REVOLTING - Hymns Of Ghastly Horror (F.D.A.) - 31/10/2012 @ 08h09
Pour une fois, ce n’est pas moi qui l’ai dit mais notre Tonton national à l’occasion il y a un an de la sortie du troisième album de REVOLTING, ‘In Grisly Rapture’ : et si on tenait, au final, le meilleur des 768 projets de Mister Rogga Johansson ?!

Oui bon, je déforme un petit peu peut-être mais merdouille, moi c’est ce que j’y ai lu entre les lignes. Et je me comprends, surtout que je suis un peu le président officieux du fan-club tout aussi officieux du gaillard chez VS. Donc je sais de quoi je parle ma bonne dame ! Donc oui, bien que bien sûr concocté avec les éternels mêmes ingrédients (riffs bien accrocheurs, morceaux simples et directs, son à l’ancienne) que tous les autres, REVOLTING est en train, doucement mais sûrement, de tirer son épingle de ce bouillabaisse épaisse. Pour dire, même ce choix des plus éculés d’utiliser comme source d’inspiration les films d’horreur des années 70 et 80 – les paroles et le livret sont bourrés de références plus ou moins cachées – passe comme une lettre à la poste, tant le loustic a du métier. Il faut dire qu’à force de chier des disques entre deux redifs de ‘Plus Belle La Vie’, Rogga a fini par apprendre comment cela marche et même à y ajouter un soupçon de mélodies, histoire de varier les plaisirs.

Donc même s’il y a peu de chances que si vous n’aviez pas craqué pour le bonhomme jusqu’à maintenant ce n’est pas avec ce ‘Hymns Of Ghastly Horror’ que vous risquez de tomber dans le piège, les plus grands malades d’entre vous qui sont tellement infectés qu’ils ne peuvent désormais reculer (un peu comme moi donc) pourraient même lui trouver un léger parfum de fraîcheur. Pour dire, comme ces deux prédécesseurs (une coïncidence qui n’en est sûrement pas une en fait), le meilleur titre du lot se révèle être… Un instrumental, au titre en forme de clin d’oeil (« The Thing That C.H.U.D. Not Be », duh) et au motif tout simplet mais affreusement entêtant. D’ailleurs, s’il existe un monde parallèle où les gens écoutent du death tout en partant à la plage pour faire du surf (soupir), c’est sur ce genre de titre qu’ils partiraient à l’assaut des vagues.

Franchement, vous savez que si je voulais, je pourrais vous bassiner au moins une fois par mois avec un skeud signé Rogga Johansson (imaginez votre chance…). Mais je m’abstiens. Donc lorsque papa Zoltar vous dit qu’avec ‘Hymns Of Ghastly Horror’ on tient le disque de Rogga metal à acheter en 2012, prière de l’écouter, d’accord les enfants ?


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 14/20 | Nb de lectures : 12666




Auteur
Commentaire
vsgreg
Membre enregistré
Posté le: 31/10/2012 à 14h46 - (104441)
OK Papa ZoZo, si tu le dis, je vais y jeter une oreille



Yahoooooo
IP:129.20.16.105
Invité
Posté le: 31/10/2012 à 15h46 - (104445)
J'adoooore aussi !
J'ai bien aimé l'autre sortie FDA du moment : le premier disque de Deserted Fear. Très classique mais surpuissant, avec une petite touche d'épique pas mal du tout!
2 disques FDA plutôt bons d'un coup, c'est....Rare!!!

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 04/11/2012 à 00h44 - (104463)
Absolument génial !!!!!!!!!!!!!!!!!

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2012 à 21h59 - (104508)
je l'ai pas encore écouté celui là. Faut dire que le bonhomme a un rythme de sortie assez soutenu quand même !!



philgore
Membre enregistré
Posté le: 10/11/2012 à 22h53 - (104562)
100% d'accord avec cette chronique. Une très bonne surprise dont on reprend volontiers une seconde louche en fin de repas^^



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker