RAVENTALE - Bringer Of Heartsore (BadMoodMan/Solitude) - 12/09/2012 @ 08h00
Ukraine, Black atmosphérique. DRUDKH ? Non mais presque. Voici donc RAVENTALE, un one-man band de Kiev existant depuis 2005. One-man band discret mais assez prolifique, qui a tout de même sorti 5 albums entre 2006 et 2011. Le projet d’Astaroth est lié au label BadMoodMan Music depuis son deuxième opus, Давно Ушедших Дней (2008). Depuis, l’Ukrainien nous gratifie chaque année d’un nouvel opus strictement identique au précédent. J’exagère un peu, mais c’est tout à fait ça. Développons un peu avec son 5ème opus, Bringer Of Heartsore, qui date en réalité de 2011. L’album de 2012 se nommera Transcendence et devrait être en préparation au moment où j’écris ces lignes (voire devrait être bouclé puisque l’on connaît déjà la pochette)…

Ukraine, Black atmosphérique. DRUDKH ? Eh bien oui car RAVENTALE, qui est ukrainien et fait du Black atmosphérique, nous présente une très forte influence DRUDKH. Dès l’intro de "Anything Is Void", il y a un fort air de déjà-entendu qui n’échappera pas aux amateurs des travaux mélodiques de Roman Saenko. L’atmosphère dépouillée, les trémolos mélodiques, le chant arraché, les assauts de batterie, les riffs lancinants qui tournent et qui tournent… tout ici nous rappelle DRUDKH, à l’exception que RAVENTALE bénéficie d’une prod un chouïa plus moderne, d’un apport plus significatif des claviers et de morceaux plus courts. Mais du reste, c’est du pareil au même. RAVENTALE est bel est bien un clone, mais se débrouille plutôt bien. Les mélodies sont tout à fait convaincantes, les rythmiques entraînantes, le chant bien amené, les montées d’ambiances sont épiques à souhait. Les 40 minutes de Bringer Of Heartsore sont donc tout à fait agréables, à condition d’aimer la période plus coolos de DRUDKH puisque RAVENTALE œuvre plutôt dans un apparat très mélodique, s’approchant de très près du domaine très soft de Handful Of Stars, sans tomber dans l’extrême de OLD SILVER KEY.

Dommage que, comme je le disais, ce concept-album divisé en deux chapitres soit un copié-collé des 4 albums précédents. Et même s’il est difficile d’hiérarchiser les travaux de RAVENTALE qui sont tous semblables, je trouve que Bringer Of Heartsore est légèrement en dessous de Mortal Aspirations (2009) et After (2010) qui étaient ma foi très plaisants, après des débuts un peu poussifs (les albums avec un nom en cyrillique, comme de par hasard). Ce 5ème opus est un disque tout à fait sympathique, quoiqu’un peu linéaire et avec quelques passages à vide, qui devrait titiller l’oreille des amateurs de Black atmosphérique slave friands de mélodies et d’ambiances au clavier. Du Black atmosphérique ukrainien en somme, comme du DRUDKH.

http://www.facebook.com/pages/Raventale/116322181797644 - 175 visite(s)

Bandcamp - 100 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 11500




Auteur
Commentaire
lex-man69
Membre enregistré
Posté le: 29/11/2012 à 20h54 - (104927)
Tu peux monter à 16 sans problème.
Par contre le dernier, je trouve un peu en deçà...



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 29/11/2012 à 23h07 - (104929)
ah ben moi c'est l'inverse, je trouve le nouveau au-dessus de tout ce qu'il a pu faire jusque là, le projet se trouve un peu de personnalité. j'en ferai une chro dès que j'aurais mis la main sur le CD.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker