PURIFY - Hail Suicide (Deadlight) - 13/02/2014 @ 08h02
Ça fait quelques temps maintenant que le nom de PURIFY tourne dans scène hardcore/metal hexagonale. Pourtant, il aura fallu attendre un petit moment avant d’enfin pouvoir jeter une oreille sur leur premier album, le bien nommé « Hail Suicide ». Avant de rentrer dans le disque, il faut signaler que le groupe comporte en son sein des anciens membres de Kickback et Out For The Count entre autres. Soit, les deux terreurs du hardcore français. Sachant cela, on sait déjà qu’on ne va pas beaucoup se marrer à l’écoute de cette galette. Et, de fait, on ne se marre pas, mais on s’en contrefout, on n’est pas venu écouter Ultra Vomit.

PURIFY est le genre de groupe pour lequel le hardcore se conjugue au metal. « Hail Suicide » comme son nom l’indique, parle de suicide, ce qui sied bien avec la couleur globale de la musique qui tire vers le noir ou le gris foncé. On reconnait évidemment des influences de Kickback et OFTC mais aussi d’autres choses. Le groupe n’est pas qu’un énième clone du triple K. Sa musique est plus riche et variée que ce qu’on pourrait le croire au premier abord, certes on reste dans les chemins balisée du hardcore très métallisé, mais les tempos varient, le metal occupe une vraie place et on y découvre quelques atmosphères angoissantes qui habillent vraiment la musique. Puis vu les personnes impliquées dans le processus d’enregistrement, le son est vraiment nickel. Quand on fait appel à Terry Date et Howie Weinberg, on place sa galette entre de bonnes mains, c’est évident.

Venons en aux faits maintenant. La musique en elle-même. Les amateurs de ce que le hardcore compte de plus métallisé et de voix arrachée « à la Bessac » y trouveront plus que vraisemblablement leur compte car PURIFY balance du gros. Le disque s’ouvre tranquillement sur une intro atmosphérico-bruitiste sobrement titrée « The Opening » avant que « Flawless » ne débarque avec tambours et trompettes dans un style de hardcore brutal et moshy qui, dès les premières mesures ne fait pas de quartier. Ça mouline et ça moshe dans le pit pendant que sur scène ça distribue du riff de plomb et de la rythmique patate. Le tout avec ce qu’il faut de violence, de noirceur et de grosse savate dans la face. On est en terrain connu et conquis, pas révolutionnaire mais efficace. Le groupe fait le boulot dans un style de hardcore très européen dans la composition et la structure mais avec une sonorité plus américaine. Quelque chose entre All Out War et Kickback. Le mix entre les deux écoles est réussi.

Là où PURIFY se démarque c’est grâce à l’atmosphère et à l’esprit qui imprègne ses morceaux ainsi qu’à ses mid tempos lourds et vraiment efficaces. « An Arson Of Yourself » est l’exemple parfait de ce que le groupe peut et sait faire. En ajoutant même une petite dose de thrash et de black metal. Mais à très petites gouttes. Les morceaux défilent en suivant la même formule, c’est efficace et rentre dedans mais un peu répétitif à la longue. Même si on surprend une partie plus rapide par ici, un plan two-step par là. Metal, hardcore, tout ça reste bien dans les clous mais si le groupe fait ce qu’il faut et est capable d’envoyer de sacrées mosh parts hyper brutales. On découvre aussi quelques tentatives d’expérimentations bruitistes ou ambiantes mais malheureusement pas forcément concluantes et qui, plutôt que de diversifier le disque ne font que l’allonger et l’alourdir.

Car le principal défaut de « Hail Suicide » est sa longueur excessive, une heure d’une musique de ce style c’est beaucoup trop. On pensait le disque fini avec « Black Day » un titre en forme de confession, de spoken word avec une vibe plus post metal accompagnée d’arpèges de guitares. C’eut été un bon final mais derrière il y’a encore un bon quart d’heure de musique et là, on est dans l’indigestion. Trop long avec quelques titres pas forcément indispensables. Un petit écrémage n’aurait pas été superflu. Avec une quarantaine de minutes au compteur et des morceaux en moins car tous ne sont pas de la trempe de « Flawless », « An Arson Of Yourself » ou « Hail Suicide » l’album n’en aurait été que plus efficace. Là, on sent que PURIFY à voulu mettre tout dans ce premier album, une noble initiative mais parfois, même si c’est difficile, il faut savoir couper. En l’état, « Hail Suicide » est un disque qui fait le boulot, qui recèle quelques sacrés morceaux de metalcore hyper burnés mais qui pèche toujours par un trop plein de tout.



Hail Suicide en écoute - 86 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 14/20 | Nb de lectures : 11909




Auteur
Commentaire
beurk
IP:78.116.164.215
Invité
Posté le: 14/02/2014 à 22h52 - (110993)
Beurk


..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2014 à 23h04 - (110994)
Une bonne découverte en ce qui me concerne...
Rien de nouveau, rien d'exceptionnel, mais une patate qui fait plaisir.

J'aime bien le côté "Metal/HArdCore" péchu, qui rend l'ensemble simple et efficace (mais répétitif, oui c'est vrai).
Un plus aussi : le chant. Faut accrocher... moi j'aime plutôt bien..!
Un groupe à voir sur scène à mon avis !



dave
IP:82.241.23.178
Invité
Posté le: 16/02/2014 à 00h51 - (111008)
des memebres de kickback ???? je ne pense pas

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 16/02/2014 à 10h44 - (111010)
Des memebres de Kickback, ça non. Des membres oui. Ou alors le label et le groupe sont de gros mythos

Ilhan
Membre enregistré
Posté le: 18/02/2014 à 14h37 - (111036)
Le groupe a été formé et a évolué durant un temps avec un ex-kickback. Qui ne fais désormais plus parti du groupe.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker