REPULSIVE AGGRESSION - Preachers Of Death (Schwarzdorn/Season of Mist) - 06/01/2016 @ 07h46
Après un premier album en 2013 passé relativement inaperçu et qui n’avait pas franchement marqué les esprits (l’ami ..::Ju::.. avait eu le même ressenti dans sa chronique) le trio norvégien revient avec une nouvelle livraison où rien n’a changé : line-up, label, style pratiqué (death-thrash) et niveau global. Pour ce dernier point on retrouve hélas les mêmes griefs et défauts soulignés à l’époque par mon confrère, à savoir un manque d’idées flagrant, une linéarité sans nom et un manque total d’équilibre dans les compositions.

Si sur leur précédente galette ces détails pouvaient à peu près passer, en revanche là c’est encore plus faiblard sur une bonne moitié de cet opus, et si la production naturelle est bien adaptée pour le genre c’est un des rares bons points qui émergera de ce dernier car malheureusement dès le départ les espoirs d’amélioration se sont vite envolés tant « Bleed Them Dry » tape dans le vide (malgré un début bien lourd et thrash qui semblait prometteur) et est ennuyeux au possible. La suite ne fera que dégringoler progressivement avec « Patricide » et « Utter Repulsion » qui essaient de varier les tempos, mais l’ensemble est beaucoup trop décousu et sans intérêt car tout tombe comme un cheveu sur la soupe et donne l’impression que les mecs ont essayé de caser toutes leurs idées quelque part, mais ça manque beaucoup trop de cohérence pour avoir un rendu intéressant. On fera l’impasse sur « Reign » et « Lord of Men » qui malgré quelques passages aux accents heavy agréables (qui font enfin remuer un peu la tête) retombent trop rapidement dans les travers globaux pour redonner de l’intérêt.

Pourtant après le nullissime « Hypothermia », et alors qu’on n’espérait plus rien du tout, l’intérêt va remonter un tout petit peu grâce à « Withering Flesh » bien lourd et gras et aux passages mid-tempo intéressants, qui sans être génial permet de regagner un peu d’attention, puis déboule « Beat’em Down » où l’on se retrouve dans du bon vieux thrash rapide et hargneux qui dure à peine 2 minutes mais qui montre que les mecs en allant à l’essentiel et en épurant au maximum leurs compos arrivent à tenir largement la route. Ce sentiment sera confirmé avec « Anthropoclast » inspiré directement par son prédécesseur puisqu’il est à fond la plupart du temps et sans concessions, tout comme la dernière plage « Preachers of Death » qui contient quelques moments plus lourds mais qui ne débande pas sur la majeure partie de sa durée.

Du coup heureusement que la seconde partie redresse la barre car sinon on aurait eu un fiasco total, celle-ci sans être d’un haut niveau suffit à captiver l’attention, il faut dire que l’on partait de très loin et que du coup il n’y avait pas d’exigence démesurée. Difficile de ce fait de ne pas avoir un avis quasiment identique à celui de mon collègue quand il parlait du précédent opus et l’on ne peut qu’espérer que le guitariste Saether (qui joue sous le nom de HaaN dans SVARTTJERN) sera plus inspiré pour le prochain album du quintet black qu’avec son side-project décidemment bien faiblard.




Rédigé par : GabinEastwood | 11/20 | Nb de lectures : 6922




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker