RAW JUSTICE - Artificial Peace (Straight&Alert) - 23/12/2014 @ 09h32
Revoilà déjà la Nantes Brotherhood, à peine une année après la sortie de « We Don’t Need Your Friend » qui se taille toujours une belle place dans ma playlist intitulée « hardcore façon Père Ducrasse ». Cette petite anecdote inintéressante pour signifier que RAW JUSTICE claque toujours un hardcore old school hargneux et vif mais avec tout de même quelques petites évolutions qui apportent un peu de nouveauté par rapport à leur précédent méfait. Le son a été retravaillé pour sonner un peu plus voyou et « à l’ancienne » et bizarrement, je trouve que ça leur donne un petit côté Metal. Une sonorité plus rugueuse et moins punk yourh crew. Toutes proportions gardées, j’y trouve des petites réminiscences de groupes comme Breakdown, Neglect, Carnivore ou le Mouthpiece des premiers albums qu’on aurait passé en accéléré. Ils ont cette façon de faire groover le punk hardcore comme du metal. Et ça, ça me parle bien.

Les nantais ouvrent cette nouvelle livrée par un beau stomp instrumental à l’image des glorieux aînés de Obituary et des infâmes One Life Crew. Un titre qui fait bouger le cul et donne envie de jouer des coudes. Ce stomp n’est ni « Redneck » ni « Murdario » mais bien « Pagan ». S’en suit deux titres très corrects mais auxquels il manque un petit quelque chose pour vraiment convaincre. Ça joue du hardcore plus orienté punk que vraiment youth crew, cette fois, ça le fait bien et on reconnait le timbre d’Alexxx mais, il manque un petit truc, peut-être un peu de muscles. « Artificial Peace » remet les choses aux poings avec son démarrage hyper speed enchaîné avec une partie two-step qui va provoquer des side to side de la guerre en concert et ces bons gros chœurs de hooligans. Tout ce qu’on aime en somme. Les gars apportent un peu de Côte Est (Boston, New Jersey, Cleveland) en Loire Atlantique, ça fait plaisir

Le meilleur reste à venir avec « Get Old » qui renoue avec la verve de « We Don’t Need Your Friend » et offre une moshpart vraiment convaincante qui incite à la bagarre entre amis. Ensuite, on n’oublie pas les copains et on leur rend hommage au détour d’un titre bien punk à l’ancienne et fédérateur. « Daily Grind » vient terminer le e.p tranquillement avec un titre très convaincant et un breakdown fabuleusement metal et voyou. Au final, ça donne une bonne livraison de musique, 10 minutes de hardcore à l’ancienne, moins orienté youth crew mais plus punk sale avec des petites touche metallisantes par-ci par-là qui apportent quelque chose de neuf. Reste qu’au premier abord, je préférais le son du premier e.p, plus tranchant mais au fil des écoutes, celui-ci, de par sa touche plus ruelles sales finit par convaincre. Un e.p peut-être moins direct mais qui emporte l’adhésion sur la longueur même si on y trouve l’un ou l’autre titre un peu plus moins direct. Maintenant, en mixant les points forts de chaque e.p et en poussant encore une chouille dans la direction hardcore/metal, on peur arriver à quelque chose de très bien




Ecouter. Telecharger. Acheter. - 102 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 3.5/5 | Nb de lectures : 9487




Auteur
Commentaire
senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 23/12/2014 à 10h58 - (115277)
c'est bien bon ! ça m'evoque spudmonsters et carnivore en plus punk ;)

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2014 à 11h17 - (115278)
J'avais surkiffé le précédent, je vais aller m'envoyer celui-là tiens.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker