QUEENSRŸCHE - Queensrÿche (Century Media/EMI) - 26/08/2013 @ 08h05
Après l'osé mais peu réussi "Dedicated to Chaos", QUEENSRŸCHE a fini par imploser et se fissurer. Geoff Tate chanteur attitré du groupe depuis 30 ans, à la voix aussi fabuleuse qu'unique, est "viré" par ses camarades et anciens amis. Il faut dire que le bonhomme, avec l'appui de sa femme Susan (manageuse du groupe depuis de nombreuses années), avait pas mal détérioré les relations avec ses comparses, au point de se battre avec eux il y a quelques mois en backstage d'un concert.

Toute cette triste histoire a finalement signé le "renouveau" de QUEENSRŸCHE, dont chaque album depuis 20 ans est largement critiqué, en bien et (surtout) en mal. Histoire d'être plus clair que jamais, Rockenfield, Jackson & co ont intitulé l'album du retour de QUEENSRŸCHE... "Queensrÿche". Au moins là, pas d’ambiguïté et ce n'est pas la présence du Tri-Rÿche Logo en gros plan sur la pochette de l'album qui me contredira. C'est bien joli de vouloir revenir en grande pompe, encore fallait-il trouver un digne successeur à Mr. Tate qui n'est peut être pas le plus chic des types (à moins que ça ne soit ses ex-amis). Mais quel chanteur incroyable il fut par le passé (et est presque encore actuellement) !

La nouvelle recrue, embauchée par les membres fondateurs de QUEENSRŸCHE - qui en mai 2012 jouaient sous le nom RISING WEST (sans Tate) des morceaux uniquement tirés des 5 premiers albums du groupe - s'appelle Todd La Torre. Il est alors chanteur de CRIMSON GLORY, groupe de heavy/prog' actif principalement sur scène et qui avait sorti deux albums extraordinaires dans les années 80. Autant dire que le bonhomme jouait dans un groupe reconnu, sans être lui-même très populaire auprès des metalleux. Bien heureusement, Todd est très talentueux et si sa voix rappelle à certains moments celle de Geoff (le timbre, les montées dans les aiguës), elles sont bien distinguables l'une de l'autre.

Geoff a une palette vocale plus large et intense, et au bout de quelques écoutes, on note que Todd aussi bon qu'il soit, possède un chant plus "limité". Donc pour comparer, si la qualité de chant est en deçà, je ne la qualifierais pas pour autant en "régression". Parce que musicalement, c'est d'un tout autre tonneau que la (presque) soupe servie depuis quelques années. Sans être purement heavy, "Queensrÿche" ressort les guitares pour de bon, les riffs solides (écoutez 'Redemption', l'endiablé 'Vindication' au refrain un peu poussé mais délectable), tout comme les rythmiques plus metal, moins propres et retenues que sur "Dedicated to Chaos".

Scott Rockenfield se régale à nouveau derrière ses fûts, sans en faire des caisses, le mixage fait qu'on l'entend très distinctement. Le son de sa batterie est un peu particulier (froid et mécanique) et lui donne un aspect brut pas déplaisant, qui tranche net avec les dernières productions plus propres du groupe. Autrement, la paire Wilton/Lundgren peut à nouveau s'exprimer librement et enchaîner comme il se doit harmonies et/ou soli, et n'a plus à se contenter d'un petit riff ou de jouer une mélodie en carton. Les émotions et les couleurs reviennent, franchement ce QUEENSRŸCHE là a bien meilleure mine. Toujours soucieux et sérieux dans la qualité de ces arrangements, ce qui sauvait bien souvent les dernières prod's du groupe, QUEENSRŸCHE retrouve ici de la classe aussi, lorsqu'on écoute le concis mais magnifique 'Spore', tout aussi subtil et brillant dans ces mélodies vocales.

L'avantage de cet album éponyme, c'est donc aussi sa durée, tout juste 35 minutes pour 11 titres, parmi lesquels une intro et un interlude. Alors on pourra un peu râler de ne pas voir le groupe un peu plus développer et enrichir ses morceaux, le premier d'entre eux, 'Where dreams go to die' étant le plus long (4'25). D'ailleurs, malgré des effets et pas mal de "couches" vocales, le refrain de ce titre est une vraie réussite et m'a marqué dès la première écoute. Même en gardant une approche assez mélodique, comme sur 'In this light' ou le beau final 'Open road', QUEENSRŸCHE a retrouvé de l'allant et du talent, des compos qui tiennent la route et ne cherchent plus à expérimenter à tout prix. Sur 'A world without', le groupe (re)prend un virage sensiblement plus sombre et triste, sur lequel la présence accentuée des nappes de claviers fait la différence.

Les courts 'Don't look back' et 'Fallout' montrent un QUEENSRŸCHE plus rock et direct. Les structures sont assez basiques, les refrains facilement mémorisables, bref une recette qui privilégie la facilité, sans renier l'aspect qualitatif (encore un Todd au top, des riffs au point, dynamiques et une rythmique à chaque fois elle aussi pêchue, preuve une fois de plus que le groupe a retrouvé de la niaque et croit à fond à ce qu'il fait). Et puis avec en clôture cet 'Open road' magnifiquement composé (les claviers, la guitare acoustique, les harmonies mélancoliques etc.), QUEENSRŸCHE prouve une dernière fois qu'il a retrouvé de la splendeur à défaut de sortir un chef-d’œuvre. Car si je suis assez dithyrambique avec cet album, je n'irais pas le considérer comme meilleur que les productions publiées par le groupe il y a 20, 25 ans ou plus encore. Mais ce retour fait vraiment du bien et mérite amplement d'être félicité.




Rédigé par : gardian666 | 15,5/20 | Nb de lectures : 12248




Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2013 à 09h01 - (108754)
Je trouve ta kro excellente gardian, mais sans revenir sur l'éternel débat des notes, je mettrais 15,5 à un Warning et 18, 19 à tout ce qui suit jusqu'à Promised Land et un petit 12 à celui-là. Cet album fait illusion deux trois morceaux et on recommence à y croire, mais au final pas grand chose à retenir, pas un futur classique. Le nouveau vocaliste fait bien son job et Tate ne me manque pas plus que çà (son dernier album est une bouse intersidérale). Sans De Garmo, ce groupe ne fonctionne plus, tout simplement et pourtant j'adore les Rockenfield, Wilton et Jackson.



Piet
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2013 à 12h36 - (108759)

Je dis pareil que Hammerbattalion. Même s'il faut avouer que Todd La Torre est un excellent vocaliste et que, sur certain passages, on croirait entendre Geoff Tate, il manque et manquera toujours quelque chose: la magie qu'il y avait sur un album comme Operation Mindcrime ou Empire.

Et, Hammerbattalion le dit très bien, sans De Garmo, ça ne fonctionne plus. Preuve en est, sur Tribe, les trois meilleurs morceaux sont ceux sur lesquels De Garmo fait une apparition !

Sinon, je trouve que le son manque de puissance, que l'album aurait gagné à avoir un son plus métal et moins hard-rock...

12/20




EvilDevil
IP:70.52.206.125
Invité
Posté le: 29/08/2013 à 13h23 - (108804)
Pour ma part, c`est l`album que j`attend depuis 1995, l`album qui aurait faire suite à "promised land", l`album que je n`espérais plus! En ce qui me concerne, un gros 18/20!! QR is back!

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 02/02/2014 à 23h26 - (110864)
Je suis en train de changer d'avis, merde!!!!:); alors toujours pas au niveau de ce qu'ils ont fait jusqu'à Promised Land, mais de toutes façons c'est impossible. Je lui mets 14 et j'enrage qu'ils ne jouent pas au Hellfest cettea nnée.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2015 à 00h51 - (116533)
J'y reviens, je me suis débarrassé de cet album, pas à cause des compos mais du son bordel, quelle honte, impossible d'écouter cet album à haut niveau sonore, çà vrille les oreilles, pire que Death Magnetic et World Painted Blood réunis. Marre de cette mode de merde!!!

RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2015 à 14h43 - (116535)
@hammerbattalion : mais puisqu'on t'a dit ici même que la loudness war n'existait pas ! C'est une hallucination auditive je présume ;-)

Plus sérieusement, avec pas plus de 5 dB de dynamique (Death Pathetic, c'est 3 dB je crois, c'est le pire de tous...), cet album est tout simplement inécoutable (au même titre que les deux autres albums que tu cites, mais beaucoup d'autres sont à rajouter à la liste, malheureusement) ...

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2015 à 17h00 - (116536)
Je me doutais que tu viendrais par là ;), oui j'ai vérifié sur Dynamic Range Database et sur la toile, je me disais "c'est mon exemplaire qui déconne", mais non. C'est Queensrÿche quand même merde, les rois de l'arrangement classe. Dans le même genre le remaster 1997 de Blackout ou Somewhere In Time de 1998, tout simplement inécoutables un poil fort sans se vriller les oreilles!

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2015 à 17h02 - (116537)
Tiens d'ailleurs j'ai lu qu'une pétition avait été envoyée à Century Media pour freiner ce phénomène (suite à cet album).

RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2015 à 17h18 - (116538)
Oui ça commence à bouger, notamment aux US parce que le public commence à beaucoup gueuler et de bons samaritains ont passé beaucoup de temps à faire de la pédagogie. La France est à la traîne, comme d'hab.

Mais comme je viens d'apprendre que Metallica n'a pas appris sa leçon et va bosser à nouveau avec Greg Fidelman le boucher-charcutier, je crains que la norme reste le volume au taquet et le clipping pendant quelques années encore !

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2015 à 18h21 - (116539)
Lars Ulrich est très content du son de Death Magnetic, alors forcément, j'ai écouté la version Guitar Hero, une vraie redécouverte de l'album, Fidelman, comment dire, rien de ce qu'il a fait dans le metal est valable. Enfin bref, çà m'emmerde pour le Queensrÿche et je vais continuer à remplacer mes k7 et 33t par les cd originaux.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker