PSYGNOSIS - Human Be[ing] (Autoproduction) - 03/04/2014 @ 08h03
« PSYGNOSIS a donc évolué d’un coup et sans prévenir, et prend une autre ampleur […] » ; « L’impatience commence déjà à grandir » ; « PSYGNOSIS a trouvé la formule gagnante et va pouvoir l’appliquer sereinement à ses prochaines œuvres » ; « PSYGNOSIS s’est largement amélioré » ; « […] il nous tarde de découvrir une seconde offrande longue-durée ». Ouais, je continue l’auto-citation de mes chroniques mais quoi de mieux pour suivre l’évolution d’un groupe et les attentes qu’il suscite ? Il nous tardait donc de découvrir la suite des aventures de PSYGNOSIS, groupe de Mâcon pratiquant un « Metal extrême atmosphérique » intéressant et prometteur, et ce depuis Phrases (2009), son premier EP alors que le groupe n’était qu’un projet solo de Rémi « Kekchoz ». Anti-Sublime (2012), premier véritable album, avait donc posé les bases, qui restaient encore à améliorer. Ce fut chose faite dès l’excellent EP Sublimation (2013), où le groupe « se révèle sous son meilleur jour » (hop, j’avais failli l’oublier celle-ci). Et maintenant qu’il a trouvé son rythme, son style et son line-up, PSYGNOSIS peut enfin montrer l’étendue de ses capacités sur son deuxième full-length, Human Be[ing].

Pour rappel, PSYGNOSIS pratique un Metal assez personnel, le groupe souhaitant créer une musique « sans barrières et sans préconception », sorte de mélange entre du Death-Metal moderne et lourd, du Metal atmosphérique légèrement Post (grattes acoustiques, violoncelles, trémolos et voix claires étant souvent à l’honneur), et de l’ambient électronique à samples qui témoigne des nombreuses influences de Rémi dans le domaine. PSYGNOSIS a évolué et a façonné son art pour livrer quelque chose d’ambitieux et d’original, d’ailleurs Human Be[ing] ne se montre pas facile d’accès avec ses 64 minutes, pour des morceaux faisant en moyenne 10 minutes. Il va falloir à la fois adhérer au style unique et multiplier les écoutes pour accrocher pleinement à cet album, riche et dense mais pas si étouffe-chrétien que ça. Les parties Death-Metal massives alternent avec les passages plus intimistes (deux composantes ou le vocaliste Yohan montre encore toute sa maîtrise et son assurance, que ce soit en growl en chant hurlé ou en chant clair) et les breaks ambiants laissant place aux samples et aux mélodies électroniques, avec une fluidité et une cohérence remarquable, montrant que le groupe a su améliorer ses arrangements et sa construction depuis Anti-Sublime. Au bout, Human Be[ing] forme un bloc, qui s’apprécie surtout dans sa globalité car PSYGNOSIS semble présenter une œuvre complète, tout comme un film qui ne devrait pas se résumer à un ensemble de scènes, renforçant l’aspect résolument cinématique de la musique du groupe.

"Phrase 6" nous replonge tout de suite dans l’ambiance typiquement PSYGNOSISienne grâce aux grattes acoustiques bien sombres et aux samples, avant que les guitares bien lourdes et les vocaux « Metal » ne viennent lancer les hostilités. La production demeure puissante et bien adaptée au son si particulier du groupe (la batterie reste programmée mais ne sonne jamais synthétique), même si elle me paraît un poil plus abrasive que celle de Sublimation. 11 belles minutes avec des tempos savamment variés pour une atmosphère 100% cinématique si chère à PSYGNOSIS. 11 minutes qui s’enchaînent sur les 10 de "Resurrection" à nouveau très bien menées, entre le parfait riff d’entrée et les excellents vocaux de Yohan, et les superbes breaks qui ne font que renforcer l’effet des parties Death écrasantes à souhait, pour au bout un morceau très contrasté et parfaitement construit qui évoquera tour à tour GOJIRA et HACRIDE. Plus dépouillé, "Lost in Oblivion" montre la facette la plus intimiste de PSYGNOSIS, mais la catharsis n’est jamais très loin grâce aux puissants growls, aux riffs appuyés et aux trémolos libérateurs. L’on poursuit dans cette lignée avec les deux parties de "SilƎnt", où le départ très lourd et sombre laisse place à des mélodies qui introduisent le long « break » agrémenté d’un sample particulièrement prenant, effort prolongé par la seconde partie qui est une sorte d’interlude acoustique à violoncelle très poignant. "Δrowning" reprend ensuite les choses là où "Resurrection" les avaient laissées, avec des riffs très accrocheurs (ce n’est pas pour rien que "Δrowning" et "Resurrection" furent les deux singles), toujours dans une optique mid-tempo à la MORBID ANGEL/GOJIRA qui fait mouche, et l’on sent aussi planer une aura très sombre à la MESHUGGAH, aura juste contrebalancée par les breaks purement électroniques qui amènent un peu de lumière. Human Be[ing] va alors se conclure par les 14 (!) minutes de "Hurricane", 14 minutes rondement menées pour former au bout ce qui est pour moi la meilleure pièce de l’album. Les enchaînements de riffs Death sont mortels, Yohan est au top (surtout au niveau des growls), certains passages sont à nouveau très prenants (que ça soit ceux Metal ou ceux ambiants), et de nouvelles influences s’intègrent avec brio, car les dissonances en fin de morceau en appellent énormément à VILDHJARTA, groupe dont Rémi ne niera jamais qu’il est fan.

Mais à ce propos, il est vrai que certaines influences, GOJIRA en particulier, sont encore pas mal palpables, ce qui en fera tiquer certains. Sublimation promettait beaucoup et Human Be[ing] ne déçoit pas, toutefois le groupe n’est pas encore à son apogée, et peut encore faire mieux. C’est que je ne trouve pas ici des morceaux marquants comme l’étaient "The Judgement" et "FIIIX 2.0", mais encore une fois Human Be[ing] s’apprécie surtout dans son ensemble même si chaque morceau possède son identité. Au final, Human Be[ing], c’est surtout Anti-Sublime en mieux et en plus abouti, ce qui est déjà à saluer quoi qu’il en soit, mais par rapport à Sublimation ce n’est pas réellement un pas en avant. Disons que Human Be[ing] c'est juste Sublimation en full-length. Mais le truc, c’est surtout que PSYGNOSIS s’est désormais clairement positionné comme un groupe à part dans notre scène française, avec un style bien à lui qui a assurément fait ses preuves avec ce deuxième opus, et qui maintenant n’a plus qu’à exploser. Ne reste plus qu’à digérer les quelques influences qui ressortent encore, pour ne pas risquer de rentrer dans un certain rang, puis toujours pousser plus loin la fusion entre Metal et musique ambiante/électronique, et PSYGNOSIS pourra livrer un album de grande classe. Mais la classe est déjà là, pour un album de « Metal extrême atmosphérique » servi par des musiciens en pleine maîtrise du style qu’ils ont créé, qui tutoie un certain aboutissement et qui est tout simplement une excellente œuvre.




Rédigé par : ZeSnake | 15.5/20 | Nb de lectures : 12373




Auteur
Commentaire
Dav
IP:90.58.109.24
Invité
Posté le: 03/04/2014 à 08h22 - (111616)
Ça me fait penser un peu à Hypnose !!!

Yavor
IP:78.192.38.132
Invité
Posté le: 05/04/2014 à 19h12 - (111650)
Encore une magnifique chronique qui donne envie d'écouter l'album les yeux fermés après avoir savouré l'extrait.

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2014 à 21h41 - (111823)
Super, super album.
Une putain de progression depuis Anti-sublime - que je trouve déjà bien cool.
Là, le groupe s'est surpassé, le style musical se recentre peut être un peu plus que par le passé (dans le sens où ça part moins dans diverses influences variées), mais cette espèce de fausse cohésion apporte (je trouve) une force incroyable.

Les influences Gojira sont quand même vachement bien intégrées et digérées, je retrouve d'ailleurs bien plus de ressemblances avec les géniaux HYPNO5E qu'avec les landais...

Les titres sont relativement longs, ce qui est aussi à mon gout une qualité, car permet au groupe d'aller au fond des choses. Le rendu est énorme, personnel et percutant, les titres, en dépit de leur aspect aventureux et ultra varié, restent facilement en tête.

Cet album aurait été en Sélection que cela ne m'aurait pas étonné, en fait.... :)

Vivement demain soir pour me prendre ça dans la tronche en live



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker