PURPLE NAIL - Embrace The Dark (WormHoleDeath) - 10/02/2015 @ 07h55
Dans un temps lointain (mais pas si lointain que ça vu que -je suis un sale jeune (de moins en moins mais quand même) et -je me suis mis au Metal relativement tard), j’écoutais ce qu’on appelle communément du « Metal à chanteuse », entre deux disques de néo ou de mélodeath (tout de même). WITHIN TEMPTATION, NIGHTWISH, AFTER FOREVER, les débuts de LEAVES’ EYES entre autres n’avaient pas de secrets pour moi. Avec le temps je suis passé du côté extrême de la Force et, sans trouver ces groupes insupportables aujourd’hui, j’ai complètement délaissé le genre, qui doit être le seul qui n’est pas occasionnellement concerné par ma fibre nostalgique. Je pense ne pas être le seul dans ce cas, alors quand en 2014 (oui on est en 2015 mais on peut pas tout recevoir, chroniquer et publier en temps et en heure) je tombe sur un pur album de « Metal à chanteuse » je me pose des questions. Qui écoute encore ça, surtout parmi le public de VS ? Le genre n’est-il finalement pas, sans être médisant (quoique) cantonné à être apprécié par les ados gogoths ? Y’a-t-il de vrais amateurs passionnés de longue date du style parmi les metalleux (plutôt que les purs goths qui ne sont pas le cœur de cible de VS), qui trouvent leur compte dans les sorties actuelles sans en revenir au #cétaitmieuxavant de l’époque des premiers TRISTANIA, THEATRE OF TRAGEDY ou ORPHANAGE ? Je me pose donc la question principale qui est de savoir qui va apprécier à sa juste valeur Embrace The Dark, premier album des suédois de PURPLE NAIL.

Le premier problème de PURPLE NAIL est qu’il se situe sans cesse le cul entre deux chaises. Son Metal n’est ni totalement « gothic », ni vraiment sympho. Ni plutôt moderne, ni réellement old-school. Le genre de disques qui inondaient le marché pendant les années 2000 lorsque WITHIN TEMPTATION et NIGHTWISH cartonnaient et que chacun voulait faire sa tambouille lorsqu’on croyait encore que faire du Metal avec une chanteuse (si possible jolie) était quelque chose d’éminemment original. PURPLE NAIL ne joue donc pas sur un revival à la old TRISTANIA comme ont pu le faire (avec de la réussite) certains groupes, ni sur une modernisation du style comme les BENIGHTED SOUL ou DESPAIRHATE qui tendent vers le prog’. Embrace The Dark joue donc du Goth-Metal 100% commun, convenu, un peu à la AUTUMN. Des riffs simples adaptés au style, du piano à gogo, très très peu d’électronique, une bonne production ni 90’s ni clinquante, un unique chant féminin monocorde à la Tarja Turunen en mode cool (parfois agrémenté de passages narrés), des refrains légèrement accrocheurs mais vite oubliés, et emballez c’est pesé pendant 50 minutes de Goth-Metal franchement inintéressant, linéaire et ennuyeux au possible. Bien joué mais sans aspérités, sans particularités, sans morceau marquant, même pas de kitscheries qui pourraient être prétextes à de viles moqueries. Rien. Voilà le second problème de PURPLE NAIL qui est juste un groupe de Metal « gothique » de plus, sans panache, sans ambition, avec un peu de prétention mais surtout beaucoup de vide. Pas un groupe italien (signé sur un label italien quand même, oui c’est une fixette mais c’est justifié), mais l’absence de qualité et surtout d’intérêt est bien là.

Si la qualité sonore est bonne de même que les guitaristes font bien leur office pour le genre -mais pour le genre seulement-, l’originalité n’est pas franchement au rendez-vous de Embrace The Dark, Lady Crow (sic) n’est pas une casserole mais il y a des vocalistes bien plus talentueuses et surtout au registre bien plus personnel sur le marché, et surtout ce disque est finalement assez chiant et répétitif et ne décolle jamais. Voilà le bien maigre bilan de ce disque de Goth-Metal qui ne s’inscrit dans aucun courant, le laissant à la marge ce qui pourrait être une bonne chose mais une fois de plus, PURPLE NAIL est un groupe qui tombe trop facilement dans l’anecdotique. C’est toujours mieux que lorsqu’un AUTUMN essayait de singer un THE GATHERING, mais ces suédois ne vont ni révolutionner, ni faire un apport significatif à la moribonde scène Goth/Sympho/A-Chanteuse-Metal. Il y a certes eu bien pire (surtout bien plus kitsch, désuet et pompeux) mais il y a eu bien mieux (surtout plus élaboré et plus catchy), mais tout aussi correct qu’il puisse paraître pour le genre Embrace The Dark souffre gravement de son inintérêt absolu. Alors je me repose la question de savoir qui est friand et surtout achète ce genre de disques en 2014/2015, surtout dans le public VSien. Levez la main bien haut mais je pense que je vous remarquerai facilement au milieu de la foule…




Rédigé par : ZeSnake | 10.5/20 | Nb de lectures : 8762




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker