REPVBLIKA - Amerika Vendetta (Feto/La Baleine) - 18/12/2009 @ 09h29
Avec cette nouvelle signature du label de Mick Kenney et Shane Embury, l'écurie Feto Records assoit tranquillement sa réputation de découvreurs de talents en matière d'extrême et autres déviances sonores. Pourtant de prime abord Repvblika ne présente rien de franchement excitant, c'est même avec un soupçon d'angoisse qu'on peut s'apprêter à lancer le premier album d'un obscur groupe mexicain aux musiciens bardés de cartouchières et autres colifichets de cuir tout droits issus des années 80. Je pousserais même le vice jusqu'à avouer que les premières écoutes de l'album m'ont laissé plus dubitatif qu'autre chose. C'est pas que ça joue faux ni que ça joue moche, disons plutôt que la musique de Repvblika donne envie d'utiliser un vocabulaire inhabituel pour être dépeinte : ça grince, ça râle, ça couine, ça crache ; c'est absolument dégoûtant et totalement délicieux.

Comme beaucoup de musiciens issus de la scène black metal et évoluant dans des sphères moins codifiées, Repvblika se paie le luxe d'afficher une identité très marquée au sein d'un univers aussi riche qu'il est peu reluisant. Ici cette identité se confond avec celle des bas-fonds de Mexico, matrice d'une criminalité endémique issue d'une histoire sanglante, symbole de décadence et de fracture d'une civilisation. Le groupe affiche une idéologie où se mélangent amertume face aux aspects sordides du réel, constat d'échec politique et nihilisme de rigueur. Un cocktail punk et black donc, à l'image du son du groupe qui les place en homologues sud-américains d'Impaled Nazarene ou Anaal Nathrakh -au sein duquel Zeitgeist a balancé quelques hurlements en qualité de guest.

"Amerika Vendetta" est le témoignage d'une revanche, non pas sur les États-Unis en particulier mais sur ces Amériques où Mexico porte les stigmates d'une souffrance puisant ses racines dans l'invasion espagnole et l'évangélisation de l'église du Vatican. Repvblika connaît ses ennemis et soigne sa douleur avec un savant mélange d'alcool frelaté, de lesbiennes défoncées, de montagnes de coke et de putes... une punk attitude jusqu'au boutiste qu'on trouvera au choix respectable ou écœurante -voir à cet égard le clip de « Ignition » pour se faire un avis. Pour anecdote, l'ambiance de la vidéo m'a fait penser à d'anciennes séances du JDR la Mascarade où des cohortes de brujah antitribus et de Lasombras règnent sur Mexico by night (ça me rajeunit pas cette histoire). Autre détail amusant, le groupe place une citation de Tom Waits dans ses textes, aussi inattendue que révélatrice d'une filiation plus large que les apparences ne laisseraient présager.

Tout cela est certainement très convenu et tissé de clichés mais à titre purement personnel je prends toujours énormément de plaisir avec les rejetons actuels du rock n'roll dont la violence débridée n'est qu'une réponse parmi d'autres à l'inhumanité ambiante. Une musique engagée et défoncée qui parlera bien plus aux tripes qu'à la raison -inutile de chercher des plans prodigieusement chiadés ou originaux chez eux- et dont la sincérité devrait emporter l'adhésion de tous les insurgés de passage.

http://www.myspace.com/repvblika - 235 visite(s)

Video : Ignition - 215 téléchargements


Rédigé par : #Guillaume# | 14/20 | Nb de lectures : 10673




Auteur
Commentaire
DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 18/12/2009 à 10h15 - (78878)
ça fait envie ton histoire. je vais peut-être bien faire un détour vers le Mexique !

Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 18/12/2009 à 12h25 - (78888)
La chro fait envie c'est vrai, mais la voix me rebute un peu: trop bordélique avec quelques beuglements inutiles. Ah si y a quand même un passage marrant sur International Messiah lorsqu'il parle en anglais: vive l'accent mexicain!

Sinon L'URL de la video marche pas...

lapin
IP:88.172.42.228
Invité
Posté le: 18/12/2009 à 13h02 - (78890)
la grosse référence est surtout le DHG récent ici, avec une grosse dose de r'n'r poisseux façon bas fonds sud américains, ça m'a pas super marqué perso mais j'ai pas entendu le tout, ce sera test !

Gaahl
Membre enregistré
Posté le: 18/12/2009 à 19h25 - (78904)
idem, j'ai acheté un peu les yeux fermés, c'est pas super

Arnahud
IP:91.168.251.170
Invité
Posté le: 19/12/2009 à 20h02 - (78913)
Acheté les yeux entrouverts et c'est ma surprise de l'année. Repvblika ou comment marier le meilleur de Mayhem et le groove d'un Satyricon. Un bon 17 pour moi.

V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 20/12/2009 à 21h59 - (78935)
dans le genre DHG? c'est pour moi alors



lapin
IP:88.172.42.228
Invité
Posté le: 21/12/2009 à 14h04 - (78954)
pas dans le genre dhg mais tu sens que les mecs ont bien aimé supervillain outcast !

Arnahud
IP:91.168.251.170
Invité
Posté le: 21/12/2009 à 15h02 - (78958)
Je vois vraiment pas l'influence de "supervillain outcast" ici je penserais plutôt à Mayhem époque "Grand declaration of war".

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker