REZINWOLF - Corruption Kingdom (Killer Metal) - 30/12/2013 @ 08h59
Avec un nom pareil on pourrait s’attendre à des allemands pratiquant du heavy ou power metal, il n’en n’est rien, Rezinwolf est anglais et plus précisément d’Harwich dans l’Essex (et non pas le Sussex, et on arrête les jeux de mots tendancieux). Formé en 2009 le quatuor a décidé de s’éclater sur du thrash old-school avec une production bien moderne, et après un EP sorti en 2010 les voilà qui franchissent l’écueil du premier album avec mention bien.

Tout d’abord il est à préciser qu’ils ont respecté le format de durée des disques d’Unique Leader, bien qu’ils ne soient pas signés chez eux, car en 33 minutes emballé c’est pesé.

Après une petite introduction au piano l’où on reconnait l’hymne britannique, alias « God save the queen », l’on enchaîne de suite avec « Rise against us » où l’influence des derniers Exodus est immédiatement mémorisable. Batterie mitraillette, riffing rapide et côté power thrash très prononcé il marque de suite les esprits même si le chant clair est franchement moyen (et on le reprochera sur les autres titres également).

« Hail to armageddon » permet de remarquer le mélange entre influences modernes et anciennes. Le batteur est au taquet et le niveau assez technique, tout cela est assez agréable malgré les passages de voix claires et les chœurs parfois un peu limite.

Sur « Tomb of the incarcerated » on a droit à des relents de Dew-Scented pas désagréables et « To arm the rebels » est super agréable et entraînant et fait même penser à du Megadeth période 90’s.

La production est quant à elle très marquée actuelle et suédoise, mais ne tombe pas dans les travers et permet de laisser vivre chaque instrument.

Le rythme global des titres est plutôt rapide mais ils ne sont pas du tout répétitifs ou linéaires et on bouge le cou et la tête volontiers devant cet enchaînement réussi de 8 morceaux bien alambiqués et prenants.

Les seuls petits bémols qu’on pourrait formuler sont les chœurs et le chant clair dont j’ai déjà parlé mais même s’ils ne sont utilisés qu’avec parcimonie ça ne le fait pas du tout et cela gâche un peu l’écoute, et d’autre part peut-être qu’un ou deux titres supplémentaires n’auraient pas fait de mal mais on le sait il vaut mieux un album court et bon que long et moyen.

Au final on a une très bonne surprise d’un quartet qui ne réinvente rien, mais dont l’envie de bien faire, la fougue et la motivation compensent largement les petites erreurs et faiblesses inhérentes à leur jeunesse, et l’on a droit au final à un disque de thrash fort intéressant à défaut de devenir un classique du style.


Rédigé par : GabinEastwood | 15/20 | Nb de lectures : 10848




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker