RAGE NUCLEAIRE - Black Storm of Violence (Underground Activists/Season of Mist) - 12/09/2014 @ 07h58
Tous aux abris, les cousins Qu’bécois d’RAGE NUC’ sont d’retour et pour sûr un bon paquet d’nuc’ vont encore craquer sous les assauts d’ce nouveau bombard’ment auditif.

Ah oui… parce que vous en doutiez encore ?

Pauvres fous !
Le tatanage en règle qui faisait le charme de la première ogive "Unrelenting fucking darkness" est toujours de mise. Une fois de plus, Maître Tenia (Lord Worm pour les anglophones) n’a pas fait dans la dentelle : oui, ses hurlements de cyber-leprechaun emasculé noyés dans la reverb’ sont encore plus ultimes, faisant passer ses précédentes campagnes vocales au sein de CRYPTOPSY pour une déclaration d’amour susurrée tendrement à l’oreille de sa bien-aimée. Oh rassurez-vous, ses camarades d’infanterie ne sont pas en reste. Fredrik Widigs martèle et pilonne ses fûts tel un canon d’artillerie, les guitares de Dark rage sont cinglantes et dévastatrices, quant à l’ex-FROZEN SHADOWS, Alver, il dispose méthodiquement quelques claviers judicieux et cogne sans ménagement sur une basse revancharde. Cette unité d’assaut annonce la couleur sans ambages, un rouge vif, écarlate, guerrier. Où seule une poignée de secondes suffit au morceau d’ouverture "Annihilation Frenzy" pour s’assurer de son potentiel de destruction. Où l’aura démoniaque des IMPALED NAZARENE et autre MARDUK menacent les esgourdes d’un carnage en règle sur "A sino american chaisaw" ou "Revel in bones", de vils brûlots destinés à nourrir ce feu meurtrier.

Mais prenez garde, RAGE NUC’ a plus d’un tour dans son char et prend un malin plaisir à brouiller les pistes pour tromper l’ennemi dès que celui-ci courbe l’échine sous la violence des coups. A l’écoute du terrifiant "Goddess of Filth", il range les armes de destruction massive pour lui préférer des armes de poing, idéales pour un corps à corps vengeur. Cette introduction lointaine, ces rythmiques écrasantes qui font écho aux nappes de claviers annonçant une victoire imminente. Ce tremolo picking épique qui fend alors le ciel constellé de rythmiques vengeresses, l’ennemi est touché, il souffre, un froid glacial s’installe, le carnage se profile, les viandards réclament leur dû. Pas de répit. Sur "Le grand mal de vivre", RAGE NUC’ balaie ce no man’s land d’un black/death puissant, racé et mélodique, qui évoque la grande époque des fines gâchettes du label No Fashion. La terre noirâtre se pare enfin de reflets écarlates au son du final-panzer "Black storm of violence" qui prédit un dernier assaut aux relents…de terre brûlée.

Vous l’aurez compris, sur ce deuxième album, le quatuor de Montréal se fait encore plus percutant, plus incisif que sur sa première déflagration. D’autant qu’il est soutenu ici par une production impeccable, organique et rageuse, qui met en relief des riffs qui délivrent, une fois l’aspect brut de fonderie assimilé, des mélodies vengeresses. Ces mélodies qui galvanisent les troupes et leur insufflent une irrésistible envie de partir à nouveau au combat, casques vissés sur la tête, zigzagant entre giclées de napalm et pilonnages d’obus bien décidés à infliger le maximum de dommages.

L’ennemi est vaincu, les ténèbres ont triomphé.
Une fois de plus.




Rédigé par : TarGhost | 16/20 | Nb de lectures : 11777




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 12/09/2014 à 09h01 - (113523)
Découvert totalement par hasard et c'est une grosse tuerie. Haineux, brutal et inspiré et qui sent bon la scène scandinave, du très bon !



AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 12/09/2014 à 12h58 - (113548)
Chaque fois que je vois le nom de ce groupe, je ne peux m'emp^cher de penser à Fadadès.

recta
IP:89.80.214.134
Invité
Posté le: 12/09/2014 à 15h43 - (113562)
C'est très moyen et pas brutal pour 2 sous. Le côté mélodique gâche tout. Bref rien à voir avec les maîtres norvégiens. Mayhem, The Negation Endstille et 1349 pour n'en citer que quelques uns sont loin devant cette année.

Reanimator
IP:62.201.135.246
Invité
Posté le: 12/09/2014 à 15h56 - (113566)
Perso je trouve les growls énormes ! Ca me fait penser à ANAL NATHRAAKH.

DNK696
Membre enregistré
Posté le: 12/09/2014 à 16h12 - (113569)
La voix over-saturée me fait penser à Goatpenis (pour ceux qui connaissent). Le tout sur du Anaal Nathrakh en moins industriel.

Et pour le blaze "Rage Nucléaire", je me dit que parfois, les noms ridicules passeraient mieux en anglais...



Troll
IP:90.9.153.133
Invité
Posté le: 15/09/2014 à 00h51 - (113616)
Vocalement aussi sa ressemble a Fadades.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker