PROSTITUTE DISFIGUREMENT - From Crotch To Crown (Willowtip) - 18/04/2014 @ 08h06
Les Tortureurs de péripatéticienne sont de retour ! Tripaille, violence, et Grosse mandale en perspective...
PROSTITUTE DISFIGUREMENT, c’est mon petit péché mignon, ma dose de blast sans finesse qui fait toujours du bien au moral. On ressent parfois une certaine forme d’attraction peu objective pour certains groupes, et c’est mon cas avec les hollandais.

Bien que toujours aussi nostalgique de la période cochonnaille des fabuleux "Deeds of Derangement" et "Left in Grisly Fashion", j’ai fatalement cédé aux complaintes sanglantes et violentes de mes éventreurs préférés.
Il m’aura fallu un peu de temps, pour adopter la métamorphose artistique des PROSTITUTE DISFIGUREMENT. Car plus que l’évolution musicale, c’est avant tout le changement de chant qui fut une étape difficile à accepter. ByeBye les grognements totalement porcins (ou gruik) de Niels, qui a choisi de gueuler dans un registre plus classique, entre growls maîtrisés et cris aigus.

Mais, une fois familiarisé avec le changement stylistique proposé sur "Descendants Of Depravity", j’ai enfin pu me délecter de la nouvelle facette musicale de PROSTITUTE DISFIGUREMENT. Et savourer de leur Death Metal bien Brutal et légèrement schyzo sur les bords.

Sans réel gros changement, "From Crotch To Crown" débarque dans nos platines plus de 5 ans après ‘de’. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le plaisir est bien présent !!
Si la pochette raffinée ne sera peut-être pas du goût de tout le monde, on ne peut pas en dire autant en ce qui concerne l’aspect musical.
Car, sans aucun doute, nos hollandais préférés sont en forme.

Enrobé dans une enveloppe sonore carrée et puissante, mais malgré tout naturelle, "From Crotch To Crown" est une bonne surprise en ce qui me concerne. Légèrement dubitatif à la première écoute, je me suis peu à peu laissé séduire par les morceaux agressifs et directs proposés par le groupe. Pour finalement adhérer totalement. Et me complaire dans cette orgie musicale guidée par la soif de violences sexuelles.

La principale différence avec l'album précédent réside dans la violence et la rapidité des rythmes. Toujours friand d’alternances rythmiques pertinentes, PROSTITUTE DISFIGUREMENT se complaît avant tout dans son Death Metal totalement agressif. Et cette facette est amplifiée ici, là où "Descendants Of Depravity" jouait facilement la carte du mid-tempo headbanguant.
Sauf que cela me convient tout à fait.

Je me régale franchement de cette violence acérée et furieuse, qui se démarque du Brutal Death classique grâce à une forme d’hystérie maîtrisée.
Hystérie car la rage et l’expiation furieuse sont l’essence même de "From Crotch To Crown", mais maîtrisée, car intelligemment canalisé pour préserver toute l’attractivité.

PROSTITUTE DISFIGUREMENT s’appuyait sur des leads et des riffs un poil technico-mélodiques pour pondre des morceaux accrocheurs sur "Descendants Of Depravity", avec succès. Mais plutôt que de répéter à l’infini le même schéma, le groupe a préféré modifier son approche artistique, et prendre quelque peu les fans à contre-pied en s’enfonçant plus profondément dans la démence et la violence.
Et j’aime ça...

Moins éblouissant d’un point de vue riffs, "From Crotch To Crown" n’en reste pas moins efficace, grâce aux mêmes types de leads légèrement mélodieux, et surtout efficaces et un poil Thrashy.
Les blast-beats et autres tempos propices aux headbangues épileptiques sont légions, et donnent un aspect réellement agressif à "From Crotch To Crown". La redondance est évitée grâce à un talent de composition certain, et de fréquentes variations qui aèrent les titres.
Une sortie de compromis entre VADER et DISAVOWED, pour rester en Europe. Mais un équilibre résolument orienté du côté brutal de la force.

Le duo de gratteux s’en donne toujours à cœur joie, leurs riffs sont autant de raisons et de prétextes pour accrocher facilement aux 10 morceaux, et ce malgré une évidente forme de schizonévrose artistique.

Ces types sont malades, des schizos qui tentent de se sociabiliser.
Capables de laisser jaillir toute leur folie l’espace de 30 secondes, pour ensuite respirer un grand coup, simuler une amélioration, caser un break groovy, pour ensuite rechuter de plus belle et rendre marteau l’auditeur à grand coup de rythmes violents et de riffs aiguisés.

Niels, le beugleur en chef, ex-growleur à la mode porcine, a refreiné ses cris inhumains pour œuvrer dans des hurlements plus classiques, alternance de cris aigus et de beuglements gras. Mais ce type semble toujours aussi allumé et possédé, et ses hurlements reflètent assez bien cette perversité et cette névrose, donnant à "From Crotch To Crown" un aspect totalement furax. Cela ne fait qu’amplifier l’aspect violent et frontal de l’album...

Les 10 titres sont, à regret, un peu trop semblables entre eux. Cela occasionne un peu de redondance sur la longueur, car les morceaux ne se démarquent pas tant que ça. Mais sans non plus pénaliser la qualité de l’album, tant le défoulement et l’efficacité sont prépondérants.

Définitivement nostalgique de la période "2001 -> 2005", Je m’attendais au mieux à un album sympa, dans la lignée de "Descendants Of Depravity". Et je me retrouve avec un album décapant et ultra violent.
Faites-vous violence, persévérez, et prenez le temps de vous imprégner de cette déferlante intense et vicieuse : vous aurez tôt fait de vous convertir à la folie des psychopathes hollandais, et "From Crotch To Crown" ne quittera plus vos enceintes... !

Raaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrrgggggggggggggggg





Rédigé par : ..::Ju::.. | 15,5/20 | Nb de lectures : 13922




Auteur
Commentaire
Grutos
IP:213.39.33.67
Invité
Posté le: 18/04/2014 à 09h09 - (111798)
Super album, comme le précédent.
Perso je ne regrette pas la période "porcine" d'avant, bien au contraire !

zozo
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2014 à 09h19 - (111799)
Moi, c'est l'inverse. Â la limite, on a affaire là à un autre groupe, pas forcément moins compétent mais différent. Les grognements de brontosaures me manquent, comme le feeling de leurs premiers albums. Là, l'aspect thrashy les a standardisé un peu trop. Dommage... Heureusement qu'il reste INHUME!

ennemi juré
IP:93.14.83.48
Invité
Posté le: 18/04/2014 à 10h51 - (111803)
J'étais pas trop fan des premiers, donc j'aime bien cette évolution plus classique.

Insania
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2014 à 11h07 - (111805)
Pour ma part c'est pareil que zozo, mon album de reference reste et restera Left in Grisly Fashion et tout ce qui precedait. Aujourd'hui ca sonne un peu trop classique (et clairement, le chant gruike me manque), j'ai ecoute cet album 2-3 fois (peut-etre pas encore assez) mais pour l'instant je n'en retire rien de particulier. Ca sonne comme 50 autres groupes, je prends plus le meme plaisir que ce que j'ecoutais ya 10 ans.



Blodhorn
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2014 à 12h38 - (111806)
+1 Zozo et Insania

je déteste cette évolution à la mode. SCD, Devourment,... tous ceux qui veulent mettre des paroles compréhensibles ne comprennent rien à la beauté gutturale du gruik!

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2014 à 13h25 - (111807)
Bon album même s'il s'essouffle un peu vite par rapport à l'excellent opus précédent en raison de riffs un peu moins inspirés. Perso, je ne regrette pas du tout le chant porcin, j'ai toujours trouvé ça ridicule. Là ça fait plus sérieux et ça avoine encore plus!



Deadpool
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2014 à 17h52 - (111811)
Décepton pour la part alors que j'aime beaucoup celui qui le précède



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2014 à 22h03 - (111814)
Même si je ne regrette pas le chant porcin, je trouve que musicalement c'est moins inspiré et ça tourne un peu dans le vide et c'est dommage



..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2014 à 21h30 - (111822)
Je suis aussi, franchement, nostalgique de la période gruik de brontosaure. "Deeds of Derangement" et "Left in Grisly Fashion" sont deux albums que j'aime vraiment beaucoup. La nouvelle version de PD ne leur arrivera jamais à la cheville dans mon petit coeur de brute.

Mais, malgré tout, j'aime bien la folie qui se dégage de leurs deux derniers albums.... "From Crotch To Crown" passe très très bien l'épreuve du temps (bon, ok, 3 mois d'écoutes uniquement pour l'instant), je le trouve aussi bon que "Descendants Of Depravity" en fait...
Mais je comprend aussi les réticences de certains, car ce dernier est plus direct et moins travaillé

bibite boy
IP:109.2.144.84
Invité
Posté le: 21/04/2014 à 14h37 - (111841)
les sucettes à l'anis d'annie c'est trop bon.

Darkmorue
IP:92.141.39.195
Invité
Posté le: 22/04/2014 à 04h52 - (111842)
En gros fan des premiers, "Descendants" me les avait totalement brisé en squattant la mode du Tech Death ultra lissé qui pullulait de partout à l'époque. Là ça redevient méchant et frontal, c'est déjà ça, mais du coup ben c'est plus du PROSTITUTE, c'est du GORGASM en moins bon. Donc même si c'est franchement pas désagréable à écouter y'a pas trop de raisons qu'on se tape cet album là plus qu'un autre.

Bassfrog
IP:94.41.238.150
Invité
Posté le: 22/04/2014 à 18h47 - (111851)
Gros client du Prostitute Disfigurement premier du nom, j'avais été extrêmement déçu par le précédent, écouté à tout casser 3 fois, plus jamais remis une feuille dessus.

La kro me donne bien envie de redonner une chance à ce groupe de brutes, qui se détachait clairement du lot avec cette voix si caractéristique, et qui était pour moi en parfaite osmose avec la zik.

Je me lance!

dominator
Membre enregistré
Posté le: 26/04/2014 à 09h17 - (111919)
Le précédent est pour moi un des meilleurs albums de Death et ce p'tit dernier risque d'en être aussi.
Tout bonnement génial.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker