PSYCHEDELIC HORSEMEN CASTLE - Psychedelic Horsemen Castle (Autoproduction) - 17/12/2013 @ 08h05
Ces cavaliers psychédéliques auront fait un long voyage pour que leur 1er album parviennent dans les mains du cowboy dont j'emprunte le surnom. Enregistré en avril 2012, l'album sort en mai 2013 et après avoir transité par le hangar 18 de MegaBoss, il atterrit en supplément bonus dans la modeste pile des disques à chroniquer. Malgré un combat acharné contre les turpitudes de la vie réelle, il faudra quelques semaines pour passer de l'onde acoustique aux pixels des impressions consignées dans ces lignes. Au final, le disque aura lui-même expérimenté le voyage spatio-temporel auquel il nous invite.

Car il s'agit bien à une épopée à travers l'espace et le temps que nous convient ces Dunkerquois avec leur Hard-Rock/Stoner instrumental et psychédélique, inscrit dans le revival 70's porté par EARTHLESS ou DOMADORA en France. Vu le style, les chroniqueurs auront forcément tendance à mettre en garde leurs lecteurs quant aux dangers de l'exercice, lassitude ou possible aspect répétitif. Pas moi ! Même si avec la prétérition précédente, je fais ce que je dis que je ne ferai pas. La contradiction fait l'humanité, n'est-ce pas ? Psychedelic Horsemen Castle a en fait l'intelligence de structurer son album sur des morceaux courts, loin des digressions souvent caractéristiques du genre et source d'embûches. Du coup, les neufs titres s'enchaînent parfaitement et offre une expérience très cohérente et intéressante. L'auditeur est happé et embarqué progressivement dans les méandres de ce voyage dans le temps. Le deuxième point fort vient des musiciens eux-mêmes. Naturellement, la guitare est à l'honneur et ici, elle ne démérite pas avec son jeu plutôt rythmique. Les effets sont maitrisés et le travail sur les sons est remarquable. Le guitariste guide parfaitement le voyageur sans le perdre dans de longs solos et varie suffisamment son jeu pour que l'odyssée reste attractive jusqu'à la fin. La session rythmique est impeccable, notamment grace au batteur dont le jeu efficace, subtil et intelligent complète à merveille les étapes du voyage par sa grande variété. Enfin, la production naturelle, aux belles réverbes bien utilisées fait le lien et met en valeur la musique malgré un léger manque d'épaisseur.

Les deux premiers morceaux, " Dirty Purple Transexual Vibration " et " Psychedelic Horsemen Castle II " offrent une entrée en matière directe et efficace et fixent bien le style. Puis le propos s'alourdit et s'enrichit en se parant d'une ambiance plus mystérieuse, inquiétante. Nous voilà entrés dans le vif du sujet psychédélique avec " Space Program " puis " Psychedelic Horsemen Castle I ", une des pièces maitresses du disque, grâce aux synthés qui renforcent l'atmosphère et à la guitare dont le jeu rappelle par moment l'excellent WINO et son fabuleux " Punctuated Equilibrium ". Le groupe relance avec " Star Rider " où quelques leads bien sentis viennent nous surprendre. Puis le voyage se poursuit entre envolées psychés et guitares rageuses jusqu'à la fin captivante où les synthés réapparaissent et où le groupe nous plonge à nouveau dans son space-rock halluciné en rassemblant tous les ingrédients jusqu'alors distillés progressivement (" Cosmic Redding ", " Sun Sun... "). Enfin, " Magic Spanish Potatoes " conclut l'album en l'ouvrant sur des sonorités hispano-orientales. Téléportation terminée !

Psychedelic Horsemen Castle vient de signer une bonne carte de visite, parfaite pour découvrir son univers prometteur. On se dit que si le groupe accentue le côté psyché en utilisant davantage les synthés ou, pourquoi pas, en intégrant d'autres sons (percus) et s'il parvient à épaissir la production, il devrait pouvoir nous offrir un prochain album captivant. A la manière de MONKEY3 par exemple... En tout cas, ce disque remplit largement son rôle. Celui de présenter le groupe et surtout de donner envie d'aller le voir sur scène. Et dans leur style, c'est là qu'il faut expérimenter le voyage. En tout cas, ils peuvent compter sur moi quand ils passeront dans mon coin !


https://www.facebook.com/temple.dunkerque - 129 visite(s)

Bandcamp - 75 téléchargements


Rédigé par : TheUgly | 13/20 | Nb de lectures : 11647




Auteur
Commentaire
senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 24/03/2014 à 11h39 - (111485)
decouvert ce WE sur le sampler hard rock mag', du lourd !

senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 24/03/2014 à 13h51 - (111487)
decouvert ce WE sur le sampler hard rock mag', du lourd !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker