PSYCROPTIC - The Inherited Repression (Nuclear Blast/Pias) - 29/02/2012 @ 08h23
Fan de PSYCROPTIC depuis que je les ai découverts lors de leur premier live parisien en 2006, je dois vous avouer que depuis je n’ai pas démordu de cette formation. Qu’est-ce que PSYCROPTIC ? Deux frères autodidactes – si les rumeurs disent vrai – ahurissants de technique et de personnalité. D’emblée certains d’entre vous vont râler et chercherons la petite bête en disant qu’il y a plus technique que PSYCROPTIC : oui, effectivement et alors ? Car les frères Haley ne sont pas seulement des techniciens, ils sont surtout parvenus à développer au sein de leurs compositions une identité forte. Après un controversé « Ob(servant) » (2008) qui représentait un tournant fondamental pour le groupe, puisqu’il signait sur Nuclear Blast, les Tasmaniens semblent déterminés à enfoncer le clou de façon définitive avec « The Inherited Repression ». Mission accomplie ?

Musicalement, « The Inherited Repression » reprend là où la formation nous avait laissés il y a quelques années. L’ensemble est un métal extrême terriblement alambiqué, aussi complexe que fort au niveau émotionnel. La différence majeure d’avec le précédent opus réside dans le fait que la « répression héritée » est beaucoup plus directe. Finies les introductions pénibles et les longues outros, aujourd’hui les frères Haley bastonnent sans tourner en rond et savent alléger leur musique par le biais de ponts atmosphériques bien plus fouillés que par le passé, je pense notamment au pont tout en noirceur et classe de « Unmasking The Traitor ». Il est également amusant de voir que le groupe a quelque peu ralenti le tempo et se lâche moins dans les blasts qu’auparavant. Nous sentons clairement que PSYCROPTIC est dans une démarche plus mûre, plus posée, peut-être même un peu trop.

Toujours est-il que ce nouveau CD nous offre l’impression que la formation a trouvé sa patte. Le style était déjà affirmé depuis des années, mais il ne fait aujourd’hui plus aucun doute que les Tasmaniens maîtrisent leur formule à souhait. Pour preuve, ce nouvel album ne fait jamais dans la démonstration technique gratuite bien que les musiciens aient encore progressé. Le coup de médiator de Joe vous donne toujours une demi-molle, mais en bon compositeur le garçon vous montre qu’il sait faire respirer ses chansons. Entre deux shreds furieux le technicien vous lâche des bons gros riffs de death-metal old school avec des plans dignes de MORBID ANGEL… et encore je dis MORBID ANGEL par politesse, car en réalité le groupe va plus loin. Les premières notes de guitare de « Carriers Of Plague » me font honnêtement penser à du BLACK SABBATH, entre autres « War pigs » et « Iron Man » : bref, on sent comme une sorte d’humilité à l’égard des anciens ce qui confère beaucoup d’élégance à « Inherited repression ». Elégance qui va de paire avec une production aussi rentre-dedans que sur le précédent disque, mais qui est cette fois-ci sublimée par une batterie dont le son est un poil moins synthétique. Certes, PSYCROPTIC n’emporte toujours pas la palme en terme de production organique mais nous faisons le constat d’un certain effort.

Même si le tout est terriblement maîtrisé et que les riffs puissants ne manquent pas, on regrette quelques chansons un peu en dessous du lot. Là où « The Sleepers Have Awaken » et « Forward To Submission » sont excellents, « Become The Cult » est un peu terne mais est rattrapée par sa violence et la précision de l’exécution. Nous irons plus loin dans notre critique et attaquerons vertement le groupe sur une démarche un peu malhonnête. Contrairement à « Ob(servant) » qui gagnait en puissance, « The Inherited Repression » s’effrite sur la longueur faute de surprise. D’ailleurs, c’est sans aucun doute le titre d’ouverture « Carriers of Plague » qui est le plus abouti puisque c’est la seule chanson qui parvient à faire un mixe de tout ce que PSYCROPTIC fait le mieux. On sera aussi quelque peu déçu du fait que Jason Peppiatt ait abandonné définitivement le registre guttural et black pour une voix gueularde à la HATEBREED… au diable les cris de chats écrasés ou les voix de porc bien sales. Nous lui reprocherons même la maîtrise trop parfaite de son timbre actuel. Sur « Ob(servant) » nous pouvions entendre quelques maladresses qui apportaient beaucoup de cachet or cela n’est plus le cas… bref, le père Jason est bien trop policé pour un groupe qui pendant de longues années a lorgné sans vergogne sur des esthétiques poisseuses.

En conclusion « The Inherited Repression » n’est qu’une demi-réussite quand bien même il s’agit d’un album largement au-dessus de la moyenne de ceux que nous pouvons entendre en général. La faute à qui ? A un conglomérat de petits défauts qui viennent entacher une formation dont nous sommes en droit d’attendre un peu plus compte tenu de son potentiel inhérent. Dit autrement, « The Inherited repression » laisse un peu sur sa faim car l’évolution est moins grandiose que celle qui séparait « Ob(servant) » de « Symbols of Failure » (2006).


Rédigé par : Cris | 13.5/20 | Nb de lectures : 14180




Auteur
Commentaire
Eazy-Ni
IP:126.193.200.142
Invité
Posté le: 29/02/2012 à 08h36 - (100741)
Cette kro tape dans le mille.


GrosSesque
IP:212.23.175.182
Invité
Posté le: 29/02/2012 à 08h52 - (100742)
Rhaalalalaaa, j'hésitais déjà à me le procurer après les 2 titres pré-écoutés, mais là ça confirme ce que je craignais au niveau du chant ! Fais ièch, ce chant linéaire me saoule ! tant pis j'arrêterai ici leur discographie !

Monceau
Membre enregistré
Posté le: 29/02/2012 à 09h00 - (100743)
j'ai toujours eu du mal avec l'utilisation du terme "chanson" par rapport à la musique extrème mais sinon une bonne chronique qui donne envie

opethmaniac
IP:90.7.184.249
Invité
Posté le: 29/02/2012 à 09h01 - (100744)
Carrément en ligne avec la kro...L'album tourne pas mal actuellement mais, sur la longueur, je reviendrai toujours à l'incroyable Scepter Of the Ancients...

nokbourrin
Membre enregistré
Posté le: 29/02/2012 à 09h46 - (100746)
J'ai decouvert avec Observant et j'avais adoré ! brutal, rapide et technique

mais là jsais pas... il manque un truc, ça decolle pas ou alors a peine.

déçu



Submeat
Membre enregistré
Posté le: 29/02/2012 à 15h30 - (100756)
Béh moi je l'adore !!
Le chant est moins varié que sur les autres et moins trippant mais ça n'empêche que je le trouve très bon !

skyou
Membre enregistré
Posté le: 29/02/2012 à 19h01 - (100759)
Je suis d'accord avec toi Submeat, très bon album qui ne mérite pas ce petit 13.5/20! Et pour ma part, je ne remarque pas vraiment de chansons en dessous du lot.
p.s: les riffs de gratte sont monstrueusement bon!!



//
IP:78.230.80.17
Invité
Posté le: 29/02/2012 à 20h15 - (100760)
scepter of the ancients défonce tout !!!!! quel album de fou !

yabb
IP:96.8.113.52
Invité
Posté le: 29/02/2012 à 22h43 - (100761)
c'est tout sauf du death cette daube. dommage

alex666i
Membre enregistré
Posté le: 14/06/2012 à 23h55 - (102534)
1ere écoute bof! mais putain j'arrivais plus à l'enlever ensuite!! excellent album! ils ont le sens de la compo qui bute les mecs!!!
16,5 pour moi!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker