RIMFROST - Veraldar Nagli (Season of Mist) - 17/12/2009 @ 08h46
J'ai découvert Rimfrost en 2006 sur les planches de l'Inferno festival. Je n'avais jamais entendu parler de ce tout jeune combo suédois, ni de leur premier album A Frozen World Unknown sorti l'année d'avant chez No Colours. Mais mes camarades de concert et moi-même n'avons mis que deux minutes à constater de quoi il retournait. Rimfrost voue un culte sans limite à la dernière période d'Immortal, à un point qui frise l'abus de photocopieuse et les assemblées cosplay.

Comme un premier amour reste toujours dans la peau, il n'est donc pas surprenant que le trio, désormais signé chez Season of Mist, pratique toujours son heavy/thrash teinté de black tel qu'en produit sa référence. Malgré une pause de trois ans depuis le premier album, rien n'a changé. Des maquillages aux suites d'accord en passant par les arpèges, Rimfrost ne s'avère être qu'un clone vitaminé des Norvégiens, à un point fréquemment désespérant.

Le gros son est là pendant près de 53 longues minutes, avec notamment une guitare puissante et très métallique et une mise en place impeccable du trio. Mais c'est un peu tout ce qui est notable dans un album qui enfile les riffs comme des perles, sans chercher à créer une atmosphère à ses titres. Peut-être dans un souci de se détacher du modèle et d'en mettre plein la vue, Rimfrost envoie la purée à tous les étages, thrashisant tout ce qui passe sous le mediator et ne s'autorisant que de trop courts ralentissements. Et quand les ralentissements sont réels, ils servent la mollesse d'un "Legacy through Blood" aussi excitant qu'une botte de poireaux à Monoprix.

Pour ma part, les riffs énergiques très redondants rendent l'album rapidement lassant, avec la sensation d'être ballotté de palm mutes en palm mutes. Rimfrost donne plus dans le concassage d'accords que dans la construction de morceaux. De cet opus, je ne retiens réellement que le refrain ultra-mélodique de "The Raventhrone" aussi efficace dans son final que son début fait petit bras. Et c'est tout, donc très/trop peu.

Le constat va paraître sévère, mais Rimfrost me semble être un groupe simplement inutile qui souffre d'un sévère manque d'identité. Avoir pour ambition de reprendre l'ensemble des codes visuels et musicaux mis en place par Immortal, tout en ratant le coche de l'efficacité, ne donne pas l'impression d'une forte personnalité. Je ne serai même pas chagriné si Rimfrost finit sur des affiches de cover-bands avec Nanowar et Mini Kiss. J'ai pas du tout aimé.

L'avis (imaginaire) d'un blond (Shaka) : Y'a pas de nibards sur la pochette! C'est nul!



http://www.rimfrost-official.com - 225 visite(s)

The Raventhrone - 138 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 09/20 | Nb de lectures : 10497




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker