RADIATION SICKNESS - Reflections of a Psychotic Past (Abyss) - 07/02/2013 @ 08h02
Tout chroniqueur musical, et ce quelque soit le genre abordé, passe par là un jour : il se retrouve face à un groupe dont le parcours est atypique (voire plus si affinités).
Aujourd'hui, c'est pour ma pomme et avec RADIATION SICKNESS, on peut dire que je suis servi !
Mais jugez-en plutôt...

Ce groupe américain se forme en 1987 puis sort 2 démos, 2 EPs et 2 Split (dont un avec les français de SHUD ; ça parlera certainement aux plus anciens d'entre nous) entre 1988 et 1990. Après une telle activité survient la séparation.
La reformation a lieu en 2010, puis un concert est donné pour la première fois en 18 ans.

Nous voici en 2012 et leur tout 1er album "Reflections of a Psychotic Past" sort enfin : on y trouve de 7 titres pour 17 minutes auxquels on a rajouté leur deuxième EP "The Other Me" en version remasterisée et qui, lui, dure 20 minutes.
Voilà qui est décidément peu commun et on ne peut pas dire que vous n'étiez pas prévenus.

Finalement avec tout ça, à quoi peut-on s'attendre ?
Vu la discographie et la durée des titres, on sait déjà que ce ne sera pas du progressif.
Et l'écoute confirme la chose : on est en présence d'un Death/Grind qui fait parfois penser à du REPULSION.

Bref, ça sonne un peu daté, ça sent la poussière et ça faisait fureur au début des années 90.
Mais il y a là, dans ce son, toute une époque, tout un état d'esprit résumé en quelques titres. Et mieux encore, qui a réussi à traverser deux décades grâce à l'expérience, la légitimité et la motivation de vieux briscards qui connaissent décidément bien leur affaire au point de savoir comment faire sonner deux accords (ou à peine plus, ça dépend des titres).

Le EP joint en bonus sonne peut-être un peu plus actuel, certainement dû au fait qu'il a été remasterisé apportant ici puissance et dynamisme bienvenus, mais il n'en reste pas moins toujours aussi simple, classique et efficace et c'est bien tout ce que l'on demande.

Cet album, si du coup on peut l'appeler comme ça, fera à coup sûr le bonheur des multiples aficionados de l'underground, les purs et durs qui ne jurent que par les Splits vinyl, le tape trading et les fanzines en noir et blanc imprimés à 50 exemplaires. La machine à remonter le temps existe, RADIATION SICKNESS le prouve ici de fort belle manière. Approuvé par Doc et Marty, nom de Zeus !


Rédigé par : Youpimatin | 13/20 | Nb de lectures : 11601




Auteur
Commentaire
vincesnake
Membre enregistré
Posté le: 07/02/2013 à 22h49 - (105883)
Pas original pour un sous, mais bougrement efficace ! Marrant ce groupe qui revient de nulle part :)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker