RAZORSHAPE – Live With It (Black Square/Acropole Records) - 13/09/2007 @ 09h51
RAZORSHAPE dit pratiquer un death metal alternatif, une appellation bien trouvée pour le style dans lequel le groupe évolue. Aucun rapport avec la scène grunge du début des années 90 cependant, ici alternatif signifie tout simplement « autre manière de pratiquer le death », un death duquel il ne subsiste d’ailleurs que le chant extrême. On serait même à plusieurs reprises tenté de parler de néo death, le groupe évoluant parfois dans un registre assez proche de DISBELIEF.

« Live With It » s’ouvre ainsi sur un rythme de grosse caisse énergique précédant un riff tournant à la SOULFLY qui se transforme en notes légèrement dissonantes pour le refrain. Classique mais toujours efficace d’autant que la production bien épaisse du Drudhenhaus Studio renforce le côté « 30 Tonnes pas content vouloir casser des trucs ». Même effet avec « Eradication of Self Consciousness », conçue pour headbanguer et remplissant parfaitement sa fonction malgré un refrain inutile qui casse le rythme et n’apporte rien au titre. La première impression laissée par RAZROSHAPE est positive, on se réjouit du risque pris par le groupe qui refuse de céder à la facilité en singeant SLIPKNOT ou ZUUL FX et essaie de produire quelque chose de personnel.

C’est au cours des écoutes suivantes qu’on se rend cependant compte qu’arrivé à la moitié de l’album, on a fait le tour de ce que proposait RAZORSHAPE qui ressert constamment les mêmes plats à base d’arpèges saturées sur les refrains ou couplets, selon l’humeur, et de rythmiques épaisses mais monotones. Le travail effectué à la batterie est le seul à ne pas devenir redondant, toujours pertinent et entraînant malgré les lacunes des morceaux. « Live With It » aurait pu être un EP de bonne facture si le groupe n’avait gardé que ses meilleurs morceaux, mais malgré la qualité des « Mediocrity », « Justice », « Eradication… », malgré les efforts réalisés au chant par Benjamin qui essaie de ne pas se cantonner à de simples grognements, il finit par être lassant assez rapidement.

On ne peut que louer la démarche du groupe qui essaie de faire quelque chose de personnel, mais la ressemblance avec les intouchables DISBELIEF est trop marquée pour qu’on ne fasse pas la comparaison, qui n’est pas à l’avantage des Français. Ce premier album comporte encore trop de lacunes pour qu’on y revienne régulièrement, mais pour un premier jet il laisse entrevoir de belles possibilités d’évolution.


Rédigé par : Dungorpat | 11/20 | Nb de lectures : 9452




Auteur
Commentaire
cava76
Membre enregistré
Posté le: 13/09/2007 à 11h48 - (46975)
ah c'est pour moi ca je vais y jeter une oreille

cava76
Membre enregistré
Posté le: 15/09/2007 à 15h09 - (47085)
des bonnes choses c vrai mais le chant est trop monotone



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker