REFUSED - Freedom (Epitaph) - 28/09/2015 @ 07h07
REFUSED !! Waou, enfin de retour, avec un nouvel album, 17 ans après ‘The Shape of Punk to Come’… Ce retour de l’un des groupes les plus marquants de la fin du 20 ème siècle est un événement peu évident à appréhender, tant REFUSED a marqué la scène HardCore et les nombreux groupes qui s'en sont inspirés ; un come-back inespéré qui m’aura demandé un peu de temps pour l’apprivoiser.

Mais qu’attendre d’une icône comme REFUSED, en 2015… ?
Que penser de cette reformation ? Forcément motivé par l’argent, même si Epitaph n’est pas Sony (malgré une réputation non négligeable sur la scène Punk), REFUSED se retrouve un peu le cul entre deux chaises avec son retour… A la fois excitant et douteux…

Une sensation vite balayée à l’écoute de ce ‘Freedom’, qui indubitablement porte bien son nom.
Liberté artistique, liberté intellectuelle : plus que jamais anticonformiste et atypique, REFUSED assume tout ce qu’il est, entre ses idées barrées, ses frasques stylistiques et son côté faussement pop. Les morceaux portent en eux l’identité sauvage du groupe.
Impossible à résumer en quelques lignes, impossible à décrire simplement pour les profanes, rien de mieux qu’une découverte par l’écoute…

Alors bien entendu, autant tuer dès maintenant tout suspense, difficile d’égaler l’unique et intemporel ‘The Shape of Punk to Come’, pleinement anticonformiste pour l’époque. Il faut dire, aussi, qu’il paraît plus difficile d’être original et atypique en 2015 ; le contexte musical et médiatique n’est plus le même qu’en 1998, les repères ont changé, les mentalités également.
Mais REFUSED a conservé son état d’esprit revendicatif. Résolument Punk, qu’importe la forme.

REFUSED continue à n’en faire qu’à sa tête, bravant les dogmes et les codes, jouant ce qui lui plait. C’est un peu le propre de l’art, de laisser sa propre créativité s’exprimer. Et les scandinaves s’y attellent avec passion et envie.

Jamais très éloigné de son Punk/Hardcore d’adoption, bien que sensiblement assagi, REFUSED continue de cultiver son hallucinante créativité, à grand renforts d’agressivité.
On retrouve ainsi tout ce qui caractérise nos suédois : des refrains Pop, des passages rageurs Punk/HxC, des instants d’accalmie flirtant entre Rock intimiste et post-punk, des riffs teigneux et superbement inspirés, et même plus encore lorsque des chœurs ou la trompette se frayent un chemin jusqu’à nos tympans, sans oublier ces claviers intelligemment utilisés et mis plus ou moins en avant selon le besoin.
Freedom’ est un disque complètement Punk dans l’esprit, mais musicalement bien plus varié, et qui dévoile une créativité et une fougue qui font mouche.

REFUSED n’a rien perdu de sa verve et de son dynamisme, c’est un point franchement positif !
La seconde satisfaction provenant du chant de Dennis Lyxzén, toujours aussi expressif et talentueux. Il participe également beaucoup à l’identité du groupe, et oscille avec toujours autant d’efficacité entre le chant clair scandé ou chanté, et les hurlements rageurs et revendicateurs. Un timbre de voix bien personnel, qui apporte de la fraîcheur et du "rythme".

Parfois trop hétéroclite, ‘Freedom’ manque tout de même un peu d’impulsivité et de fraîcheur, et donne (parfois) l’impression que le groupe a voulu trop en faire, sans que l’on sache si cela est naturel ou calculé. Malgré tout, difficile de résister à cette énergie rageuse aux multiples ramifications, et à l’interprétation impeccable.

Pas facile à dompter, et encore moins à apprivoiser, ‘Freedom’ affiche son indépendance sans aucun tabou. Une force et une faiblesse à la fois, qui fait parfois figure d’album adressé à une certaine élite adepte d’avant-gardisme.
Il n’en n’est rien bien entendu, car derrière chaque riff, derrière chaque cri transpire l’audace animale et, finalement, humaine. Le dynamisme est communicatif, l’engagement anticapitaliste et SxE toujours présent. Même si on peut désormais émettre quelques doutes sur leurs idéaux révolutionnaires ou anarchistes, les 4 lascars n’ont toujours pas leur langue dans leur poche, et dénoncent et critiquent sans tabou.

Malgré son statut, malgré son ouverture musicale et son inspiration sans limites, REFUSED donne l’impression de jouer de la zik comme si sa vie en dépendait, et non pour en faire un loisir. Cet état d’esprit contestataire et militant est représentatif de REFUSED, rebelle parmi les rebelles, jamais calmé, toujours révolté ; et en dépit de ses défauts, ce nouvel album est parfaitement inscrit dans cette approche.

Freedom’ est un album coloré, rageur, authentique. Moins violent, plus ouvert et diversifié que ses prédécesseurs. Mais reflétant l’insolence de REFUSED, qui refuse plus que jamais de se laisser enfermer dans un quelconque style.
Figure de proue du Punk Scandinave, tour à tour violent, énergique et apaisé, tapant autant dans le Punk, le Ska, le Rock ou le HxC, REFUSED signe son retour par la grande porte. Celle où l’audace, la folie et l’authenticité ouvrent un passage vers un univers sauvage et personnel. Unique et inébranlable. Prenez le temps de l’appréhender, vous ne serez pas déçu…



http://officialrefused.com/ - 205 visite(s)


Rédigé par : ..::Ju::.. | 16,5/20 | Nb de lectures : 8549




Auteur
Commentaire
dantes
IP:85.165.50.32
Invité
Posté le: 28/09/2015 à 09h54 - (118038)
Bonne kro. Perso j'ai aimé l'album meme si c'est sur que c'est pas aussi intense que TSOPTC. Dawkin christ et Electra sont super et butent bien en live et a part ´war on the palaces´ y a pas vraiment de bouses.

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 28/09/2015 à 11h27 - (118039)
Très bon album en effet, sans être fan du groupe je me suis bien laissé séduire.



AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 28/09/2015 à 12h32 - (118041)
"résolument punk" : carrément pas, vu les conditions de cette reformation, les déclarations du guitariste mis dehors, c'est tout le contraire de "punk" et de l'éthique qui animait le groupe à l'époque.

DC
IP:92.142.83.5
Invité
Posté le: 28/09/2015 à 15h18 - (118043)
Non seulement ça n'est pas punk (cf. les paroles nauséabondes du morceau Françafrique) mais mauvais en plus
A jeter

FEDAYKYN
IP:62.100.132.209
Invité
Posté le: 28/09/2015 à 15h36 - (118044)
Pour ma part très bon album et je ne suis pas particulièrement fan du groupe. en tout cas ça va relancer le débat sur ce qui est punk et ce qui ne l'est pas. En ce qui me concerne ce n'est pas seulement une histoire de riff et de crêtes. mais bon de toute façon je pense que les mecs de refused s'en tapent un peu. Il faudra aussi m'expliquer en quoi les paroles de la chanson Françafrique sont nauséabondes ?

Burn
IP:82.66.214.120
Invité
Posté le: 28/09/2015 à 16h28 - (118045)
Oui, excellent album. Encore un comeback réussi.

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 28/09/2015 à 17h39 - (118047)
@DC: Pourrais-tu développer sur Françafrique?

jfkool
Membre enregistré
Posté le: 28/09/2015 à 20h59 - (118050)
Ben moi j avais commandé le vinyl et quand j ai ouvert le colis j ai découvert une énorme tâche de café sur la moitié de la pochette. je l ai mis direct à la poubelle.

bangala
IP:92.88.122.109
Invité
Posté le: 29/09/2015 à 01h48 - (118051)
françafrique critique le rôle de la france en afrique et monsieur est pas d'accord alors non, non et non

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 29/09/2015 à 08h53 - (118053)
Refu$ed are Fuckind Dead. Ils auraient du le rester.

Je me souviens de leur communiqué qui annonçait leur split, j'en ris encore.



CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 01/10/2015 à 13h41 - (118077)
Un sombre naufrage où surnagent deux morceaux potables. Pour les paroles du nullisssime Françafrique (musicalement parlant), je ne vois pas trop où est le problème également.

l
IP:86.197.40.37
Invité
Posté le: 05/10/2015 à 13h56 - (118167)
Le seul problème que je vois c'est qu'elles sont nulles surtout.
A l'image de l'album, à jeter. Tout sonne hyper générique. Le problème c'est pas tellement que ce soit "plus calme" ou "moins furieux", mais juste que ça sonne plat, creux, quelconque, du "stadium rock" OSEF.

Troudbit
IP:86.74.113.35
Invité
Posté le: 05/10/2015 à 19h17 - (118173)
J'ai jamais pu blairer ce groupe et son petit coté "arty" à la con. Du hardcore pour branleur d'étudiant, de la musique de petit bourgeois qui se prend pour un rebelle. Umea, paye ton ghetto ultra-violent... On est très loin de Judge ou des cro-mags. C'est de la merde, et avant c'était déjà de la merde.

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 05/10/2015 à 21h14 - (118175)
Honnêtement Cro-Mags , sorti de The Age Of Quarrel et surtout Best Wishes, tout ce qui vient après c'est un peu daubé.

UmeaTheBest
IP:86.223.169.188
Invité
Posté le: 10/10/2015 à 13h20 - (118248)
bin n'écoute pas trou de bite !
Sale temps pour les bad boys haineux coincés du cul avec cet album !
Bravo Ju, chronique minimum aussi sympa que celle pour le dernier Slipknot :D

talk shit
IP:91.88.153.127
Invité
Posté le: 11/10/2015 à 11h17 - (118257)
moi j'aime bien
et je bosse en usine

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 03/11/2015 à 22h48 - (118527)
Acheté ce week-end, et malgré une seule écoute au compteur, je trouve ce retour de REFUSED très réussi. Mis à part 1 ou 2 morceaux franchement pas top ("Françafrique" et l'autre avec les trompette façon "Sacrée Soirée") le reste bute bien.



reblo
Membre enregistré
Posté le: 24/11/2015 à 15h18 - (118785)
A la première écoute, je l'ai trouvé génial puis j'ai pas mal déchanté au fil des écoutes, deux titres tubesques (elektra et servants of death), le reste moyen bof.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker