté heavy dans le chant, mais qui va trop vite s'étouffer, et qui a tendance, hélas, à fatiguer l'écoute. Je serai donc un peu déçu de ce troisième opus que nous offre RIPE et reste convaincu que le quintet Danois peut nous livrer une galette bien plus convaincante...affaire à suivre ?

http://www.riperocks.dk/ - 103 visite(s)


Rédigé par : Phenix | 13/20 | Nb de lectures : 11207




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker