RESURGENCY - False Enlightment (Hellthrasher) - 30/10/2012 @ 08h04
Déjà, rien qu’à voir la gueule patibulaire de ces quatre types dont aucun ne porte le T-shirt d’un groupe formé après 1989, on sait qu’on n’a pas affaire à des tafiolles. Sauf que pour être franc, je n’avais jamais entendu parler de RESURGENCY, ni même jamais écouté leur split avec DESOLATOR. Tout juste avais-je aperçu du coin l’œil sur leur CV les noms de NECROVOROUS ou INVERACITY, pas du genre à se moucher le coude niveau old-school, mais c’est tout. Et pourtant, nom de Diou, quel double uppercut !

Certes, j’avoue, dès que j’ai affaire à ce genre de skeud si ouvertement adoubé au son ‘classique’ death-metal des années 90 avec le genre de pochette de monstre qui donne envie d’avoir le même en T-shirt longues manches (histoire d’être tout beau à son prochain rendez-vous amoureux), je craque assez facilement. Mais là, je n’ai même pas eu à lutter. Car aussi peu original soit-il, pour citer papa MORBID ANGEL ‘False Enlightement’ est du genre à vouloir ‘tout dominer’ ! Car en plus d’être plutôt bien équilibré soniquement (gros son de guitare, voix bien gutturale avec un peu d’écho histoire de faire ‘ivôl’ et basse bien présente malgré une batterie au son, elle, hélas un peu trop mécanique), il y a quelque chose de très entier chez cet album, une froide résolution comme on en retrouve aussi chez leurs compatriotes de DEAD CONGREGATION par exemple. Alors, c’est vrai avec ses gros riffs à la sauce MONSTROSITY voire SINISTER (première époque) et son approche résolument 90’s, tout cela n’est pourtant pas de toute première fraîcheur, sans parler d’une prise de risques franchement minimum.

Sauf qu’on ne joue jamais ici la surenchère et sait même quand se la jouer limite doom quant il le faut (« Mouth Of Hades ») ou quand zouker à la SUFFOCATION ("Psychosis"). Et en plus d’avoir un seul guitariste qui sait exactement quand même balancer des riffs en cascades et quand placer des solos aériens à la Trey Azagtoth qui permettent, même si toujours brièvement, d’éclaircir un peu le ciel entre deux blitzkriegs, il y a derrière tout ça avant tout une assurance qui impressionne et que l’on croirait presque inébranlable.

Bien sûr, ce genre d’impression est très subjective mais c’est ce que j’aime le plus chez ce RESURGENCY pourtant dans l’absolu ultra classique. C’est-à-dire cette foi inéluctable placée dans un death-metal quasi-totalitaire où il n’y a pas de place pour les faibles, les histoires de petites fleurs et les traîtres à la cause ‘deathcore’. Ce regard d'illuminés que seuls les vrais fanatiques ont. Un album interdit aux mécréants !


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 16/20 | Nb de lectures : 11768




Auteur
Commentaire
Keyser
Membre enregistré
Posté le: 30/10/2012 à 10h36 - (104422)
Très bon album de death qui sent bon les 90s, dans la continuité de leur bon split avec Desolator.



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 30/10/2012 à 15h14 - (104433)
Mmmm, ça sent bon tout ça



Desekrate
IP:5.48.92.160
Invité
Posté le: 21/11/2012 à 14h13 - (104785)
Pas degueu du tout cet album....excepté la pochette pas top top, pour la peine ils auraient mérité du Dan Seagrave !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker