RANGER - Where Evil Dwells (Spinefarm) - 20/03/2015 @ 07h47
Généralement, les fiches promo accompagnant les albums que l'on reçoit sont assez gratinées et abusent de superlatifs pour nous 'vendre' des groupes. Cela fait partie du milieu et ne doit en aucun cas influencer le rédacteur de la chronique, d'autant que certains messages promotionnels vont un peu trop loin dans leur description. En moins de 8 petites lignes, Spinefarm Records nous présente les finlandais de Ranger comme les maîtres du speed metal, pour un groupe ayant atteint rapidement le statut privilégié et attribué à toutes les sauces, de « culte ». Rien que ça. Et grâce à une poignée d'EPs et démos publiés entre 2009 et 2014 que Ektro Records a eu la bonne idée de rassembler sur une compilation nommée « Skull Splitting Metal! », parue en toute fin d'année dernière.

Bon après culte ou pas, je m'en fiche un peu, disons qu'après avoir lu ça, je m'attends à prendre une bonne baffe de speed metal dans la tronche, de celui qui nous ramène droit dans les 80's avec des affiliations distinctes au heavy et thrash metal. De ce côté là, Ranger ne déçoit pas et applique à la lettre un speed véloce aux mélodies soignées, à travers des compositions allant de 3 minutes (plutôt normal pour le genre) à 10 le temps d'un morceau-titre plus ambitieux. Et le reste des pistes s'étale de plus de 4 minutes à près de 7, preuve que « Where Evil Dwells » n'est pas un énième opus aux morceaux expédiés en moins de 3...

« Defcon 1 » ouvre les hostilités en imposant un rythme effréné à la croisée du speed et du thrash ; Dimi Pontiac y déroule des lignes vocales hargneuses et des envolées dans les aiguës limite 'stridentes', qui pourront lasser sur la longueur. Toutefois pas de doute, sa voix s'accorde à la musique et donne un bon coup de boost supplémentaire. Le petit regret que je ressens tout du long de l'album, concerne ce chant un poil trop en avant, comparé à certaines parties de riffs sous-mixées, à contrario cependant des soli et leads qui bénéficient d'une bonne exposition sonore (« Deadly Feast » pour régaler les tympans).
La batterie sonne abrupte et confère aux sections rythmiques une approche dès plus directe bien idéale. Ce n'est pas sans me rappeler le thrash allemand de la 2ème moitié des années 80, en plus d'un jeu de basse, basique, mais qui apporte un supplément d'agressivité.

Si on peut retrouver çà et là des influences thrash (quelques riffs de « Phantom Soldier » par exemple, les vocaux incisifs de « Black Circle », compo dont la dernière partie donne tout loisir aux guitares de s'exprimer), on est jamais loin également du speed/power américain (« Dead Zone ») ; de toute façon il y a souvent qu'un tout petit pas entre ces différentes catégories.

Le titre « Where Evil Dwells » qui s'élève à plus de 10 minutes, est lui un sacré pavé d'énergie ponctué de breaks savoureux en particulier à compter de 6'00, avec ces multiples descentes de toms comme on fait presque plus aujourd'hui. Si Ranger sait y faire avec les titres à rallonge, il synthétise bien son identité le temps des 3 petites minutes du final « Storm of Power » (dont le clip est visible ci-dessous).

Ranger en impose donc déjà pas mal avec ce premier effort longue durée qui aurait mérité un mixage plus équilibré. Si on apprécie le metal joué vite, sans qu'il soit fait abstraction des plaisirs auditifs que peuvent procurer les guitares (j'entends par là les mélodies et autres harmonies), alors Ranger devrait vous convenir, à condition d'apprécier tout de même des vocaux pouvant irriter.




Rédigé par : gardian666 | 15,5/20 | Nb de lectures : 9037




Auteur
Commentaire
FullGod
IP:90.47.50.29
Invité
Posté le: 21/03/2015 à 07h33 - (116207)
c'est pas possible : faut qu'il recrache cette chatte

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2015 à 11h01 - (116210)
Pas encore écouté l'album mais ça fait un moment que je suis ce groupe génial qui me fait penser à un mix entre Slayer quand ils faisaient du speed et Agent Steel. M'étonnerait que je sois déçu.

Misantroll
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2015 à 14h37 - (116213)
je l'attendais avec impatience, je suis pas déçu



zozo
Membre enregistré
Posté le: 22/03/2015 à 09h46 - (116222)
D'accord sur le mix. Et j'avoue garder un faible pour leurs premiers enregistrements, plus 'roots'

GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 20/04/2015 à 19h00 - (116543)
Hormis la voix qui peut surprendre au début (et dont finalement on se fait à la longue) rien à jeter sur ce disque.

Inspiré, classique et joué avec fougue et plaisir !





Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker