RAM - Death (Metal Blade/Season of Mist) - 13/02/2012 @ 08h18
En Suède, le heavy metal 'traditionnel' est sans l'ombre d'un doute omniprésent : Portrait, Steelwing, Katana, Lechery (dans une moindre mesure Ghost)... le nombre de groupes le pratiquant est relativement conséquent. RAM en fait partie, bien qu'il doit être un des groupes les plus anciennement constitués parmi tout le lot, sa formation remontant à 1999. Après 2 albums sortis en 2005 et 2009, RAM nous revient cette année, tout comme ses camarades de Portrait l'année dernière, auréolé d'un contrat avec Metal Blade. Soit assurément une plus grande exposition pour ce quintet qui ne semblait pas trop inspiré pour choisir le titre de son album. Enfin, bref, passons, et concentrons nous plutôt sur la musique.

«Death», se compose de 10 morceaux, dont le premier et dernier retentissant sont entièrement instrumentaux. Production assez old school oblige, nous avons l'impression de repartir 25 années en arrière, et ce, dès les synthétiseurs, qui sur un thème oppressant, façon science fiction arpentent le titre éponyme (en ouverture de l'album). Le chanteur, Oscar Calrquist, possède bien évidemment un chant assez haut perché et clair, au timbre parfois un peu geignard, sorte de mélange bâtard entre Halford, Dickinson et King Diamond (parfois en plus sauvage et éraillé). Ce n'est donc pas une coïncidence si le heavy de RAM sent fort l'Angleterre, entre les riffs et le rythme en cavalcade qui animent «Comes from the Mouth Beyond» (on croirait à du Maiden hein?), et les contours massifs du mid-tempo «I Am the End», qui outre quelques poussées vocales fortement aiguës et possédées, a de troublantes ressemblances avec le «Dissident Agressor» du prêtre Judas.

Bien heureusement l'album n'est pas en permanence réglé sur le même tempo, allant de l'exécution enjouée et dynamique («Defiant»), aux rythmes effrénés et dévastateurs («Under the Scythe» et «Flame of the Tyrants» ne font pas semblant en énergie déployée !). Inversement, RAM se la joue moins sauvage et primaire quand il veut calmer le jeu, développer des mélodies et imposer une lourdeur le faisant flirter de près avec le doom ; «Frozen» et dans une moindre mesure «Hypnos» illustrent mon propos. D'ailleurs ce dernier, bien qu'il soit moins 'furieux' que peuvent l'être les autres titres, ne manque pas pour autant d'entrain grâce à une atmosphère plus 'folklorique' et des arpèges rappelant le Maiden post-2000. Et puis si «Frozen» présente davantage de mélodies, le final «1771» est lui tout en mélancolie et tristesse, à tel point que l'on croirait entendre du Dissection !

Si cet album est très traditionnel dans le fond et la forme, il est indéniable de dire que RAM exécute son heavy avec maîtrise et une certaine classe ; peu de temps faibles si ce n'est «Release Me» trop classique et maladroit sur son refrain, et à la limite «Hypnos» piste un peu étrange et molle, qui ne colle pas trop à l'ensemble. Pour le reste, l'efficacité des guitares, les tempos enjoués, les soli qui déménagent et un chanteur débrouillard font de ce «Death» un album non pas excellent, mais bien bon.

----

PS : Un concert donné par le groupe au Keep it True 2010 est disponible en DVD bonus, soit une quarantaine de minutes de RAM en pleine action. Filmé à l'aide de 3-4 caméras en noir et blanc, c'est un bon condensé de ce que donne le quintet en live avec un son qui semble très peu retouché, juste un poil faiblard. Un chouette complément pour ceux qui apprécient le groupe et qui peut-être même se verront à l'écran !



Facebook RAM - 289 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 15/20 | Nb de lectures : 11807




Auteur
Commentaire
Keyser
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2012 à 10h13 - (100405)
Bon album de vieux heavy entre Judas Priest et Mercyful Fate mais que j'ai trouvé un peu trop mou. Dans le genre heavy retro suédois je préfère Enforcer ou Portrait.



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2012 à 08h04 - (100430)
Les morceaux en écoute sont vraiment pas mal, çà fait effectivement penser à du Halford pur jus pour le chant. Par contre pourquoi ces groupes se cantonnent-ils toujours à une production old school? Le heavy peut bien sonner avec un son moderne (cf halford justement).

Evil
IP:70.52.213.53
Invité
Posté le: 14/02/2012 à 13h09 - (100435)
Je partage l`opinion de Keyser!!

Hammerbattalion, si le son des groupes heavy metal old school sonnait moderne, ce ne serait pas des groupes de heavy metal old school!!! Si on aime le heavy metal old school, on aime que ça sonne old school...!!! Si tu veux que le vieux sonne moderne, porte l`oreille sur l`album "Human remains" de HELL!!!

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2012 à 17h13 - (100446)
Quand je dis moderne, je parle d'une production actuelle, on est bien d'accord Halford ou Judas sont oold school, enfin bref, je vais écouter Hell alors.

zitrac
IP:96.8.113.52
Invité
Posté le: 16/02/2012 à 15h41 - (100489)
RAMADAN

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker